Accueil du site > Le Blog > Archives 2009, 2010 > 25/05/2010 [Du black et du blues]

25/05/2010 [Du black et du blues]

Pendant que l’on cause et que l’on palabre, pendant que l’on se tâte, pendant que oui mais non, pendant que l’on pense la nature comme un réservoir inépuisable de richesses à piller, pendant que les pays les plus riches de la planète se préparent à en découdre au bout du monde dans des arènes de cirques prêtes à nous faire oublier devant nos écrans plasma que « du pain et des jeux » est une citation latine qui nous ramène à de vagues études philosophiques de notre jeunesse dans la langue de Virgile, pendant que j’écris ce post à l’intention des lecteurs du Blog, pendant que 24 000 personnes meurent quotidiennement de faim dans le monde, pendant que la rotation de la Terre s’effectue encore pour l’heure en 24 heures, 110 000 litres de pétrole brut se déversent chaque jour dans l’océan par B. P. (Beyond Petroleum) – Un spectacle gratuit offert par le grand capital à nos amis les terriens, comme un retour à l’envoyeur, une animation son et lumière que vous pouvez suivre en directe live sur Google Earth, la marée noire y est visible dans le golfe du Mexique, comme si vous y étiez… D’ailleurs en un certain sens, vous y êtes… Ce qui indiffère totalement les Touaregs, les Yawalapiti et les Toungounses, en voie d’extinction, eux aussi, comme toute la faune et la flore de la planète bleue comme une orange – Hasta luego ! À bientôt, si Dieu le veut - Hasta luego ! On se reverra sous peu - On a trois mois de réserves au fond des cales - Allez, les gars ! On va hisser la grande voile… > [Emmanuel Rivière]