Chroniques de Mars - Comme un voleur dans la nuit

Des ténèbres à la Lumière

Des ténèbres à la Lumière : « l’attention ultime » et son corollaire le « sommeil » ; « l’instant présent », la notion paroxystique de « la veille » ; tous ces concepts tourbillonnent dans l’espace infini dévolu à notre moi légitime, ils sont autant de portes de Lumière engendrées dans l’au-delà par la quête insatiable de notre âme - prête à tout pour trouver « l’issue » favorable vers les cimes éternelles de l’empyrée. C’est dans les auréoles bienfaisantes de nos pensées créatrices que se nichent avant tout la compréhension fulgurante des textes saints - quand notre regard porté en écho vers l’intérieur se mire en profondeur, pour mieux se concentrer enfin sur l’extérieur.

C’est au hasard de nos rencontres sur le web que nous avons pris connaissance du site de ce pasteur protestant dont le ministère principal s’effectue sur Internet. « Les Chroniques de Mars » ont tenu à vous faire partager cette belle exégèse concernant la fameuse parabole… « du voleur qui viendra nous surprendre dans la nuit… » ; alors bonne lecture à tous et surtout bonne méditation.

Les Chroniques de Mars.

Comme un voleur

* * *

" Voici, je viens comme un voleur ". Apocalypse XVI-15.

" Le jour du Seigneur vient comme un voleur dans la nuit ... Mais vous, frères, vous n’êtes pas dans les ténèbres, en sorte que le jour vous surprenne comme un voleur." Thessaloniciens 5.2/4

Nous savons que le Seigneur Jésus-Christ n’est pas un voleur et que lorsqu’il reviendra pour les siens, il apparaîtra comme le Sauveur que nous attendons, en qui est placé toute notre espérance, concernant l’héritage que Dieu nous a promis. (Pierre 1.3/5).

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les cieux, à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps !

Cependant Jésus exhorte à la vigilance en donnant l’exemple du voleur qui vient en cachette pour dérober.

Apocalypse 3:3

Rappelle-toi donc comment tu as reçu et entendu, et garde, et repens-toi. Si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur, et tu ne sauras pas à quelle heure je viendrai sur toi.

Dans la précédente exhortation, je vous parlais de la septième trompette et vous disais que le Seigneur viendra d’une façon soudaine, à l’improviste, et que nous devions être vigilants afin que ce jour ne nous surprenne pas . Matthieu 24.42/44 Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra. Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison. C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas. Dans un autre endroit de l’Évangile, le Seigneur parle du royaume de Dieu comme d’un trésor caché dans un champ Matthieu 13-44 Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L’homme qui l’a trouvé le cache ; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il a, et achète ce champ.

Ce que je vous dis maintenant c’est que l’Église de Jésus-Christ est ce trésor caché aux yeux des incroyants, mais précieux aux yeux du Seigneur qui a payé un grand prix pour l’acquérir. Lorsqu’il reviendra pour enlever ce trésor, comme un voleur qui entre sans bruit pour prendre et emporter son butin. Les portes sans soucis ou la fausse sécurité Les portes sans soucis sont des portes d’appartements qui se ferment avec un clenche et qui n’on pas de poignée extérieure.

Un jour, la société de HLM, de la ville de Colombes, Hauts de Seine, a décidé de remplacer les serrures des portes des appartements par une fermeture automatique, et ils ont appelé cela "les portes sans soucis". On a longtemps cru que ce système garantissait contre les voleurs qui entrent par effraction, mais c’était une fausse sécurité. On s’est rapidement aperçu qu’il suffisait d’un peu d’adresse et d’un matériel assez rudimentaire pour ouvrir très facilement ces portes "sans soucis". Les gens dorment dans la maison et le cambrioleur s’introduit sans bruit et dérobe les clés de voiture, les vestes qui pendent au portemanteau et contiennent portefeuilles, papiers, cartes bancaires, etc. Nous nous croyons parfois en sécurité alors que nous courons de graves dangers. Nous pourrions appliquer la nécessité de la vigilance à l’encontre d’un véritable voleur qui essaie d’entrer dans la vie des humains par effraction, celui qui vient pour dérober, égorger et détruire. Jean 10-10. Nous en reparlerons une autre fois. Ici, je veux simplement attirer notre attention sur l’avertissement de Jésus concernant sa venue pour enlever son Église de la terre. La différence entre les voleurs et le Seigneur c’est que Lui, il vient prendre et emporter ce qui lui appartient. 1 Corinthiens 6:20 Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. 1 Pierre 1.18/19 sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache Ce qu’il faut retenir de l’enseignement de Jésus, c’est que nous devons nous tenir prêts, car il viendra à l’improviste pour enlever ses rachetés. Luc 12. 39-40 - Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle heure le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison. Vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas. Marc 13.33/37 Prenez garde, veillez et priez, car vous ne savez quand ce temps viendra. Il en sera comme d’un homme qui, partant pour un voyage, laisse sa maison, remet l’autorité à ses serviteurs, indique à chacun sa tâche, et ordonne au portier de veiller. Veillez donc, car vous ne savez quand viendra le maître de la maison, ou le soir, ou au milieu de la nuit, ou au chant du coq, ou le matin ; craignez qu’il ne vous trouve endormis, à son arrivée soudaine.

