Renée LEBEUF - Neptune en Poissons

Neptune en Poissons : Sens communautaire et Ouverture sur l’infini

Neptune ne peut que se trouver à l’aise en Poissons puisqu’il est chez lui, un passage qui durera 13-14 ans. Quelle en sera son influence ? Il a déjà fait sentir en partie son influence ces dernières années compte tenu d’une réception mutuelle entre Uranus traversant les Poissons et Neptune, le Verseau. Celle-ci demeure jusqu’en mars quand Uranus entrera en Bélier. Voici en résumé les caractéristiques de Neptune qui se confondent avec celles des Poissons, et qui seront donc décuplées avec ce passage : l’infini, la vision ou l’harmonie universelle, la compassion, la spiritualité, l’impalpable, l’inspiration, l’intuition, les émotions partagées, le don de soi, la fécondité inépuisable, les océans, les foules, la musique. Au négatif, le chaos, l’imbroglio, l’illusion et la désillusion, la drogue, la victimisation, la dépression, les raz-de-marée, le néant, le charlatanisme, les chimères, le pourrissement et la fuite de la réalité.

Neptune - Maître des Océans.

Neptune, en « Maître des Océans », règne et maîtrise complètement ce monde d’eau allant des nuages aux abysses marins les plus profonds. Il est autant capable d’apaiser les terribles tempêtes qui peuvent surgir que de pouvoir les déclencher. Toute la gamme des émotions humaines s’y retrouve, allant des visions utopiques exaltantes à la désespérance angoissante.

De plus Neptune entre accompagné de Chiron en Poissons. La conjonction que nous vivons depuis un moment va se défaire très lentement mais ce dernier reste tout de même en Poissons jusqu’en 2019. Ils partagent en commun plusieurs caractéristiques dont la compassion, des qualités de guérison sur tous les plans, physiques, psychologiques et même spirituels, un grand sens de l’humanité, la quête spirituelle, la musique, et aussi, des tendances négatives de victimisation, de démission, de dérives mystiques et finalement de dépression. Chiron a pour rôle de mettre le doigt sur ce qui ne va pas et pousse à trouver des solutions. Et il est exigent en ce sens, il a besoin que les solutions soient véritablement d’une grande justesse. Voyons quelques points et commençons par les océans, la réalité marine sera très présente pendant ce transit, autant par ses débordements que par l’inquiétude que représente cette source de vie essentielle. On s’en ressent déjà alors qu’il y a eu tout dernièrement les grandes marées d’automne d’une violence exceptionnelle qui ont causé bien des dégâts sur les rives du golfe St-Laurent. Il y avait eu celles du printemps en Europe tout aussi dévastatrices. Avec le réchauffement planétaire, des déchaînements de ce genre risquent encore de se produire.

Océans et fécondité…

Les océans sont également une source de vie primordiale, nous serons sûrement de plus en plus interpellés par l’appauvrissement de cette ressource. Sans tomber dans une vision apocalyptique, Chiron pointera le problème et il faudra dépasser les lamentations pour se mettre à la recherche de solutions adaptées à la réalité du monde actuel. Beau défi ! On pourrait ajouter à cela la question alimentaire en général. Il est intéressant de noter que Cérès, symbole nourricier et de l’agriculture en particulier, accompagne la première entrée de Neptune en Poissons. Elle transite les Poissons durant tout 2011 car elle y rétrograde, sauf quelques jours en été. Cérès peut signifier elle aussi des moments de grands découragements. En mythologie, lorsqu’elle se fait enlever sa fille, elle tombe dans un tel désarroi qu’elle abandonne tout et part à la recherche de celle-ci, Pendant ce temps, la terre dont elle est la protectrice devient stérile. Mais c’est aussi une « mère-courage » qui n’a de cesse de retrouver celle-ci et qui y réussit.

Les problèmes démographiques liés aux ressources vitales deviennent critiques et seront sûrement une préoccupation dominante dans ces prochaines années. Que de prises de conscience et de travail en perspective ! Les problèmes sont immenses et concernent l’ensemble de l’humanité non ses parties, voilà ce que mettra en évidence toujours plus Neptune en Poissons.

Mouvements et pensée socialisante.

Neptune en Poissons stimulera les valeurs humaines et universelles ainsi que le sens de la communauté avec ce passage. Ce qui sera un facteur équilibrant très appréciable au carré de Pluton en Capricorne avec Uranus en Bélier, qui est lui, plutôt radical. De nouvelles formes de développements communautaires ou à tout le moins des actions humanitaires importantes seront encouragées durant ce transit avec un souci de compassion et de partage et on peut croire que les occasions ne manqueront pas. Après les abus économiques que nous venons de vivre, on peut s’attendre facilement à une résurgence de revendications sociales, à des mouvements de masses un peu partout, spontanés ou entraînés par une vision idéaliste, religieuse ou autre, parfois incontrôlables comme les tempêtes océaniques. Un important brassage des valeurs est inévitable.

Médecine

Ce secteur sera particulièrement favorisé avec la présence de Chiron et de Neptune. On peut s’attendre à de belles avancées, et probablement tout autant sur le plan énergétique. On aura plus tendance à considérer la compréhension holistique de la personne. S’il y a des tendances illusoires, Chiron ramènera encore une fois à une adaptation juste à la réalité.

Cellule du tout…

La dernière fois qu’il s’y est trouvé, c’est-à-dire de 1847 à 1862, il venait à peine d’être découvert (1846), repoussant les limites de l’espace alors connu, ouvrant sur un monde qui n’a cessé de prendre des proportions vertigineuses depuis, et on vient tout juste en 2009 de faire un saut énorme dans l’infini avec ce nouvel Hubble réparé qui nous a envoyé des images à l’infini de galaxies au point que le mot milliards en perd son sens !

