Georges LLABRES // « AXËL ou l’Axe du SOLEIL » – Documents inédits d’E. Canseliet

L’ALCHIMIE une Tradition vivante

Après la « voie du Cinabre » brillamment exposée précédemment par Patrick Lebar dans nos « Chroniques de Mars », nous avons notamment grâce à nos amis Roger Bourguignon et Bernard Chauvière entrepris d’explorer savamment la voie de l’Antimoine telle que prônée par Fulcanelli et Eugène Canseliet, c’est celle-ci que nous allons évoquer en profondeur ce mois-ci, pour ce Numéro Spécial consacré à L’ALCHIMIE opérative, et ce avec le disciple d’Eugène Canseliet le plus secret et le plus méconnu à ce jour et qui, pour la première fois publiquement, pour les « Chroniques de Mars », a bien voulu sortir de l’ombre et prendre exceptionnellement la parole, se dévoiler, et nous livrer ses considérations magistrales sur l’Alchimie en voie sèche, nous parler de ses relations privilégiées avec le Maître de Savignies, nous donner aussi quelques directives de première importance sur la pratique alchimique au fourneau...

« Chroniques de Mars » No 23, avril 2017 – Numéro Spécial Alchimie.


Pratique de la Voie Alchimique

ARQA // AXËL est un livre célèbre de Villiers de L’Isle Adam dont nous avons déjà fait état dans le livre de Bernard Chauvière publié chez Arqa, nous en présentons ici pour les "Chroniques de Mars" quelques documents choisis, en fac-similés, comme la loi sur la reproduction d’œuvres illustrées nous le permet. Dans un courrier inédit d’Eugène Canseliet que nous possédons, celui-ci nous apprend qu’il a terminé la lecture dudit ouvrage et qu’il a annoté la pensée intuitive et secrète de Villiers de l’Isle-Adam dans le but d’écrire une plaquette s’appuyant sur l’ésotérisme hermétique d’Axël, ésotérisme qui dévoilerait un Villiers de l’Isle-Adam « triomphant et inconnu », selon les termes de Canseliet.

L’alchimiste de Savignies stipule que le grand écrivain symboliste :

« n’a sans doute pas mis la main au Grand Œuvre directement mais qu’il portait en soi, par atavisme ancestral, (on sait que Villiers de l’Isle-Adam descend d’un grand-maître de l’ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem), une vision poétique supérieure, une prescience d’artiste, qui permirent de doter Axël d’une armature puissante... ».

Une pièce sur laquelle devait s’achever la pauvre vie d’errant « superbe et nécessiteux » qui fut celle de Villiers à la fin de son temps, nous dit Canseliet. À la lecture de ce livre, une page annotée de la main de Canseliet nous donne une belle définition de l’Adeptat ; pour le Maître de Savignies : « l’Adeptat est l’absorption en Dieu », voilà ce que nous dit Georges Llabrès à propos de ces documents et sur la part authentique que doit consacrer l’alchimiste à l’Ergon par rapport au Parergon dans le cadre de ses activités philosophiques.

* * *

A propos de la phrase de Canseliet tirée d’Axël de Villiers de L’Isle Adam : « l’Adeptat est l’absorption en Dieu », je pense que l’on pourrait compléter cette définition par un élément physique sous-entendu qui serait « de son vivant ». Les facultés intellectuelles de l’homme ne sont pas suffisantes, par elles seules, à lui faire pénétrer « la Science de Dieu » qu’est l’Alchimie. Je dis cela a contrario de la pensée dominante. Certes, tout un chacun porte en lui l’archétype de l’humanité, plus ou moins enténébré, du moins dans une conception égalitaire de l’humanité - conception que ne partagent pas tous les enseignements traditionnels.

L’alchimiste qui réussit ainsi cet acte, recrée « l’arbre primordial de la Science du bien et du mal » qui n’est autre que « l’Arbre de Vie », se muant en arbre du mal, donc de mort selon qui en userait. L’Alchimie est donc bien le sentier qui conduit au ciel ou précipite aux enfers. Le résultat du Grand Œuvre serait bien ce fruit de cet arbre qui, pour l’homme accompli, sera licite d’absorber pour atteindre sa réintégration dans le Principe. Ce fruit pour être cueilli de façon licite ne saurait être autre chose que le couronnement d’une quête spirituelle – ce qu’Eugène Canseliet qualifiait, reprenant saint Paul, de « profondeur ». Libéré alors de la chaîne des transmigrations, pourvu des connaissances de la Création, il s’incarne alors à volonté pour le salut de l’humanité souffrante.