Ce que je vous dis, je le dis à tous : Veillez.

Le danger, c’est que le Seigneur nous trouve endormis au jour où il viendra.

Ce sommeil c’est l’inconscience et l’inaction spirituelles. Nous pouvons être soucieux de beaucoup de choses concernant notre vie sur la terre, à tel point que ces choses obscurcissent la réalité du royaume de Dieu. Il existe un sommeil spirituel qui consiste en une espèce de sécurité inconsciente due à l’ignorance de la situation réelle : 1 Thessaloniciens 5:3 Quand les hommes diront : Paix et sûreté ! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point. Ceux qui dorment spirituellement sont dans des ténèbres, ils ne connaissent pas la véritable lumière qui est venue dans le monde pour éclairer les hommes ( Jean 1.9) : 1 Thessaloniciens 5:7 Car ceux qui dorment dorment la nuit, et ceux qui s’enivrent s’enivrent la nuit. Il ne doit pas en être ainsi de ceux qui affirment croire en Jésus : Mais vous, frères, vous n’êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur ; vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes point de la nuit ni des ténèbres. Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres.1 Thessaloniciens 5.4/6 Si, comme le Seigneur nous y exhorte, nous attendons sa venue et notre réunion avec lui dans le ciel, il est normal que nous nous y préparions :

Apocalypse 16-15.

- Voici, je viens comme un voleur. Heureux celui qui veille, et qui garde ses vêtements, afin qu’il ne marche pas nu et qu’on ne voie pas sa honte !

I - Pierre 4-7.

La fin de toutes choses est proche. Soyez donc sages et sobres, pour vaquer à la prière. Une des principales réalités de la vie chrétienne c’est la sanctification et cela nécessite la communion avec le Seigneur, donc une vie de prière régulière et persévérante.

Luc 21:36 Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme.

Les paroles de Jésus sont suffisamment claires pour que nous les comprenions :

Le temps est proche.

Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore ; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore.

Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu’est son œuvre.

Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin.

Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d’avoir droit à l’arbre de vie, et d’entrer par les portes dans la ville ! Apocalypse 22.10/14 Jésus insiste sur le mot "veillez". La vigilance est le contraire du sommeil qui peut nous surprendre si facilement à cause de beaucoup de choses : Marc 4-19 • Les soucis ou préoccupations de la vie courante, qui peuvent nous distraire de la vraie priorité. • la recherche des plaisirs de la vie, des convoitises et des désirs excessifs de la chair. • les difficultés, les épreuves, l’opposition, qui créent le découragement. Il est vrai que nous devons faire face chaque jour aux réalités terrestres, mais que cela ne nous empêche pas d’entretenir notre lampe allumée, c’est à dire notre esprit vigilant, attentif à maintenir la communion avec le Seigneur, par la communication du Saint-Esprit, dont nous sommes appelés à être remplis, comme l’huile remplit la lampe et fait briller sa lumière. Ephésiens 5.15/21 Prenez donc garde de vous conduire avec circonspection, non comme des insensés, mais comme des sages ; rachetez le temps, car les jours sont mauvais.

C’est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur.

Ne vous enivrez pas de vin : c’est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit ; entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes, et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre cœur les louanges du Seigneur ; rendez continuellement grâces pour toutes choses à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ.

Source // Pasteurweb.org - Comme un voleur.

THESAVRVS // Agape – Apatheia - Bibliothèque de Nag Hammadi – Cagliostro – CHRIST – Christianisme - Clément d’Alexandrie – Divinité - Église intérieure - Evagre le Pontique - François Schlatter – Gnose – Gnosis – Hypostase – Kabbale - La Nuée sur le Sanctuaire - Les Envoyés du Ciel - Loisieux – Mandéisme – Manichéisme – Néoplatonisme – Origène - Philippe de Lyon – Praktiké - Salut de l’âme - Symbolique Martiniste//


Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.