Patrick BERLIER - La Symbolique des deux saints Jean - Herbes et feux de la saint Jean

De tous temps, les antiques courants initiatiques ont toujours célébré le Feu-Principe assimilé au Verbe et à la Lumière personnifiée. Entre Histoire et Tradition, Patrick Berlier, traversant le Jourdain et reprenant son bâton de pèlerin, nous invite à le suivre sur les traces des deux Saints Jean dans cet ouvrage flamboyant où les deux figures bibliques : l’Évangéliste, « l’apôtre que Jésus aimait », et le Baptiste dit « le Précurseur », sont tous deux identifiés en tant que symboles de la Connaissance et de l’Amour, aux Portes solsticiales, Jean Baptiste, au solstice d’été, et Jean l’Évangéliste au solstice d’hiver...


LUMIÈRES SUR DES TRADITIONS ANCESTRALES

Traditionnellement, au matin de la nuit de la Saint-Jean d’été, il était de coutume d’aller cueillir « les herbes de la Saint-Jean ». On devait partir à jeun, pieds nus, de très bonne heure, avant le lever du soleil, et ne parler à personne en chemin. Il fallait marcher à reculons jusqu’à la plante choisie, et la cueillir avec un couteau d’or, en prenant soin de prélever la plante avec la rosée qui la recouvrait. On rapportait alors au foyer, avant même le réveil de la maisonnée, une brassée d’herbes aux mille vertus.

« Les herbes de la Saint-Jean gardent leur vertu tout l’an », disait un proverbe populaire. Les plantes cueillies ce jour-là étaient réputées pour protéger les hommes comme les animaux contre les maladies, augmenter la virilité, faciliter les accouchements, éloigner les orages, le feu, et conjurer les sorts. On les tressait en couronnes que l’on suspendait au-dessus des portes, des maisons comme des étables, jusqu’à l’année suivante. Les herbes de la Saint-Jean, séchées et conservées pieusement, remplaçaient le buis pour la cérémonie des Rameaux, dans les régions où cet arbrisseau ne pousse pas. La rosée recueillie avec les plantes était censée allonger la vie, écarter les démons, et elle servait d’antidote en cas d’empoisonnement. Cet aspect-là de la tradition n’est pas sans évoquer la récolte de rosée opérée par les alchimistes au petit matin, selon la célèbre illustration du Mutus Liber.

Parmi les plantes médicinales se trouvait l’armoise dite artémise ou couronne de saint Jean, utilisée pour les troubles féminins. Le lierre terrestre dit courroie de saint Jean soignait les rhumes, les bronchites, protégeait des esprits mauvais et écartait le mauvais œil. L’achillée mille-feuilles redonnait du tonus et soulageait les maux d’intestins. La camomille, le chiendent, la verveine, la sauge, et bien d’autres plantes, vingt-sept en tout, faisaient partie des herbes de la Saint-Jean. Certaines d’entre elles servaient à protéger les étables, des maladies et de la foudre en particulier. C’est une vertu que l’on prêtait en particulier à l’alchémille des Alpes. Cette petite plante semble attirer la rosée, et lorsque le matin paraît on voit une grosse goutte d’eau pure déposée entre ses cinq feuilles en éventail. Cette particularité a motivé pour cette plante l’intérêt des alchimistes, qui lui ont donné son nom.

Pour la cueillette des herbes aromatiques employées (...)

Patrick Berlier - Extrait du livre : La symbolique des deux saints Jean - Arqa édition - juin 2017.


LIRE AUSSI SUR LE SITE D’ARQA

ENTRETIEN avec Patrick BERLIER // La Symbolique des deux saints Jean #1

ENTRETIEN avec Patrick BERLIER // La Symbolique des deux saints Jean #2

Patrick BERLIER // La Symbolique des deux saints Jean - Les personnages

Patrick BERLIER // La Symbolique des deux saints Jean - Herbes et feux de la saint Jean

Patrick BERLIER // La Symbolique des deux saints Jean - Les deux saints Jean et la Franc-maçonnerie

Thierry E. GARNIER // Les feux de la Saint Jean et le Solstice d’été

Thierry E. GARNIER // 1717-2017 - « D’où viens-tu ? - D’une loge de saint Jean »

Emmanuel RIVIÈRE // 1717-2017 - 300e anniversaire - Une visite de la Grande Loge Unie d’Angleterre


THESAVRVS // Agneau – Air – Alpha - Alphabet grec - Alphabet romain – Âne – Ange - Année solaire – Anthropologie – Apocalypse – Argent - Art poétique - Astronomie – Berger – Bible – Boaz – Bœuf - Carl-Gustav Jung – Carré - Cartographie céleste – Cène – Cercle – Chiffres – Christ – Cœur – Couleurs – Coupe Coutumes – Croix – Cromlech - Cycle lunaire – Désert – Divinations – Dolmen – Dragon – Eau – Etrusques – Feu – Figures – Formes – Gestes – Graal – Hébreux – Histoire – Jakin – Lion – Mains – Mégalithes – Menhir – Mère – Miel – Montagne – Myrrhe – Mythes - Mythes fondateurs - Nature des symboles – Nombres – Nombres – Omega – Or – Pain – Paradis – Phénicien – Poissons – Pythagore – Pythagorisme – Religions – Rêves – Runes – Sang – Sel – Serpent – Signes – Soleil - Souffle – Sumbolon – Symboles - Symboles chrétiens primitifs - Symboles dans la Bible – Symbolisme – Taureau – Temple – Terre – Tradition – Triangle – Veilleur – Vin – Zoé //


Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.