Patrick BERLIER - Les Mystères Franc-Comtois # 2 - Le Chêne à vœux de la forêt de Chaux

LE CHÊNE À VŒUX DE LA FORÊT DE CHAUX

J’ai déjà évoqué l’immense forêt de Chaux, dans un article précédent, pour son rôle dans les débuts du carbonarisme. Mais ce n’est pas la seule particularité de cette forêt, qui présente en outre l’intérêt d’être située entièrement en plaine, et parcourue d’allées forestières, ce qui en facilite la découverte. Aux carrefours s’élèvent des « panneaux indicateurs » monumentaux, constitués de colonnes doriques imposantes, sur le modèle de celles des salines royales d’Arc-et-Senans, où nous nous arrêterons la prochaine fois.

Et sur son pourtour on peut voir encore les bornes dressées sur ordre de Louis XV pour la délimiter. Mais seules les bornes restaurées récemment portent encore les trois fleurs de lys de la royauté, les autres ont été martelées sous la révolution.

Au départ de la Baraque du 14, il faut suivre un sentier peu marqué, discrètement balisé, pour accéder rapidement à un chêne majestueux, l’un des plus grands de la forêt, vieux de deux cent cinquante ans environ. Il en impose par sa parfaite rectitude, et la distribution harmonieuse de ses branches, qui paraissent vouloir aller caresser le ciel. Manifestement, cet arbre en parfaite santé a trouvé là un terrain favorable à sa croissance et à son développement. Richesse particulière du sol, convergence de rayonnements telluriques et cosmiques, bienveillance des lutins qui peuplent la forêt, dit-on, chacun y va de son hypothèse pour expliquer l’extraordinaire vigueur de ce chêne. Comme tous ses congénères entourant la Baraque du 14, cet arbre est désormais protégé par l’Office National des Forêts. Il ne sera jamais abattu, et mourra un jour de sa belle mort. Mais le plus tard possible, espèrent ses admirateurs.

Car cet arbre merveilleux possède une extraordinaire particularité : il est le « chêne à vœux » de la forêt de Chaux, l’un des très rares arbres à vœux de France, et sans doute le seul chêne. Des centaines de petits billets pliés en quatre sont glissés dans les interstices de son écorce. Chacun porte un vœu, griffonné avec ferveur. Il faut préciser que l’opération est facilitée par une écritoire disposée à côté, mini-bureau d’écolier au couvercle rabattant, contenant papiers et crayons. Comme l’explique un petit panneau d’information, ce chêne par ses hautes branches communique avec les esprits de l’air, et par ses profondes racines avec ceux de la terre. Il peut donc intercéder en votre faveur auprès de ces puissances supérieures, pour obtenir la réalisation de vos souhaits les plus secrets. En outre c’est un arbre polyglotte, capable de lire et de comprendre toutes les langues de la terre. N’a-t-on pas vu des Chinois revenir en pèlerinage dans la forêt de Chaux, pour remercier le chêne à vœux de souhaits réalisés ?

Mais attention !

... Il faut résister à la tentation d’extraire les petits billets de l’écorce pour lire les vœux qu’ils contiennent… Lire un vœu détruit le vœu. Vous n’aimeriez pas qu’un inconnu lise le vôtre et lui ôte toute chance de se réaliser, n’est-ce pas ?

Alors respectez ceux des autres. Lorsque qu’un souhait est exaucé, le chêne à vœux éjecte de son écorce le petit billet correspondant. Sinon, comment expliquer les centaines de billets qui jonchent le sol, presque autant que ceux qui sont glissés entre les fentes du bois ? Honte à ceux qui ont des pensées rationnelles et matérialistes en cet instant !

Tant mieux si le chêne à vœux peut redonner un peu d’espoir, et passer un baume apaisant sur les cœurs blessés. Que les lutins de la forêt de Chaux viennent donc tourmenter les nuits de ceux qui passent en haussant les épaules, ou en criant à l’attrape-touristes.

Rêver ne coûte rien, et cela ne fait de mal à personne…

Patrick Berlier pour Les Chroniques de Mars

(à suivre : Claude-Nicolas Ledoux, architecte visionnaire.)

THESAVRVS // Agneau – Air – Alpha - Alphabet grec - Alphabet romain – Âne – Ange - Année solaire – Anthropologie – Apocalypse – Argent - Art poétique - Astronomie – Berger – Bible – Boaz – Bœuf - Carl-Gustav Jung – Carré - Cartographie céleste – Cène – Cercle – Chiffres – Christ – Cœur – Couleurs – Coupe Coutumes – Croix – Cromlech - Cycle lunaire – Désert – Divinations – Dolmen – Dragon – Eau – Etrusques – Feu – Figures – Formes – Gestes – Graal – Hébreux – Histoire – Jakin – Lion – Mains – Mégalithes – Menhir – Mère – Miel – Montagne – Myrrhe – Mythes - Mythes fondateurs - Nature des symboles – Nombres – Nombres – Omega – Or – Pain – Paradis – Phénicien – Poissons – Pythagore – Pythagorisme – Religions – Rêves – Runes – Sang – Sel – Serpent – Signes – Soleil - Souffle – Sumbolon – Symboles - Symboles chrétiens primitifs - Symboles dans la Bible – Symbolisme – Taureau – Temple – Terre – Tradition – Triangle – Veilleur – Vin – Zoé //


Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.