Chroniques de MARS - EDITO - En cas d’Apocalypse, relayez l’info par Twitter

Apocalypse J-30 - La prémisse automnale et apocalyptique que l’on nous promettait n’a pas été aussi bouillante que cela, mais l’hiver sera sans doute plus rude comme nous le prédit le professeur Kondratieff… Certes les noms de Myret Zaki, Michael Ruppert, Blythe Masters, Joseph Stiglitz, ou Frank Fenner ne vous dirons sans doute rien…, voire pas grand-chose, certes les conclusions du Club de Rome en Mars dernier ne vous en disent pas plus non plus, et pour vous la chaîne de Ponzi est une avancée montagneuse dans le nord de l’Italie. La notion conceptuelle de « tipping point », appliquée à l’économie politique globalisée, bruyamment exprimée dans les années 2000 par le philosophe Jean-Pierre Dupuy qui considère l’irréversibilité des paliers franchis par le troupeau béat de l’humanité en marche comme autant de vals sans retour, ne fait effectivement pas partie de vos préoccupations du moment – certes.

LA FIN DU MONDE C’EST MAINTENANT...

La terre est une poubelle…, mais…, pas d’inquiétude, l’apocalypse 2.0 se déroule selon le plan prévu et l’hypnose consensuelle est bien au rendez-vous de notre XXIe siècle… qui ne sera donc pas « spirituel ». La planète a le blues et elle est bleue comme un orage.

En ces temps de retour au bercail il faut savoir aussi se foutre des choses superficielles pour mieux se focaliser sur l’essentiel – c’est-à-dire sur son dernier smartphone, son 4x4 crossover ou sa dernière tablette tactile. Après tout si t’aimes pas les écolos, casse un vélo. L’anti-écologisme primaire étant devenue une posture révolutionnaire comme une autre, autant se foutre totalement de notre descendance, hommes, femmes, fils et enfants – et de l’humanité toute entière. Il faut savoir se foutre aussi, pour ainsi dire, de ce qui reste de pétrole sur la planète, qu’il soit en Irak, en Libye, en Syrie, ou ailleurs, il faut se foutre des guerres que cela a engendrées, il faut se foutre totalement du réchauffement climatique qui n’est pas causé, il suffit de se renseigner, par des « trous dans la couche d’ozone » mais par un réchauffement global du système solaire. Il faut absolument se foutre de Tchernobyl et de Fukushima, vu l’incapacité phénoménale qu’à l’Homo sapiens sapiens (bis) à ne pouvoir créer de solutions résolument rétrogrades à une situation complètement verrouillée.

Il faut se foutre du quatrième secret de Fatima, des risques systémiques, de la pré-révolution en marche, des drapeaux rouges et bruns et des nations du quart monde, du triple A, des cautères sur les jambes de bois, du pied-bot d’Armstrong sur la Lune, de la fonte des glaces, des gaz de schistes, des banquises, de l’eau qui monte et des actions qui coulent à pic, il faut se foutre du Titanic, de la dette grecque - qui n’est rien du tout par rapport à celle US ou chinoise – (aujourd’hui la Chine soutient l’euro pour éviter que son propre système ne s’effondre) - Il faut se foutre de Sandy, de la famine sur la plupart des continents, il faut se foutre du manque d’eau, … aujourd’hui 884 millions d’êtres humains n’ont pas accès à l’eau potable – ce n’est pas grave ! On s’en fout… !

