Accueil du site > Le Blog > 21/8/2011 [E. ZOLA - Mise au point]

21/8/2011 [E. ZOLA - Mise au point]

Le dernier livre publié aux éditions Arqa, de Didier Hericart de Thury et Franck Daffos, sur l’affaire de Rennes-le-Château, tient effectivement en éveil un nombre certain d’internautes qui délivrent avec surabondance sur le Net leurs messages personnels. Un internaute « anonyme » - comme toujours… et comme il se doit, dont nous nous intéressons actuellement au patronyme civil, a cru bon de se prendre, sans sourciller, pour la figure emblématique de la littérature française… Emile Zola ! Rien que ça… Ce pauvre Emile a dû se retourner dans sa tombe quand il a cru discerner qu’au XXIe siècle, le pseudonymat était élevé au rang d’une certaine idée du « bien-jugé » sur Internet !

Cette mise au point tient donc lieu d’écho provisoire de notre part. Elle est susceptible cependant d’être suivi d’effet à l’égard de cet internaute peu scrupuleux dans ses commentaires relativement à notre travail de publication, allant même jusqu’à créer de fausses citations portant atteinte à notre entreprise (1). Les publications sur Internet n’étant pas hors du champ légal, elles répondent au même type de réglementation que tout écrit réalisé en édition traditionnelle. Outre les auteurs des posts eux-mêmes, les hébergeurs ainsi que les webmasters n’étant pas, en supplément, dénués de responsabilités.

MISE AU POINT //

– Les éditions Arqa ont pour vocation de publier, comme il se doit, les documents fournis par les auteurs, selon les règlements internes, régis par contrat.

– La notion de falsification relevant du domaine pénal, ceux qui sous couvert d’anonymat (ou pas), sont susceptibles de constater ce type de délit ont obligation de se faire connaître et identifier. Nous nous réservons donc le droit d’entamer toute procédure à l’égard de toute personne sous pseudonyme (ou pas), mettant en cause inconsidérément les éditions Arqa, dans le cadre du fonctionnement naturel de notre entreprise éditoriale

LE BLOG des éditions Arqa //

Les auteurs mis en cause se réservent par ailleurs le droit de publier leurs propres commentaires, sur des sites de forums prévus à cet effet.

(1) Citation mensongère, entre guillemets, non sourcée par cet auteur anonyme, dans son texte. [L’éditeur s’est indigné qu’on passe l’image en négatif : « C’est pas du jeu !! »]