Dans la pensée et l’enseignement d’Eugène Canseliet, le sage qui réussit à ingérer le fruit de cet arbre ici-bas rejoint la divinité. Il quitte alors le plan humain pour le « présent éternel » tout en conservant son corps transmuté. Sa personnalité est préservée, dans la perfection des possibles. Ce « corps nouveau » ou de « lumière » était une croyance partagée par les druides, selon Fulcanelli, et ce élaboré à partir du corps acquis. Il reste donc sur Terre, mais en parallèle de nous, un monde qui nous est obscur, il s’accomplit sur un plan différent prévenu de tout, c’est son privilège. Il est restitué à l’homme ainsi un état antérieur à la chute, celui du Paradis terrestre. Il demeure donc dans cette quatrième dimension, la « profondeur ».

Enfin, ce serait une erreur de penser que...

(...)

Georges Llabrès - Les Chroniques de Mars numéro 23, avril 2017 - Extrait du livre de Georges Llabrès : Pratique de la voie alchimique - De Nicolas Flamel à Eugène Canseliet.


Thierry E. GARNIER // Georges Llabrès – Disciple d’Eugène Canseliet #1

Thierry E. GARNIER // Georges Llabrès – Disciple d’Eugène Canseliet #2

Georges LLABRES // Pratique de la Voie Alchimique # Hors d’Œuvre

Georges LLABRES // Pratique de la Voie Alchimique # L’Œuvre au Noir

Georges LLABRES // Pratique de la Voie Alchimique # L’Œuvre au Blanc

Georges LLABRES // Pratique de la Voie Alchimique # L’Œuvre au Rouge

Georges LLABRES // Le four de la GRANDE COCTION selon les plans d’E. Canseliet

Georges LLABRES // « AXËL ou l’Axe du SOLEIL » – Documents inédits d’E. Canseliet

Georges LLABRES // Le Ciel Astrologique lors de la Transmutation alchimique de 1922

Thierry E. GARNIER // Roberto MONTI (20 mai 1945-29 novembre 2014)

Gerardina A. MONTI // Roberto MONTI et le « Monti Process »

Roberto MONTI // L’Alchimie est une science expérimentale #1

Roberto MONTI // L’Alchimie est une science expérimentale #2

Roberto MONTI // Photographies d’une Transmutation Alchimique du Mercure en Or

Roberto MONTI // Le Grand Bluff d’Albert Einstein #1

Roberto MONTI // Le Grand Bluff d’Albert Einstein #2

Jean ARTERO // FULCANELLI – L’Adepte invisible – Interview #1

Jean ARTERO // FULCANELLI – L’Adepte invisible – Interview #2

Jean ARTERO // « FULCANELLIANA » - Etude critique des ouvrages publiés sur Fulcanelli #1

Jean ARTERO // « FULCANELLIANA » - Etude critique des ouvrages publiés sur Fulcanelli #2

François TROJANI // L’Alchimie des Rose+Croix

François TROJANI // Hermétisme & Alchimie

Frédéric GARNIER // Une photographie inédite de Charles de Lesseps

Frédéric GARNIER // ALCHIMIE – Ce qu’en disent les Adeptes

Roger BOURGUIGNON // De l’art du potier à la fabrication de creusets alchimiques

Cédric MANNU // Un manuscrit inédit d’Eugène Canseliet – « La Table d’Emeraude »

Bernard CHAUVIERE // « Aperçus alchimiques »

Henri BOUASSE // La question préalable contre la Théorie d’Einstein


THESAVRVS // Adam – Adepte – Aigles – Alchimie – Alchimiste – Argyropée – Assation – Athanor – Chrysopée – Coupellation – Cyliani – Élixir- Élixir de longue vie – Eugène Canseliet – Philalèthe – Fulcanelli – Gnose – Grand Œuvre – Lavures – Macrocosme – Magnum Opus – Mercure – Microcosme – Nicolas Flamel – Œuvre au noir - Œuvre au blanc – Œuvre au rouge – Or – Panacée – Paracelse – Philosophie Hermétique – Pierre Philosophale – Poudre de projection – Régule – Rémore – Soufre – Sublimations – Table d’Emeraude – Teinture – Terre adamique – Transmutation – Unobtainium - Vitriol – voie de l’Antimoine – voie du Cinabre //


Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.