Il faut se foutre du Bugarach, des zombies-TV et des potatoes-mens, il faut se foutre du Poker en ligne et du Cac 40, il faut absolument se foutre des ours polaires, des pandas, des bébés phoques, du massacre des baleines par les japs, il faut se foutre des cons de base et des cons qui se croient supérieurs… Il faut se foutre qu’un africain de quasiment n’importe quel pays de ce continent ne verra jamais l’ombre d’un I-phone 5, si ce n’est désossé dans une mégadécharge de plusieurs kilomètres carrés, à ciel ouvert, non loin de son bidonville de prédilection qui lui sert au quotidien à se prélasser au soleil tout en buvant son coca made in China... Il faut absolument se foutre de la finance mondialisée, de Bretton Woods, de Goldman-Sachs, de l’oppression, des dictatures, des idiots utiles, des bolosses ridicules, des crétins congénitaux et des imbéciles heureux… Que croyez-vous que pense réellement un pygmée d’Afrique équatoriale, ou un Mongol des steppes, de l’hyperinflation de nos pays hautement évolués, de la BCE et de la dette mondialisée ? Vous savez ce qu’il en pense ? Il est exactement comme nous, il s’en fout !

Croissance ou décroissance ?

La déforestation définitive de la forêt amazonienne menée par les trusts industriels internationaux est en voie d’achèvement. Ce n’est pas grave on s’en fout. Il faut se foutre des 264 tonnes de barres puissamment radioactives du réacteur 4 de Fukushima qui tiennent encore la route par « l’opération du Saint-Esprit ». Il faut se foutre des résistants aux causes perdues d’avance et des indignés à la mode Hessel. Il faut se foutre des révolutions arabes – (vu ce que ça donne)... Qui peut encore croire qu’un krach boursier peut être géré par des « systèmes de survie » à quinze jours, des pages web à télécharger en pdf et des kits improbables pour éviter l’engorgement de 7 milliards d’êtres humains ? Pour les naturalistes déjà forts alarmistes et les scientifiques forts alarmés le devenir de la planète mère passe par une décroissance globale et généralisée de notre surconsommation inconsidérée et ce à très court terme. Pour tous les politiques et les économistes de toutes les nations dites « avancées » le devenir de la planète mère passe par une relance économique majeure pour augmenter définitivement… la croissance. Cherchez l’erreur… ?

En fait l’Apocalypse… c’est la faute aux Mayas !

Tout ceci n’a aucune importance puisque nous sommes l’exacte production parasitaire de notre création et il est bien possible que le collapsus qui nous attend très bientôt ne soit qu’un épiphénomène, bien mineur, et relativement sans conséquence, par rapport à quelques épisodes saugrenus touchant eux aussi la planète et qui risquent d’advenir dans le même temps. Alors, que croyez-vous que pensent de nous, actuellement, les dinosaures qui se sont éteints il y a 65 millions d’années… Vous savez ce qu’ils en pensent les dinosaures ?

Ils pensent que tout se déroule selon le plan prévu… et souhaitent à tous nos lecteurs cybers-conspirationnistes des Chroniques de Mars - une très bonne journée…

Chroniques de MARS No 30 - décembre 2012

PS / En cas d’Apocalypse, brisez la glace et relayez l’info par Twitter.

Sommaire - Spécial Fin du MONDE //

Chroniques de MARS - EDITO // En cas d’Apocalypse, relayez l’info par Twitter

Ze Insider of Mars – Apocalypse - Une catastrophe d’origine humaine

Emmanuel RIVIERE // 2013 – La comète du Millénium

Gil ALONSO-MIER // « L’Apocalypse selon Schlatter – 1895 »

Jean-Marc ROLLAND // Calendrier MAYA – L’APOCALYPSE pour l’année 3500

Jacques ERLICH // BUGARACH 2012 – 1230 mètres au dessus de l’Apocalypse

Yves BOSSON // Vues rapprochées sur la fin du Monde

Emmanuel RIVIERE // Une fin sans avenir

Jacques HALBRONN // Prophéties et Généthliomancie

Jean-Marc ROLLAND – Apocalypse - Fukushima et les forces de l’esprit

Thierry E GARNIER // Les quatre cavaliers de l’Apocalypse

Emmanuel RIVIERE // La prophétie d’Akita et le Vatileaks

Ze Insider of Mars // ANONYMOUS – 21 décembre 2012 - 11h 11.


Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.