Accueil du site > Le Blog > 24/7/2011 [L’Énigme - LA SOLUTION de THOT ! ]

24/7/2011 [L’Énigme - LA SOLUTION de THOT ! ]

La SOLUTION DE L’ENIGME DE THOT (Saison 2)

> La SOLUTION > LA GROTTE D’OSSELLE.

A l’entrée de l’église de l’abbé Saunière se trouve la fameuse grotte en rocaille (reconstituée), que tout visiteur de RLC connaît bien… (Indice 1) – On retrouvait, dans le Bonus de Thot, du 21 juin 2011, la fameuse carte postale ancienne réalisée par l’abbé Saunière, issue de la nom moins fameuse série des 33 cartes postales qu’il réalisa vers l’année 1905, soit douze ans avant sa mort). Pour qui la trouve d’entrée de jeu, elle donne tout de suite un avantage non négligeable à l’Enigme de Thot, avec une sacrée avance et avec l’aide d’Echo, la « Nymphe bavarde », cet écueil n’était pas si redoutable…

La Grotte d’Osselle, aurait séduit le grand écrivain Jules Verne, et peut-être s’en inspira-t-il pour son fameux « Voyage au centre de la Terre »… (Indice 2) et qui sait si le facétieux Maurice Leblanc, avec son « aiguille creuse », son monde souterrain et ses romans à clés, en ignorait vraiment l’existence ? En effet avec la grotte d’Osselle, il s’agit incontestablement de l’une des premières cavités touristiques mondialement connue et visitée depuis l’Antiquité ! La Grotte d’Osselle se trouve sur le territoire ancien de la tribu gauloises des Séquanes (Indice 8), cette caverne est située à seulement 25 kilomètres de Besançon, ville de Franche-Comté où l’on peut trouver, à l’Observatoire des Sciences de l’Univers, une lunette « méridienne » (Indice 4), objet utilisé en astronomie de position.

Le site Internet de référence de la grotte d’Osselle, nous apprend qu’elle se trouve dans le département du Doubs (et Jura) et forme « une série de salles tantôt larges, tantôt étroites, tantôt basses, tantôt d’une grande hauteur. Les stalactites qui pendent aux voûtes et les stalagmites qui s’élèvent du sol semblent partout vouloir se réunir, et forment le plus bel effet. » Les différents motifs qu’on y signale sont très nombreux, à découvrir notamment sur place le… « Tombeau du Christ » ! Ce lieu bien énigmatique, terminus de notre queste, est à l’origine une très ancienne mine d’or, exploitée par les Romains, elle fut abandonnée par eux et redécouverte au Moyen Âge, au XIIIe siècle, durant la période templière. « Dans l’intérieur de la grotte, on franchit sur un pont une crevasse où l’on entend le murmure d’un ruisseau, qui va se jeter dans le Doubs (Indice 7), à peu de distance de l’entrée des grottes… Ce qui frappe tout d’abord à Osselle , ce sont ses couleurs. Ses colorations sont dues aux minerai traversé (fer, manganèse, cuivre, bauxite) par l’eau. ». Une curiosité à noter : « un pont de pierres fut construit en 1751 sur l’ordre de l’intendant de province Moreau de Beaumont. Personne n’a pu expliquer pourquoi M. de Beaumont décida de faire construire ce pont qui ne conduit nulle part ! » Autres informations de taille, concernant cette grotte si particulière : « en 1753, un explorateur, l’abbé Goujet (Indice 9), y trouva la mort, enlisé dans l’argile liquide sous les yeux de ses compagnons impuissants ! Et en 1758 et 1763, les passages étroits furent élargis par MM. Lacoré et Toulongeon. Ce dernier organisa dans les grottes des fêtes, des banquets et des concerts… » - On dit même que le philosophe Voltaire (un philosophe en hère/R), y vint plusieurs fois, attiré sans aucun doute par la singularité du lieu !

« Pendant la Révolution, leurs parties sèches servirent de refuge à des prêtres réfractaires, principalement à l’abbé Griès (Indice 5). Un autel d’argile lui suffisait pour célébrer la messe (…). En 1826 William Buckland (1784-1856), a pratiqué à Osselle des fouilles paléontologiques. Dans sa tranchée, ouverte à 900 mètres de l’entrée, Buckland découvrit le squelette complet d’un grand ours des cavernes, mesurant 2 mètres 50 de hauteur et pesant près d’une tonne ! (Indice 6) (…) Au début de 1970, le gérant, M. Raymond Haaz, et le gardien, M. Roger Bernard, décidaient de remettre en état l’escalier du fond. Ils découvrirent à 1 mètre 20 de profondeur, la plus fantastique découverte : quinze squelettes complets d’ours géants. Cette grotte est considérée comme le plus important cimetière de ces terribles animaux vivant il y a quelque 50 000 ans… » Pour conclure : la sainte aux cheveux roux, Marie Madeleine, donnait à sa façon et d’une double manière avec l’Indice 3, une piste très favorable avec Vézelay (Bourgogne), pour la localisation géographique globale du lieu - et la Sainte-Baume, pour l’aspect symbolique avec sa fameuse « grotte », de quoi faire accélérer dans sa queste, dès le troisième indice… le meilleur des chercheurs. Il fallait donc chercher une « grotte » en "Bourgogne".

