Gil ALONSO-MIER – La Rose Mystique des Fidèles d’AMOUR

Rose, Fleur de l’âme

« On peut vivre sans pain mais pas sans roses. »

Jean Richepin

Sponsus venit...

Ô Rose, ô ma reine, sublime promesse Divine, réminiscence nostalgique du Paradesha ou Jardin d’Eden perdu qu’il nous faudra un jour regagner. Rose-Graal, pure et immortelle jaillissant des eaux primordiales éternellement chantée par les Aèdes, Bardes, troubadours et autres fidèles d’Amour ou portée sur le cœur des vrais chevaliers ou des rachetés de l’Eternel… Rose des sables, Rose aux vents de l’histoire…

Rosa Gallica, Rose de Jericho, Rose de Shiraz, d’Ispahan, ou de Tabriz, Rose de Damas ou de Provins, Rose du « Cantique des Cantiques », Rose d’Orient ou d’Occident, Rosa Candida, Rose secrète, Rosa Sancta, Rosa Mystica… Rose au parfum suave, délicat, subtil, nard de Chloris, Venus-Aphrodite, Athena, Freya ou Lakshimi…, baume de Myriam de Magdala, fragrance de Marie qui déploie sa magnifique robe de velours blanche ou pourpre, couleurs du Grand-Œuvre, splendide corolle de cercles concentriques comme un tracé initiatique, singulier voyage éliptique qui ne peut que conduire au cœur même du Divin Maître…

Rose héraldique, Rose comme un mandala à méditer ou comme une énigme à déchiffrer, hiéroglyphes de nos multiples naissances, vies et morts passées, présentes et futures avant nos fins dernières… Rose, vœu de notre Rédemption…

Rose-symbole de la Fin Amor, Rose Vierge à la beauté immaculée, ô Notre Dame, Rose Rosace de la cathédrale de l’Etre, Saint des Saints de la Présence Divine et Ineffable, gardée par de saintes épines qui crucifient la chair du vieil homme en nous dans l’Enclos sacré et hermétique. Rose, coupe de vie, fleur de l’âme, qui nait, s’ouvre, s’épanouit sur la tige de notre moi, qui fleurit sur la croix du Mysterium Magnum, sang d’Adonis mais surtout sang du Christ, transfiguré en Lumière de Gloire, Rose ô sublime quinte-Essence…

Rose de Saron, Cœur du Jardinier Divin, Maître du Jardin et de l’Amour, Rose-sainte relique pour éternellement célébrer les Noces mystiques de L’Ami et de l’Aimée, chanter l’Amour des Amants immortels, des Ames-Sœurs et participer à la splendide communion de tous les Fidèles d’Amour…

Rose du Shirha Shirim, circumincession des trois personnes divines… Rose amphibolique, symbole immarcesible de l’Amour et plus encore du Don de l’Amour, de « Dieu est Amour le plus pur »...

Rose ô mon amour, dont je ne suis que le serviteur inutile, « Crois »-moi, je t’en supplie… !

Gil Alonso-MierLes Chroniques de Mars, avril 2011 – « La Rose Mystique des Fidèles d’AMOUR », extrait du texte publié aux éditions ARQA.

A bon amour,

je fais vœu et promesse

Et à la fleur

qui est Rose clamée…

Qu’à toujours

mais la bonne renommée

Je garderais

de Dame en toutes choses

Ni par moi

femme ne sera diffamée :

Et pour cela prendre

l’Ordre de la Rose.

Le Serment des Chevaliers de l’Ordre de la Rose

THESAVRVS // Agape – Apatheia - Bibliothèque de Nag Hammadi – Cagliostro – CHRIST – Christianisme - Clément d’Alexandrie – Divinité - Église intérieure - Evagre le Pontique - François Schlatter – Gnose – Gnosis – Hypostase – Kabbale - La Nuée sur le Sanctuaire - Les Envoyés du Ciel - Loisieux – Mandéisme – Manichéisme – Néoplatonisme – Origène - Philippe de Lyon – Praktiké - Salut de l’âme - Symbolique Martiniste //


Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.