Cédric MANNU – In Memoriam Daniel Christian KERBIRIOU

Grand chercheur, à l’approche druidique, dans la simplicité de solutions naturelles, Daniel Christian Kerbiriou nous a quitté cette année 2014, à l’âge de quatre-vingt-quatre ans, après avoir vécu une maladie longue et douloureuse, allant jusqu’à la cécité quasiment complète.

Il était un des précurseurs que j’ai eu l’immense joie de connaître lorsque je proposais à Genève des rencontres entre chercheurs autour des travaux que nous faisions avec Jacques Ravatin, notamment sur ce que l’on appelait à l’époque « l’actikalisation » et qui s’appliquait fort bien au traitement des vins et spiritueux, et plus particulièrement des whisky.

Nous avions pu tester ses compétences en matière de recherche informationnelle, avec un test en double aveugle sur la nature des whiskies traités et non traités. Daniel réussit toujours à trouver le whisky qui semblait le mieux adapté à la dégustation et à l’apport vivifiant pour l’homme, sans le goûter, avec une antenne faite à sa façon.

La seule fois où le résultat fut dissemblable de ceux qui dégustaient avec émerveillement les whiskies fut lié à une mouche qui avait osé se jeter dans le divin breuvage. L’eau de vie était devenue eau de mort. Attentif à ce détail, Daniel nous demanda à retester la liqueur dans un verre propre, ce qui fut fait étant donné que dans le processus les verres avaient été parfaitement mis en présence de sorte à ce que quelques organisateurs dirigeant la dégustation dans ses aspects pratiques pouvaient resservir tel ou tel whisky (dont les bouteilles étaient soigneusement cachées) en cas de difficulté.

Notre cher ami Arthur Gohin définit la marge d’erreur avec toute sa qualité de physicien. Elle se situait pour l’ensemble des participants (une vingtaine en double aveugle) à 1/17000.

Daniel avait travaillé à une modélisation personnelle de la recherche dans le domaine informationnel, dès les années 1980, et notamment sous la forme d’une loi universelle (dernier document représentatif d’une partition en 12 espaces datant de 2002).

Daniel Christian Kerbiriou avait aussi inventé une forme agissante de grande qualité en relation avec les travaux druidiques transmis de bouche à oreille. Nous vous laissons la découvrir, et vous pourrez la réaliser avec les éléments donnés ci-après.

Sur demande, nous pourrons aussi donner aux intéressés des perspectives sur le congrès qui fut donné à Limoges du 9 au 11 novembre 2002 et s’intitulait « Sauver l’eau… ou mourir ! », thème au combien central des préoccupations de Daniel Kerbiriou, qui donna à cette synthèse le doux nom de « Essai sur la Rosée ».

Le chercheur n’étant pas grand-chose sans sa compagne de vie, nous tenons aussi à rendre grâce à sa veuve, douce, aimable et attentionnée qui vint à l’aide jusqu’au bout de sa vie difficile de Daniel.

Daniel, puisse tu reposer en paix et veiller sur nous pour reprendre les actions entreprises en avance du temps de la mise en lumière de toutes ces approches sensibles et supra-sensibles.

Cédric MANNU - Les Chroniques de MARS numéro 15, novembre 2014 ©.

THESAVRVS // Adam – Adepte – Aigles – Alchimie – Alchimiste – Argyropée – Assation – Athanor – Chrysopée – Coupellation – Cyliani – Élixir- Élixir de longue vie – Eugène Canseliet – Philalèthe – Fulcanelli – Gnose – Grand Œuvre – Lavures – Macrocosme – Magnum Opus – Mercure – Microcosme – Nicolas Flamel – Œuvre au noir - Œuvre au blanc – Œuvre au rouge – Or – Panacée – Paracelse – Philosophie Hermétique – Pierre Philosophale – Poudre de projection – Régule – Rémore – Soufre – Sublimations – Table d’Emeraude – Teinture – Terre adamique – Transmutation – Unobtainium - Vitriol – voie de l’Antimoine – voie du Cinabre //


Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.