Avec le Doubs, et son département [25], il suffisait pour le dernier indice (Indice 10), de savoir retrouver ce qu’était « un lustre », soit une période de 5 années, et de le multiplier par 5, pour avoir le total de « 25 », numéro de ce même département. (Ne pas oublier également que le tout dernier indice signalait : « un instrument astronomique remarquable » se trouvant à 25 kilomètres du lieu à découvrir ». Cet indice plus difficile en apparence, servait en fait à départager les candidats gagnants).

La totalité des ces indices, dont certains le 1, le 3, le 8, le 9 notamment, étaient d’un abord et d’une compréhension somme toute aisée, permettaient par recoupements de retrouver avec cette « Enigme de Thot » de la saison 2, une solution fort originale - un cru bien moins difficile que le précédent !

Alors à l’année prochaine pour la Saison 3 !

& … encore bravo à tous les concurrents !

A consulter // Le SITE d’OSSELLE

* * *

Les éditions ARQA remercient cette année Jean-Marc ROLLAND pour la mise en forme de « L’énigme de Thot, saison 2 ».

* * *

L’Enigme de Thot – Les réponses en bref.

Indice 1 = La Grotte de RLC, à l’entrée de l’église.

Indice 2 = « Voyage au centre de la Terre » de Jules Verne.

Indice 3 = Vézelay - La Sainte Baume.

Indice 4 = Une lunette méridienne.

Indice 5 = L’abbé Griès.

Indice 6 = L’ours.

Indice 7 = Le Doubs.

Indice 8 = Les Séquanes.

Indice 9 = L’abbé Goujet.

Indice 10 = 25.

* * *

L’Enigme de Thot – Les réponses en détails…

Indice 1 =

La nymphe bavarde : Echo et l’écho de la grotte. L’ecclésiastique eurasien = l’abbé Saunière (voir Bonus de l’E-d-Thot, du 21/6). D’une manière générale avec cette énigme de la saison 2, il fallait absolument éviter le piège qui amenait la collusion avec RLC ! De très nombreux indices – évidemment équivoques - permettaient une double lecture qui amenaient, eux, … la collision !

Indice 2 =

La formule latine ornant les cadrans solaires, permettait de comprendre, à terme, que ceux-ci n’ont aucune incidence sous terre…, dans une grotte ! (D’où la double lecture de la phrase cryptée très aisée à comprendre).

Indice 3 =

Mgr Victor Saxer fut un des meilleurs exégètes de Marie Madeleine, et Emilie Sagée fut une curieuse personne douée d’ubiquité. Tous les indices ici renvoient à la sainte et ses deux lieux de culte, la Sainte Baume-Saint-Maximin et Vézelay.

Indice 4 =

Tycho Brahe (1546-1601) était appelé « l’homme au nez d’or », il fut un des plus grands initiés de son temps, il conçut l’ancêtre de la fameuse « lunette méridienne ». On retrouve ici symboliquement, évidemment, la méridienne de Sainte Roseline du 17 janvier. Une méridienne des plus connue se trouve être à l’Observatoire de Besançon, à 25 kms du lieu de l’énigme dans le département 25.

Indice 5 =

La double veuve était bien sûr Marguerite d’Autriche ! Notre énigme … de la saison 1 ! … que nous retrouvons ici avec plaisir… Elle fut princesse de Bourgogne, zone géographique qui permettait la localisation approximative de l’énigme.

Indice 6 =

Il s’agit bien sûr de l’ours ! (Grande ourse et petite ourse… au firmament), que l’on retrouve dans le blason du Sabarthez, surmonté d’un « graal ailé »… L’ours des cavernes fut le gardien préhistorique de notre lieu !

Indice 7 =

Platon et le mythe de la caverne, mettent avec cet indice définitivement sur la voie de la solution, … une grotte ! … de l’ours… spécificité d’Osselle, où coule une rivière multicolore se jetant dans le Doubs.

Indice 8 =

Les Séquanes furent les plus redoutables adversaires des Eduens.

Indice 9 =

L’abbé Goujet mourut dans d’atroces souffrances, le piège à éviter ici était la collusion avec l’abbé Gélis, bien sûr !

Indice 10 =

5 x 5 (lustres) = 25 ! Le département du Doubs.

* * *