Accueil du site > Le Blog > 15/12/2012 [Qatari Saint-Germain…]

15/12/2012 [Qatari Saint-Germain…]

Tout fout le camp, mon bon monsieur ! – Hé oui le logo ancestral du PSG (club de foot de la capitale – bien connu pour son « kop de boulogne »), et dont les deux dernières initiales signifient « Saint-Germain », riante commune des Yvelines… dont l’origine remonte au XIIe siècle – une paille – vient par l’opération, non pas du Saint-Esprit, mais des propriétaires Qataris du club…, vient disais-je, de se voir ôter sa fleur de lys (plus ancien emblème de la royauté en France), ainsi que son berceau, en relation avec la date de naissance du Roi Soleil, Louis le quatorzième himself !

Ooopsss ! ... à la poubelle la fleur de lys et le berceau… Reste la sempiternelle « touréfelle »… Avant de la remplacer, d’ici quelques années par un puits de pétrole ? Pour transformer le PSG en QSG pour Qatari Saint-Germain…

ZE BLOG

* * *

Le PSG va changer son logo

Les propriétaires qatariens veulent accentuer le caractère parisien du club de la capitale au détriment de Saint-Germain. Un changement qui pourrait en mécontenter plus d’un.

C’est un dossier top secret. Ultrasensible.

Les réflexions sont menées dans la plus grande discrétion au sein du PSG. Et seuls quelques dirigeants se trouvent dans la confidence. La direction a décidé de modifier le logo du club qui est le même depuis 1972. En s’attaquant au symbole et à l’image de l’équipe de la capitale, la démarche ne manquera pas de susciter des réactions.

Les investisseurs qatariens ont mis la main sur le PSG en juin 2011 pour une raison majeure : l’image du club est attachée à celle de Paris. Et depuis, toute la stratégie marketing déployée par les dirigeants met en exergue la Ville Lumière et son monument phare : la tour Eiffel.

Les concepteurs du nouvel emblème vont poursuivre dans cette voie. D’après le projet qui emporte le plus de suffrages en interne, le caractère parisien sera accentué. Adieu le berceau et la fleur de lys qui symbolisent la ville de Saint-Germain-en-Laye, partenaire historique du club depuis sa création en 1970. Cette date serait aussi supprimée. La tonalité bleue nuit actuelle, qui domine le dessin, sera éclaircie pour se rapprocher de celle qui va habiller le nouveau bus du PSG dont l’entrée en service est programmée au mois de janvier. Un effet 3D devrait aussi être apporté au nouveau logo, sans doute sur la tour Eiffel, toujours rouge. Le nom de Paris Saint-Germain apparaîtra-t-il encore entièrement ? Ce n’est pas certain. On pourrait simplement lire la mention Paris SG. C’est la consigne qui a été donnée pour les courriers et les e-mails… Paris SG désigne désormais le club pour les responsables parisiens. Et si Saint-Germain devait encore s’afficher, les caractères seraient de taille plus petite que ceux de Paris. Comme c’est déjà le cas cette saison au dos des survêtements des joueurs.

Michel Mimram, le directeur marketing du club, ne disait pas autre chose lors du Hub Forum 2012, les 11 et 12 octobre dernier, quand il déclarait : « La stratégie est de partir du PSG pour aller au Paris SG. Sachant que dans le Paris Saint-Germain, l’important c’est Paris bien plus que Saint-Germain. »

Les réflexions des décideurs parisiens tendent toutes vers un objectif ambitieux : faire du PSG « l’une des 10 plus grandes marques de sport de la planète », dixit encore Mimram. Et le changement de logo est un des moyens pour y parvenir selon eux.

Comment les supporteurs et la ville de Saint-Germain-en-Laye, clairement mise de côté, réagiront-ils ? Contacté, le maire de la commune des Yvelines n’a pas souhaité réagir. Pas plus que le PSG.

SOURCE - Le Parisien

ET AUSSI - à LIRE...

QATAR : vendre son âme ?

Le Premier ministre du Qatar, le cheikh Hamad ben Jassem Al Thani, s’impatiente : devant la Ligue des États arabes, il a abruptement tancé ses confrères, mercredi à Marrakech, en leur demandant d’accélérer la chute de Bachar Al Assad.

Le Qatar a un Premier ministre : certes, c’est surprenant. Cette péninsule, minuscule par sa taille mais surtout par sa population, exclusivement constituée de la tribu des Al Thani – de religion wahhabite comme ses sympathiques voisins séoudiens – désire à présent jouer dans la cour des grands. Allah (ou le diable ?) lui a fait don d’une fortune incommensurable, (...).

* * *