SPACE TIME // Seul sur MARS – Le FILM

La puissance des images

Depuis 3 ans, on a droit, chaque fin d’année, à un long-métrage sur l’espace. D’abord "Gravity" en 2013, puis "Interstellar" en 2014, et maintenant "The Martian". C’est un peu la gourmandise de la rentrée, l’évasion automnale, même si c’est une pure coïncidence. "Seul sur Mars" raconte l’histoire d’un astronaute laissé pour mort par son équipe... sur Mars !

Heureusement pour lui, il est brillant, il est déterminé, et il est botaniste ! De ce point de départ, Ridley Scott tire l’un de ses meilleurs films depuis "Mensonges d’Etat". Porté par l’interprétation tout en sobriété de Matt Damon, le film se regarde sans ennui malgré ses 2 heures 20, et s’avère plein d’humour et d’inventivité. Le reste du casting est très solide (Jessica Chastain, Chiwetel Ejiofor, Michael Peña, Jeff Daniels, Sean Bean, Kirsten Wiig...) et la musique magnifique . C’est au final une véritable épopée que nous livre Ridley Scott, un film certes très hollywoodien et très "feel good" mais aussi très fort, et ce par la puissance des images. Parce que Scott est revenu à ce qui l’a révélé et consacré : la science-fiction. Et parce que "The Martian", c’est du pur cinéma ! Du cinéma optimiste, romanesque, et épique comme on en avait pas vu depuis un bail ! Du cinéma aussi commercial (faut pas s’leurrer), avec une 3D (mais réussie pour une fois) et des acteurs chinois (destinés au marché chinois). Un bon film donc, bien qu’il lui manque une touche de gravité ou de réflexion pour être grand.

Marceau G. // Critique sur « Allo Ciné » ****


Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.