Accueil du site > Catalogue > Hermetica > Pratique de la Voie Alchimique - De Nicolas Flamel à Eugène Canseliet

Pratique de la Voie Alchimique - De Nicolas Flamel à Eugène Canseliet

Pratique de la Voie Alchimique - Georges Llabrès

Il est sans aucun doute, de tous les disciples d’Eugène Canseliet encore pratiquants, le plus méconnu de tous et surtout le plus secret... Au décès du Maître de Savignies, au mois d’avril 1982, Georges Llabrès était pourtant bien là, présent au premier rang de la petite église de La Neuville Vault, avec tous les membres de la famille Canseliet, et ce en gage d’amitié et de remerciements très sincères envers l’enseignement magistral donné par le grand initié alchimiste à l’auteur durant plusieurs années. Nombre d’éléments inconnus de la pratique alchimique donnés par Eugène Canseliet à Georges Llabrès - comme notamment la pratique et la réalisation de la Grande Coction grâce à un « four » spécifique aux données canoniques - sont bien là pour témoigner de l’engagement incontestable et de la considération authentique qu’avait en spécificité le Maître de Savignies envers l’auteur de cet ouvrage.

La filiation en est patente. Le total retrait de la vie hermétique et alchimique française de Georges Llabrès depuis près d’un demi-siècle - à la différence de bien des faiseurs actuels occupant le devant de la scène - force le respect. Après quasiment cinquante ans de labeur, tant théorique que pratique, Georges Llabrès a bien voulu, en confidences, livrer aujourd’hui pour la première fois ses connaissances érudites de la pratique alchimique dans ce testament philosophique et littéraire, et « radiographier » en profondeur les trois grandes phases de l’Œuvre jusqu’à la réalisation finale amenant le noble voyageur à l’Escarboucle des Sages. À cet égard, ce livre inédit d’un pratiquant émérite désireux de sortir exceptionnellement de son silence ne pourra qu’étonner le lecteur tant de nombreux sujets si importants sur la voie alchimique de Flamel et de Fulcanelli sont ici abordés en pleine lumière et surtout en détails pour mieux faire comprendre au lecteur l’admirable Science d’Hermès…

Pratique de la Voie Alchimique - De Nicolas Flamel a Eugene Canseliet

Prix : 25.00 €

Georges Llabrès - 200 pages - Cahier iconographique 42 pages, 63 documents présentés avec de nombreux documents inédits.

SOMMAIRE

Préface – Une résurgence alchimique au XXIe siècle – I - Prolégomènes alchimiques - Festina lente - II - De la Tradition à la transmission - III - Trois disciples d’Eugène Canseliet - IV - Félibres et Rose-Croix en Terres provençales - V - Le Congrès Canseliet de 1999, à la Sorbonne - I - L’Œuvre au NOIR - Introduction & hors d’Œuvre - LE PREMIER ŒUVRE - II - L’Œuvre au BLANC - LE SECOND ŒUVRE - III - L’Œuvre au ROUGE - LE TROISIEME ŒUVRE - IV - Epilogue - Cahier iconographique - ANNEXES - Un blason énigmatique dans la cité phocéenne - Du paramagnétisme de la matière philosophale ou du traitement de l’Antimoine en préalable - La symbolique de la “Fontaine Indécente” dans le Grand Œuvre alchimique - Deux Lettres de Jean Laplace - Elemens de Chymie - La Méthode d’Abraham von Frankenberg - Nicholas David Collette (1981-2012) - « Victoria Maxima ».

(EXTRAIT)

Pour Canseliet, l’antimoine appartient à la famille des métaux blancs mercuriels à laquelle se rattache : le plomb, le bismuth - métaux qu’il trouvait trop gras, trop sulfureux et donc impropres pour l’œuvre - et enfin le vif argent, l’étain, le zinc et l’argent. Mais la vraie question qu’il faut se poser maintenant est de savoir en quoi cette propriété nouvelle serait absolument capitale à découvrir pour le déroulement adéquat des opérations ultérieures - N’est-ce pas ? Permettre, par exemple, au cours de l’assation, de réaliser, en conscience, une mise en harmonie en totale adéquation avec la Nature naturante puis, avec le magnétisme terrestre et circumterrestre de notre matière en devenir. Voilà de nouveau une belle occasion de cogitations et de maux de tête…

À ce propos, l’étude du chapitre consacré à la grande coction et le magnétisme dans Alchimie expliquées sur ses textes classiques ne serait pas superflue. Je pense, ici, avoir donc répondu franchement sur le fond à votre question. Quant à considérer l’assation comme « symbolique », de même que le magnétisme, et faire l’impasse sur leur compréhension comme le font la quasi totalité des alchimistes modernes, me semble une vue de l’esprit fort dangereuse voire simpliste et utopique, pour ne pas dire plus… Certes, je conviens néanmoins que cela faciliterait beaucoup le travail alchimique à opérer ainsi, le résumant de la sorte à de simples manipulations techniques sur un Régule d’antimoine et son caput. Pour donner quelques exemples à suivre, dignes d’intérêt en ce domaine, il s’agirait de relire de façon approfondie les écrits de spagyristes anciens tels que ceux du professeur de chimie Nicolas Lefèvre, du chimiste et pharmacien Nicolas Lémery ou encore de l’excellent phlogisticien Johann Juncker qui me semblent bien plus doués et inspirés que nos modernes souffleurs.

J’affirme donc ici que les opérations déjà complexes exposées dans Alchimie expliquée - et qu’il faut comprendre avec un « grain de sel » - et peut-être même la salière tout entière pour plagier Fulcanelli, ne représentent effectivement qu’une partie du travail à accomplir, que l’étudiant devra savoir compléter en approfondissant et bien sûr en ajoutant d’autres opérations non indiquées en clair dans les textes de références bien connus. Pour cela, l’étudiant devra se pencher avec application sur une bibliothèque alchimique digne de ce nom, sur l’ensemble des ouvrages de Canseliet, principalement Alchimie et bien sûr le Mutus Liber, nous l’avons longuement cité, mais aussi l’ensemble des articles et chroniques d’Eugène Canseliet, sans omettre certaines préfaces de cet auteur.

* * *

A LIRE SUR LE SITE des ÉDITIONS ARQA > WEBZINE > CHRONIQUES de MARS

Thierry E. GARNIER // Georges Llabrès – Disciple d’Eugène Canseliet #1

Thierry E. GARNIER // Georges Llabrès – Disciple d’Eugène Canseliet #2

Georges LLABRES // Pratique de la Voie Alchimique # Hors d’Œuvre

Georges LLABRES // Pratique de la Voie Alchimique # L’Œuvre au Noir

Georges LLABRES // Pratique de la Voie Alchimique # L’Œuvre au Blanc

Georges LLABRES // Pratique de la Voie Alchimique # L’Œuvre au Rouge

Georges LLABRES // Le four de la GRANDE COCTION selon les plans d’E. Canseliet

Georges LLABRES // « AXËL ou l’Axe du SOLEIL » – Documents inédits d’E. Canseliet

Georges LLABRES // Le Ciel Astrologique lors de la Transmutation alchimique de 1922




Mise à jour par W&B CREATION | | Plan du site | Conditions générales de vente | Réalisation www.8iemeclimat.net