Gil ALONSO-MIER - La « Fraternitas Thesauri Lucis » ou la Fraternité du Trésor de la Lumière

L’apparition formelle des trois Manifestes de la Rose-Croix, en 1614, 1615 et 1616, marque trois dates mémorielles dans l’Histoire de l’Hermétisme occidental. Passé quatre siècles, elles marquent aussi un anniversaire en forme de pierre blanche posée sur la ligne du temps, en signe sacramentel. Un signe des temps mais aussi un sceau de cire rouge orné d’une rose pourpre, en relief, pour signifier à chacun, au passant, au questeur, à quel point les écrits de l’Ancien Ordre mystique sont fondamentaux pour toute quête initiatique authentique.

Les éditions Arqa se devaient de saluer à leur manière ce moment si important, en cette date anniversaire, pour commémorer les quatre-cents ans de la Fama, de la Confessio et des Noces, et pour ainsi faire œuvre utile en présentant de nombreux documents inédits sur ces « Frères invisibles ».

Gil Alonso-Mier - Rafal T. Prinke - François Trojani - Thierry Emmanuel Garnier - Cédric Mannu - Patrick Berlier - Frédéric Garnier - Benoît Fichefet


Qu’en est-il exactement de la Rose-Croix « essentielle »… ? Telle est l’ultime questionnement que le chercheur arrivé au point ultime de sa quête devra finalement se poser concrètement au-delà des méandres provisoires des histoires racontées tout autant que rêvées et des circonvolutions biographiques, plus ou moins révélées par les adeptes « invisibles » si soucieux de laisser peu de traces visibles.

Comme le signale à juste raison Benoît Fichefet dans l’introduction éminente à ce présent ouvrage :

« Il y a presque toujours derrière les grands mystiques un Inconnu dans l’ombre qui éclaire l’Esprit de Tauler, de Fludd, de Boehme ; celui que Mathadanus appelle le Roi, et que l’humble rosicrucien Mars de Busto Nicénas, dans une très rare pièce de 1619, nous montre comme un grossier artisan passant ses jours dans une forge mais dont la forte corpulence cache, en fait, l’être le plus sage de la Terre, celui que Sédir désigne sous le nom d’Andréas revenu de toutes les « Initiations ». Quel est donc ce Guide aussi indispensable qu’insondable ? Quel est cet homme en chair et en os dont le front ravagé a vaincu toutes les gloires et les tempêtes, cet Ami du Ciel que ni le temps ni l’espace ne semblent arrêter, cette formidable stature physique qui est capable des efforts de Charité et d’Amour les plus extrêmes et les plus incompréhensibles, qui porte dans son cœur l’Ergon suprême, le Feu divin d’une âme libérée ? N’est ce pas lui, le mystérieux Elias Artista, ministre de Dieu unissant le binaire Enoch/Elie, main servante de Dieu, conduisant une poignée d’Elus au Temple du Saint Esprit : ultime Centre de sagesse de l’histoire où sont réunies selon les mots de Sédir « les entités vivantes de l’Intelligence, de l’Harmonie, et de la Beauté universelle ».

Il nous plaisait de relire à nouveau ce passage pour introduire ingénument un aperçu très peu connu, et pour ce que nous pouvons en dire, ayant trait à un bien curieux mouvement initiatique Rose-Croix qui traversa le temps et l’espace aussi urgemment que la comète de 1604… Parmi les émanations de la Rose-Croix Universelle, au-delà du XVIIe siècle, il en est une des plus singulières qui se fit connaître de façon fort discrète à la fin du XIXe siècle. Papus (le Docteur Gérard Encausse), Marc Haven (Emmanuel Lalande) et Sédir (Yvon Leloup) jetèrent les bases de la Fraternitas Thesauri Lucis ou Fraternité du Trésor de la Lumière plus connue sous le sigle « F. T. L. ».

Le mystique Paul Sédir glissa quelques informations dans son ouvrage sur les Rose-Croix de 1908 et dans l’édition posthume de 1932, augmentée par les soins d’André Savoret qui utilisa certaines notes de Sédir. L’initiation en était « très pure et essentiellement christique ». Elle avait pour but de rassembler les meilleurs éléments (...)

Gil Alonso-Mier (extrait de L’Héritage de Christian Rosencreutz) - Les Chroniques de Mars, numéro 22 - novembre - décembre 2016.


1614-1615-1616 - 2014-2015-2016

400e ANNIVERSAIRE de la ROSE-CROIX // L’héritage de Christian Rosencreutz

400e ANNIVERSAIRE de la ROSE-CROIX // Préface de la « FAMA » de 1615 – Édition de Dantzig

400e ANNIVERSAIRE de la ROSE-CROIX // Table des Matières

400e ANNIVERSAIRE de la ROSE-CROIX // Index nominum

400e ANNIVERSAIRE de la ROSE-CROIX // Cahier iconographique – De quelques documents inédits

Gil ALONSO-MIER // Christian Rosencreutz, une incroyable gravure

Gil ALONSO-MIER // L’Auberge du Cœur blanc - La Loge Rosicrucienne de Saint-Albans

Gil ALONSO-MIER // Le tombeau initiatique de Christian Rosencreutz

Gil ALONSO-MIER // La Rose-Croix en France - Les cartels Rosicruciens de 1623

Gil ALONSO-MIER // La « Fraternitas Thesauri Lucis » ou la Fraternité du Trésor de la Lumière

Thierry E. GARNIER // 1604 - La Supernova de Kepler et le Temple du Saint Esprit

Thierry E. GARNIER // L’ultime venue d’Élie Artiste

Thierry E. GARNIER // « DAT ROSA MEL LAPIBUS »

Thierry E. GARNIER // « La Rose numérique » – Un document Rose-Croix inédit - De Simon Studion à Jacques Breyer

François TROJANI // De l’antique mystique des Rose-Croix du XVIIe siècle à l’Alchimie contemporaine

François TROJANI // ERGON et PARERGON

François TROJANI // L’Esprit et l’Être

François TROJANI // Les Rose-Croix et l’Alchimie

RAFAL T. PRINKE // Une copie manuscrite du D.O.M.A

RAFAL T. PRINKE // « Lampado Trado » - De la Fama Fraternitatis à la Golden Dawn

Frédéric GARNIER // Un membre de la « Societas Rosae Crucis »

Frédéric GARNIER // Du secret alchimique de François de Chazal et de son origine

Frédéric GARNIER // Alchimie – Ce qu’en disent les Adeptes

Patrick BERLIER // Paul de Foix et le calendrier grégorien

Patrick BERLIER // Des Saint-Gilpins aux Rose-Croix

Cédric MANNU // Heinrich Kunrath - Quelques découvertes sur le seuil

Cédric MANNU // Heinrich Kunrath - Détails de la gravure centrale : Oratoire & Musique

Benoît FICHEFET // De la Rose-Croix minérale

Benoît FICHEFET // Les Manifestes de la Rose-Croix

Thierry E. GARNIER // Miyamoto Musashi (1584-1645) – Le samouraï-calligraphe

Daniel Giraud // Comment s’affranchir de son thème astrologique ?

Paul Sédir // Légende libanaise

N. O. M. // Gilbert TAPPA (1927-2016) – In Memoriam



Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.