La Vérité sur Kenneth Arnold (1915-1984) and « The flyings saucers ».

« - Incroyable » : la première observation de soucoupe volante — à l’origine de toute l’affaire pour avoir lancé l’expression elle-même — n’avait rien... d’une soucoupe volante ! Le dossier ovni démarre très fort en effet avec une première méprise de taille : en rapportant le 25 juin 1947 à l’East Oregonian, le journal de Pendleton, son observation faite la veille de neuf objets volants — en formes de croissant et de moitié de disque — Kenneth Arnold (notre photo) utilisa le terme de “soucoupe” pour décrire, non pas la forme, mais la trajectoire des objets, à l’image de ces galets que l’on fait rebondir sur l’eau ! Pourtant, la toute première dépêche de l’histoire de l’ufologie parla de “saucer-like object flying at incredible speed”. Le collage de deux mots entre eux (saucer et flying), qui sera immédiatement utilisé par la presse le jour même, semble n’avoir pas été sans influence sur les descriptions de plusieurs générations de témoins, lesquels feront bien la description de soucoupes volantes...

On le sait, le dossier ovni est pour l’essentiel constitué d’une longue suite de notifications de faits hétérogènes, frénétiquement compilées depuis bientôt 65 ans. Avec comme origine cette affaire — peut-être la plus intéressante de toute, la seule, par définition, à n’avoir pas été influencée par une précédente histoire de soucoupes... — involontairement lancée par Kenneth Arnold (1915-1984) en sa qualité de premier témoin. Rappelons que c’est aux commandes de son avion personnel, alors occupé à localiser un appareil écrasé à proximité du Mont Rainier (État de Washington) que cet homme d’affaire américain et pilote privé de Boise dans l’Idaho, observa ces fameux objets évoluant à vitesse supersonique, encore jamais atteinte à l’époque. Très intrigué par la vitesse des objets, son premier réflexe fut d’en aviser le FBI à Pendleton (avec le début de la guerre froide, on pense aux Soviétiques, pas encore aux Martiens). Bureau fermé, il alla s’informer au journal local.

La première invasion de soucoupes de l’histoire est en marche...

Yves BOSSON - pour les Chroniques de Mars - janvier 2011.

PHOTOS - Agence Martienne ©

(1) On voit ici Arnold posant fièrement devant son avion - un CallAir - avec une caméra, nouvellement achetée au cas où... car il fut non seulement le premier témoin, mais aussi le premier enquêteur de l’ufologie...

(2) Couverture du ler numéro de Fate paru en 1948, avec un article du tout premier témoin d’observation d’ovnis, K. Arnold lui-même.

(3) Kenneth Arnold, le tout premier témoin, avec son avion privé - un CallAir à bord duquel il fit son observation du 24 juin 1947 - en couverture de Flying Saucers from other worlds, 1958.


Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.