Jean-Pierre MONTEILS – Jean-Louis SOCQUET-JUGLARD - OMBRES ET LUMIÈRES SUR RENNES-LE-CHÂTEAU #3

La vérité historique – bien peu connue à dire vrai –

pour plus raisonnable, n’est ni moins attractive ni moins mystérieuse...

Rennes-le-Château rayonna jadis sur tout un pays, l’ancien comté du Razès dont aujourd’hui la haute vallée de l’Aude constitue le coeur et dont Rhedae fut la capitale de la volonté même de Charlemagne. Désormais, si cette contrée des Corbières occidentales ne porte plus le nom de la place forte, il demeure celui de Razès que l’on retrouve ici et plus loin vers Lauragais et Malepère, mais plus encore, l’attraction invisible qu’exerce sur tout le territoire environnant, le modeste village.

Et c’est ici qu’exerça son ministère, de1885 à 1917, l’abbé François Bérenger Saunière, né au village de Montazels du Razès, juste en dessous de Rennes, héros d’une contemporaine et étonnante geste, financière, occulte et peut-être politique. Une aventure qui pourrait être lue comme une actualisation, un réveil et vraisemblablement, une instrumentalisation de légendes plus anciennes qui semblent depuis des siècles somnoler dans le sous-sol de ce pays.

Pour arpenter les espaces et les temps de cette histoire depuis des décennies, en connaître de nombreux recoins physiques et intellectuels, nous aurons au moins la prudence d’éviter le piège où tant se sont englués.

Que ce soit dit. Nous n’avons pas de religion arrêtée sur cette affaire étrange, somme toute à l’image de l’Histoire, si souvent, hantée de fantaisies et d’extravagances à côté de faits avérés et incontestables. Cependant, à la fréquentation assidue et amoureuse d’une si surprenante contrée, à tutoyer cette beauté multiple changeante au fil du jour et des années, à évoluer sol y sombra, sur cette terre où tant marchèrent et sont couchés, il nous a tout de même été donné d’effectuer quelques observations et de formuler quelques remarques.

Elles peuvent être résumées dans le postulat suivant : Si Rennes-le-Château et le pays qui l’entoure bénéficient d’une telle notoriété, si depuis si longtemps de tenaces légendes font éclore et croître ici une non moins vivace mythologie du présent, l’apparence des lieux, leur histoire autant que leur esthétique et leur ambiance doivent y être pour quelque chose.

Pour nous, c’est désormais une évidence, ces éléments ont joué et jouent un rôle essentiel dans la notoriété de cette contrée.

Dès lors, l’idée nous vint de proposer à ceux qui découvrent ce pays une approche sensiblement différente de tout ce qui a été fait à ce jour.

Offrir un nouveau regard, photographique, visuel, évocateur du passé, mais aussi du présent…

Une vision de paysages et de décors réels et néanmoins magiques, tels que les vécurent et les vivent encore au quotidien les hommes et les femmes de ce pays…

Une guidance écrite sans idéologie et de seul parti pris sensible et poétique pour aider à respirer et à dépassionner une affaire embrouillée à plaisir… Prétention excessive ? Nous ne le croyons pas, convaincus que nous sommes que l’intérêt historique, mais également mythique (si ce n’est mystique !) de cette région n’est pas surfait.

Peut-être les efforts sont-ils simplement insuffisants pour percevoir dans sa totale dimension ce que ces décors peuvent avoir de profondément ésotérique et d’authentiquement initiatique au sens le plus littéral de ces termes.

Il ne fait aucun doute non plus que les difficultés de l’accès physique à certains sites naturels ou à certaines données historiques ou traditionnelles, celles liées à leur approche cérébrale comme le besoin de silence et d’écoute, le temps à passer, nécessaires pour percevoir et sentir, dépassent largement les petites fables simplettes et mercantiles qui ont cours depuis des décennies et sont autant d’obstacles à trouver du sens par les sens.

Quelques petits trésors matériels, bien réels, inventés au cours des âges ici et là dans les environs accréditent l’intérêt que présentent ces places naturelles ou construites, ces parcelles de terre souvent peu ou mal connues. Ces lieux secrets et modestes sont d’ailleurs eux-mêmes autant de joyaux offerts à qui sait les découvrir, dans la chaleur immobile d’une nuit de juillet ou la nostalgique douceur d’un été indien qui dure ici longtemps après le départ des vacanciers ordinaires.

Ainsi, avons-nous décidé de présenter autour d’images du village qui fut l’antique citadelle de Rhedae, celles de sites moins exploités et moins connus qui l’entourent dans un rayon de quelques kilomètres et pourraient avoir un lien direct ou indirect avec « les mystères » de Rennes-le-Château.

Ainsi avons-nous également choisi d’insérer des visages et des facettes d’aujourd’hui, sachant combien le temps fixe vite en passé ce qui hier était pourtant si présent. La cohérence de ces enchaînements de formes, de lumières et de couleurs s’est imposée à nous avec force. Nous espérons qu‘il en sera de même pour le lecteur et ainsi, pourra-t-elle constituer pour chaque voyageur, curieux au-delà de la lettre, un subtil, mais solide fil d’Ariane sur son chemin initiatique unique et personnel. L’ambition de ce livre est de montrer que Rennes-le-Château et sa région, plutôt qu’un appareil à refaire l’Histoire du monde, pourraient receler en fait dans leurs replis géologiques, historiques et légendaires une formidable machine à susciter les rêves, un merveilleux outil à produire pour chacun de nous une nouvelle approche plus supportable, car plus poétique du réel.

C’est un autre regard, juste un autre regard…

Textes de Jean-Pierre MONTEILSPhotos de Jean-Louis SOCQUET-JUGLARD - OMBRES ET LUMIÈRES SUR RENNES-LE-CHÂTEAU – © Les Chroniques de Mars numéro 6 et Arqa éditions, 2011.


Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.