Pierre FAUGIER – Le Verdon magique et mystérieux #2 - Le chevalier de Blacas et l’Étoile de Moustiers-Sainte-Marie

Pierre Faugier, photographe professionnel de très grand talent, passionné par la Nature, le sport, l’escalade, la spéléologie... ; passionné aussi par l’Histoire mystérieuse et par les traditions populaires, par tout ce qui fait l’enchantement de sa région si exceptionnelle, région connue mondialement grâce aux exploits héroïques de Patrick Edlinger a décidé, pour les « Chroniques de Mars », de nous faire découvrir ses coups de cœur à travers différents volets que vous appréhenderez prochainement au fil de nos publications...

C’est en 2015, que Pierre Faugier prend connaissance du livre de Paul Amoros, Richard Buadès et Thierry E. Garnier, publié chez Arqa, intitulé " L’Île des Veilleurs contre-enquête sur le mystère du Verdon et le trésor de l’Ordre du Temple ". S’ensuit cette nouvelle rubrique des "Chroniques de Mars" qui vous fera aimer de plus près le Verdon mystérieux cher à ces auteurs...

Pour ce numéro des « Chroniques », Pierre Faugier nous propose de partir à la rencontre du chevalier de Blacas et de l’Étoile de Moustiers...

Les Chroniques de Mars.


Dès le XIIe siècle, Blacas de Blacas, dit le Grand guerrier, mort en 1235, se distingua parmi les plus vaillants chevaliers de la cour du comte Raimond Bérenger IV de Provence.

Seigneurs de la ville d’Aups, la famille a longtemps combattu avec la commune dans un procès qui dura de 1346 à 1712. La ville d’Aups eut gain de cause après avoir gagné ce procès pour dépendre juridiquement du roi de France. Les Blacas possédaient notamment les châteaux de Vérignon et d’Aups ainsi que de nombreux autres domaines dans l’actuel canton aupsois. À cette famille, appartient Pierre de Blacas d’Aulps. Le premier Blacas, Pierre d’Aulps, tige de la maison des Baux participa à la première croisade (1095-1099). Son petit-fils Blacas de Blacas, surnommé le "grand guerrier", marié à Laure de Castellane, fut aussi bon soldat qu’excellent troubadour. Son fils Boniface de Blacas le succéda et épousa Ayceline de Moustiers. De cette union naquit Blacasset qui accompagna Charles Ier d’Anjou à Naples. Son nom fut immortalisé par Frédéric Mistral qui lui attribua la pose de la chaîne qui relie les deux rochers de Moustiers-Sainte-Marie. Capturé par les infidèles, Blacasset avait fait le vœu, s’il était libre, de tendre cette chaîne et d’y suspendre l’étoile à seize branches, emblème de sa famille. [Source Wikipédia]


Après notre reportage sur les vautours du Verdon, nous quittons ce mois-ci le majestueux cadre des gorges, pour nous diriger vers Notre-Dame de Beauvoir, à Moustiers-Sainte-Marie, petite église pittoresque de ce lieu béni, surmonté comme vous le savez de la fameuse étoile dite "du chevalier de Blacas"... Voici en quelques photos choisies une trace de mon reportage sur ce haut-lieu de Provence que je vous invite à découvrir lors de vos prochains pèlerinages en Occitanie...

* * *

Un cadre magique en Provence.

L’étoile du chevalier.

Les vitraux

Notre-Dame de Beauvoir, à Moustiers-Sainte-Marie.

@ suivre...

Rencontre avec Roger Verdegen - Veilleur du Verdon

Un reportage de Pierre Faugier sur l’un des personnages les plus pittoresques qui peuplent le Verdon magique et enchanté.

Pierre FAUGIER - Le Verdon magique et mystérieux - Reportage photographique Pierre Faugier © // Le chevalier de Blacas et l’Étoile de Moustiers-Sainte-Marie – Les Chroniques de Mars, numéro 20 - mars 2016.


Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.