Accueil du site > Catalogue > Hermetica > Notes historiques sur le Rite ancien & primitif de Memphis-Misraïm

Notes historiques sur le Rite ancien &
primitif de Memphis-Misraïm

Jean Bricaud - Notes historiques sur le Rite ancien & primitif de Memphis-Misraïm - préface Denis Labouré - Pour Jean Bricaud : « Le rite de Memphis-Misraïm ne peut convenir qu’à un nombre très restreint d’individus. Ils se recrutent principalement parmi les étudiants de l’Occultisme et de l’Hermétisme, lesquels, du fait de leurs études, sont plus aptes que les autres à comprendre les secrets initiatiques réels. » Denis Labouré en initié féru de ces sciences occultes supérieures que sont l’Alchimie, l’Astrologie et la Théurgie, nous propose dans une préface lumineuse un éclairage pertinent de ce court texte datant de 1933 pour sa première édition et 1938, pour la seconde. Cet opuscule devenu fort rare et conservé seulement en bibliothèques privées méritait amplement une nouvelle présentation afin de donner au chercheur de vérité certains repères authentiques et, en quelques dates, une vue d’ensemble concernant ce Rite. - (80 pages) – ISBN 2-7551-0022-2 - Sommaire / Préface de Denis Labouré - Avertissement – Constant Chevillon - Origine du Rite de Memphis Misraïm – Jean Bricaud - Chronologie du Rite de Memphis-Misraïm – Jean Bricaud - Remerciements.

(extrait)

Note historiques sur le rite ancien et primitif de Memphis-Misraim

Prix : 15.00 €

« On connaît la maîtrise actuelle. Elle n’est, dans son résumé, qu’un pâle reflet de l’initiation primitive, dont le drame allégorique a été défiguré par la suite des événements politiques à l’époque de sa rénovation. Bien que le symbolisme moral y laisse une grande part au symbolisme philosophique, l’altération du système est telle, et les développements en sont si incomplets, qu’il faut aujourd’hui toute l’habileté d’un vénérable instruit pour donner de l’intérêt aux interprétations des hiéroglyphes écourtés (le Phénix même a disparu) de ce beau grade. Si, comme nous le désirerions, on voulait doubler les trois degrés symboliques, vrais grades d’épreuves, commentés et élaborés dans les trois écoles d’instruction que nous avons proposées avec trois grades corres-pondants appelés philosophiques ou grands mystères, dans lesquels seraient développées les doctrines secrètes anciennes, on y ouvrirait à l’adepte le dépôt de ces connaissances, et des vérités les plus utiles ; il reconnaîtrait la vérité de l’alliance des deux systèmes, le symbolique et le philosophique dans les allégories des monuments de tous les âges, dans les écrits des prêtres de toutes les nations, dans les rituels des sociétés mystérieuses ; il y verrait une série constante, une uniformité invariable de principes qui partent d’un ensemble, vaste, imposant et vrai, et qui ne seraient réellement bien coordonnés que là. Le charme de la séduction et le désir ardent de connaître pousseraient l’adepte à pénétrer dans le sanctuaire, en parcourant les sentiers épineux qui y mènent, et, secondé par une volonté forte, une persévérance constante et une étude sans préjugés, il parviendrait à soulever le voile ; et le secret de ces allégories, de ces emblèmes, de ces symboles, de ces énigmes sacrées, cesserait d’être un mystère pour lui ; car la nature lui serait dévoilée. Bricaud nous explique lui-même les préoccupations du Rite Primitif des Philadelphes, en sa troisième classe. Dans le Rite Ancien et Primitif de Memphis auquel est venu s’adjoindre par la suite le Rite de Misraïm, (…).




Mise à jour par W&B CREATION | | Plan du site | Conditions générales de vente | Réalisation www.8iemeclimat.net