Sous ce transit, à l’époque, Darwin a publié sa théorie du développement des espèces (1859). L’homme devient ainsi l’aboutissement de la lignée animale. Il descend du singe ! Il n’est plus aussi directement une créature de Dieu tel qu’il avait été conçu jusque-là. La théorie de Darwin a beaucoup évolué aujourd’hui, elle est en grande partie confirmée mais d’autres éléments dans la compréhension de l’évolution se sont ajoutés cependant. Mais encore ici, on se ressent de Neptune. L’univers forme un tout, et l’humain fait partie de l’ensemble biologique et animal de la Terre ; il s’inscrit dans l’évolution de la vie apparue dans l’eau saline des océans. Voilà qui donne un coup à l’orgueil. Par contre, le développement du cerveau humain reste un facteur impressionnant dans cette chaîne de la vie qui lui permet d’en avoir conscience, ce qui est extraordinaire tout de même. Il semble encore difficile pour beaucoup de se sentir partie liée de la vie qui nous entoure, on le voit à l’exploitation brutale et au manque de vision intégrale qui anime encore une grande partie de l’humanité. Le passage de Neptune et de Chiron signifiera une poussée pour une meilleure compréhension de cette globalité, en passant parfois par une confrontation difficile avec les conséquences douloureuses d’une voracité insatiable et irrespectueuse de l’humain envers ce qui l’entoure. D’autre part, c’est aussi à cette époque que s’est ouvert le monde du microscopique, après l’ouverture sur l’espace de l’infini du ciel, il y a eu l’infini du petit. Ce qui a été aussi toute une secousse, la réalité temporelle prenait une autre dimension. On ressent bien Neptune encore une fois.

Aujourd’hui, on sait que l’on est des poussières d’étoiles, que nous sommes issus de l’Univers et que nous avons les mêmes compositions physiques que ce qui constitue tout ce qui est créé. Mais ne voilà-t-il pas qu’apparaît comme une réalité chez les physiciens d’aujourd’hui l’idée des mondes parrallèles, invisibles à nos yeux. Ce qui était voilà encore peu une théorie quelque peu fantaisiste est reconnu par un très grand nombre de physiciens maintenant. Quel autre choc à intégrer pour l’humanité dans son ensemble. Difficile d’imaginer à long terme l’impact concret de cette nouvelle compréhension des choses. Comme aspect Neptunien, difficile de trouver mieux : impalpable, invisible, intemporel et une mine d’or pour l’imaginaire.

Quête spirituelle ou quête de sens…

On ne peut oublier l’aspect spirituel incontournable avec ce transit on ne peut plus propice à l’ouverture spirituelle, le besoin s’en fera ressentir fortement. Neptune nous ouvre à un élargissement de la conscience. Une véritable ouverture est toujours une initiation incluant un processus intérieur de maturation importante. Par ailleurs, la quête de sens peut être vécue de façon très variable. Neptune représente dans son sens le plus profond, la « communion » avec l’univers, le sentiment de « l’Un » totalement inclusif, sans aucune barrière de quelque sorte que ce soit, si difficile à atteindre mais que l’on touche peut-être lors de rares moments en méditation profonde ou dans des moments véritablement transcendants.

Il représente donc un appel en ce sens, il stimule une quête de sens, le besoin d’un groupe pour partager une vision, le sentiment religieux et toute autre façon de vivre un partage émotionnel ou transcendant. Ce désir peut engendrer aussi bien des dérives mystiques en commun ou en solo. On pourrait donc assister à des mouvements religieux excessifs, transportés par une vision contagieuse.

Une humanité planétaire…

Il reste que dans un monde en changement comme celui que nous vivons, fondus dans une humanité de plus en plus globalisante et nombreuse, on comprend que la quête de sens et de valeurs communes cherche à s’imposer et ce transit y pourvoira.

Neptune en Poissons nous fera ressentir de plus en plus la communauté humaine planétaire comme un ensemble. Et pour s’en sortir, il nous faudra bien développer la vision d’ensemble et apprendre un peu plus la cohésion universelle. Sans rêver, un pas en ce sens sera fait.

Neptune en Poissons, c’est apprendre à être « une goutte d’eau dans l’océan », et que chaque goutte d’eau compte, sinon il n’y a pas d’océan. Neptune en Poissons reste synonyme d’ouverture et d’amour universel, je vous souhaite qu’une parcelle de cet amour vous touche !

Renée LEBEUF © - Novembre 2013 // Chroniques de Mars - No 13.

http://renee-lebeuf.com/

Remerciements chaleureux à Renée Lebeuf pour son autorisation de reproduction & SOURCE // www.astrologie québec

THESAVRVS // Air – Aldébaran – Algol – Astéroïdes - Astrologie arabe - Astrologie chinoise - Astrologie sidérale - Astrologie védique - Axes de l’horizon – Balance – Bélier – Cancer – Capricorne – Cardinal – Carré – Chiron - Comètes – Conjonction - Constellations du zodiaque - Cycle soli-lunaire - Demeures de la Lune – Eau – Feu – Fixe - Fond du ciel – Gémeaux - Grande année - Jupiter – Lion – Lune - Lune Noire – Maisons – Mars - Mercure - Mi-points – Mutable – Nakshatra - Neptune - Nœud Nord - Nœud Sud - Nœuds lunaires –Novile – Octile – Opposition - Planètes – Pléiades – Pluton – Poissons – Quinconce – Quintile – Régulus – Sagittaire - Saturne – Scorpion - Semi-sextile - Sesqui-carré – Sextile - Signes du zodiaque tropical – Sirius – Soleil - Soleil Noir - Systèmes de domification – Taureau – Terre – Trigone - Uranus - Vénus – Verseau – Vierge – Xiu//


Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.