Thierry E. GARNIER - À propos d’une certaine photo dite… « de l’abbé BOUDET »

" Aujourd’hui, nous avons seulement une photographie de l’abbé Boudet dont on connaît avec exactitude l’authentification et la provenance, c’est celle que nous avons mise en couverture de notre livre et que nous publions dans notre cahier iconographique. " TEG

Mais il faut tout d’abord, bien sûr, évoquer la pseudo photographie de l’abbé Boudet présentée sans doute de bonne foi, par Jean-Luc Chaumeil et Jacques Rivière qui, les premiers, ont publié ce curieux document photographique erroné dans L’Alphabet solaire. Jacques Rivière, au sujet de cette photographie, nous dira sur son origine qu’elle provient de :

“ François Cros, né le 1e mai 1904 à Rennes-les-Bains. (...) Il fut lui-même baptisé dans l’église du village par l’abbé Boudet” - c’est le prêtre qui lui aurait remis cette photographie, quand François Cros devint par la suite enfant de chœur à Rennes-les-Bains.

POINT 1

Il y a cependant ici plusieurs anomalies à observer. La première est que l’abbé Boudet se retirant de Rennes-les-Bains pour finir sa vie à Axat, en 1914, n’a pu aucunement donner à un enfant de neuf ans une photographie de lui pour le remercier d’avoir servi la messe, car selon l’Abrégé de Théologie de l’abbé Berthier, publié en 1892 - et qui est la référence en la matière - il faut avoir à l’époque 14 ans pour servir la messe !

Il faut aussi accepter l’idée peu commune que l’abbé Boudet aurait donné en 1913, à un enfant d’à peine neuf ans..., une photographie de lui à l’âge de 24 ans, alors que le bon prêtre en avait alors 77 !

Photographie // Jacques Rivière © Document ABC de RLC.

POINT 2

Par ailleurs, et de façon indubitable, l’étude remarquable en tout point de Christian Attard sur son site démontre, preuves à l’appui, que sur la photographie présentée par Chaumeil et Rivière : “ le type de col mixte - rabat et col rond amidonné - ne commence à apparaître que dans les années 1890. ” Et Attard date, lui, à juste raison, la photo de 1910...

POINT 3

De plus, et si besoin était, nous publions dans ce livre une photographie inédite, non équivoque, datée de 1950/1960 qui prouve la provenance exacte de cette photographie - qui venait en fait des appartements de Bérenger Saunière, de la villa Béthanie à Rennes-le-Château !

La personne sur la photo étant en outre un membre de la famille de Marie Dénarnaud... (Cf. Lettres de l’abbé Saunière).

POINT 4

En dernier lieu madame Barthès, nièce de Mgr Boyer, habitante de Rennes-les-Bains, qui possédait alors la clef de l’église et dont les parents avaient bien connu l’abbé Boudet, disait encore dans les années 1985, à qui voulait l’entendre, que cette photographie ne représentait pas l’abbé Boudet...

La photographie que nous reproduisons est, elle, beaucoup moins connue, elle a été retrouvée récemment, en 2010, par un ami d’Antoine Captier, à Carcassonne. Cette photographie montre un groupe de cinq prêtres. La personne qui détient ce document photographique original, en archives privées, a parfaitement nommés ces prêtres, connus dans la tradition familiale audoise, comme étant : l’abbé Bérenger Saunière, l’abbé Antoine Malot, l’abbé Alfred Saunière, l’abbé Henri Boudet et l’abbé Jean Antoine Gélis.

Daniel Dugès a d’ailleurs été le premier chercheur à faire une étude circonstanciée de cette photographie, sur le site d’Arqa, en présentant ces cinq prêtres et en validant leurs noms. Il s’agit donc bien là d’un témoignage - en transmission directe - d’une famille audoise, dont des membres connaissaient très bien à la fois le village de Rennes-les-Bains et bien sûr l’abbé Boudet, ce qui limite grandement, les sources d’erreurs...

On peut dater cette photographie autour de l’année 1896, Gélis étant bien présent sur la photographie, mais âgé. L’abbé Boudet aurait eu cinquante-neuf ans, ce qui apparaît tout à fait conforme au document photographique. De plus, Henri Boudet était décrit physiquement par les anciens du village de Rennes-les-Bains, encore en vie dans les années 1960-1970, et qui connurent le curé du village, comme étant : « une personne de taille moyenne, autour d’un mètre soixante-dix, plutôt replet », ce qui, là aussi, est tout à fait conforme au document photographique que nous avons sous les yeux. Il est d’ailleurs notable de constater que l’abbé Boudet qui passait dans son village pour un « intellectuel », c’est-à-dire un curé très instruit ; sur la photographie en question, il est le seul des cinq prêtres à être doté de lunettes…, c’est sans doute-là un détail qui en dit beaucoup.

Nous sommes ici en présence, selon toute vraisemblance, de la seule photographie représentant Henri Boudet (…)

Thierry E. GARNIER - Extrait du livre d’André GOUDONNET - " Henri BOUDET - Abbé de Rennes-les-Bains " – © Les Chroniques de Mars, numéro 18 - Septembre 2015.

* * *

1915-2015 - Centenaire Henri BOUDET

En ce centenaire de l’abbé BOUDET (1915-2015), nos remerciements chaleureux vont à notre ami Jean BRUNELIN, pour nous avoir confié en exclusivité pour les éditions Arqa et les "CHRONIQUES DE MARS" le document inédit tout à fait exceptionnel que nous reproduisons ici avec un appareil critique conséquent, de manière à faire évoluer la recherche sur l’affaire de Rennes-le-Château, en un sens plus historique et moins légendé - puisque cette fausse photographie orne toujours la fiche Wikipédia de l’abbé Boudet...


André GOUDONNET // Le centenaire de l’abbé Boudet - 1915-2015 #1

André GOUDONNET // 5 INÉDITS de l’abbé Boudet - 1915-2015 #2

André GOUDONNET // Henri BOUDET abbé de Rennes-les-Bains - Sommaire

Christian DOUMERGUE // Le centenaire de l’abbé Boudet - 1915-2015

Thierry E. GARNIER // Le centenaire de l’abbé Boudet - 1915-2015

Thierry E. GARNIER // A propos d’une certaine photo dite… « de l’abbé BOUDET »

Thierry E. GARNIER // La dernière demeure d’Henri & Edmond BOUDET

Franck DAFFOS // Une dédicace inédite d’Henri BOUDET à Mgr BILLARD



Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.