Accueil du site > Le Blog > Archives 2009, 2010 > 8/01/2010 [Théopolis #1]

8/01/2010 [Théopolis #1]

Théopolis enfin sous les feux de la science ? Dans son livre Théopolis, gîte secret du lion paru aux éditions Arqa, Roger Corréard écrit : « Le jour où nos hommes de science comprendront ce qui se passe à Dromon et dans d’autres innombrables lieux identiques, nous en saurons enfin plus sur ce qui relie l’humain à la terre et aux cieux. » Le rêve de notre « archiviste autoproclamé » de Théopolis va-t-il se réaliser ? Le journal La Provence titrait dans son édition du 30 octobre dernier : « La Science veut percer le mystère du rocher de Dromon. » On apprend par cet article qu’élus locaux et archéologues se penchent sur l’histoire de Saint-Geniez. Côté conseil municipal, on connaissait déjà depuis quelques mois sa volonté de recenser toutes les publications consacrées, en totalité ou en partie, au mystère de la cité perdue de Théopolis... Voici que nos élus se sont alliés les services d’une société savante à vocation archéologique et historique, désireuse de « sonder le passé dans une démarche scientifique », à savoir l’Institut Galliléo. Ses fondateurs Pascal Grignault et Jacques Honorat ont récemment tenu une conférence dans le nouvel espace culturel du village de Saint-Geniez, annonçant leur désir de mener des recherches approfondies sur le site du Dromon. Galliléo assure par ailleurs vouloir créer un lien entre les chercheurs amateurs et les professionnels, aussi Roger Corréard a-t-il d’ores et déjà mis à la disposition de l’Institut toute la somme de ses archives, déposées à la Bibliothèque de Sisteron. Reste à trouver le financement nécessaire à la réalisation de ce projet, qui ne pourrait que favoriser le développement touristique de la région. Ce jour-là, annonce Roger Corréard, je pourrai dire « mission accomplie » et me retirer sur la pointe des pieds !

>[Patrick Berlier]

A découvrir sur le site de THEOPOLIS : "Théopolis - La Cité de Dieu" de Myriam Philibert & "Théopolis, gîte secret du lion" de Roger Corréard, tous deux parus aux éditions Arqa.