Accueil du site > Le Blog > 7/10/2011 [2021 - >Apple]

7/10/2011 [2021 - >Apple]

2021 : déjà des files d’attente

pour l’exceptionnel i4 d’Apple

L’Histoire n’est-elle qu’un éternel recommencement ? Désormais, à 30 jours de la sortie mondiale de l’i4 (prononcez « aïe for »), de nombreuses files d’attente se forment d’ores et déjà devant les boutiques d’Apple.

Les autorités craignent le pire, alors que ces mêmes files d’attente en 2018 pour la sortie de l’i3 avaient rapidement dégénéré, avec pour bilan 8 morts de faim, 12 morts de déshydratation et surtout 28 personnes assassinées afin de pouvoir « doubler » et ainsi se rapprocher un peu plus du précieux.

Apple, conscient de la relative mauvaise publicité engendrée par ces 48 morts il y a trois ans, ce qui n’a pas empêché l’i3 de s’écouler à 300 millions d’exemplaires lors de sa première matinée, compte bien prendre toutes les dispositions possibles afin que tout se passe pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Bien entendu, Steve Jobs supervisera de son lit cette sortie, qui devrait selon ses prévisions (toujours justes) surpasser les chiffres d’affaires cumulés de Star Wars Épisode VII : la revanche des pommes (2019) et Pirates des Caraïbes 9 : Jack Sparrow is back (2020), suite de l’exceptionnel Pirates des Caraïbes 8 : The death of Jack Sparrow (2018).

Steve Jobs, gravement malade depuis sept ans (2014), a repris la tête de notre bien-aimée Apple en 2015, suite aux mauvais résultats financiers de son rapide successeur, dont le nom a été banni des livres d’histoire sur ordre de notre seigneur. Au cours de sa seule année de non-présidence, Apple a en effet accusé une croissance de seulement 25 %, une sous-performance historique, alors que jamais au cours de ces dix dernières années cette croissance n’est passée sous la barre des 40 %.

Les actionnaires ont donc forcé Dieu à reprendre la main, pour notre bonheur à tous, une mauvaise performance d’Apple ayant des conséquences directes sur le PIB de la quasi-intégralité des pays du globe. Joseph Stiglitz l’a d’ailleurs récemment rappelé lors d’une conférence sur l’impact d’Apple sur l’économie mondiale, supérieure à l’invention de la roue selon tous les spécialistes doit-on le rappeler.

Le lancement de l’i4 a donc été établi au mois de mars, où les températures sont relativement douces (35 °C) par rapport au mois de juin (50 °C), ce qui devrait fortement réduire les cas de déshydratation.

Des plateaux-repas Soylent Green sont actuellement fournis aux premiers arrivés, et une surveillance 24h/24 est mise en place afin d’éviter tout débordement. Une situation qui ne devrait de toute façon pas arriver, puisque rappelons-le, depuis cet événement tragique, tout manquement aux règles (insultes, violences, meurtres, etc.) est passible de la peine capitale, c’est-à-dire l’interdiction à vie d’acheter et d’utiliser un produit Apple.

Une punition équivalente à une mise au ban de la société moderne. En effet, Apple domine le marché des ordinateurs et des systèmes d’exploitation avec 99,99 % de parts de marché* suite au rachat il y a six ans, pour 120 milliards de dollars, de Microsoft, en perte de vitesse depuis la sortie de Vista en 2007.

La pomme domine aussi le marché des appareils mobiles (téléphones, téléviseurs portables à écrans souples, etc.) avec 95 % du parc mondial, ce depuis son acquisition de BlackBerry en 2011, de Nokia en 2016, de Sony en 2017 et de Samsung en 2020.

Et bien entendu, depuis son rachat de Google il y a trois ans (2018), Apple contrôle Internet quasi intégralement, ce qui heureusement n’a aucune incidence sur son contenu, malgré certaines rumeurs laissant entendre que l’unique encyclopédie mondiale officielle (Wikipédia), dont l’édition est bloquée depuis deux ans par notre entreprise préférée, serait modifiée afin d’effacer les traces de feus Microsoft, IBM et Oracle. Une information que nous réfutons, et notre design type Apple n’a aucune conséquence sur notre objectivité, soyez-en rassurés.

Le 0,01 % restant concerne un système nommé Linux, assez proche de la base de l’ancêtre de Steve OS, à savoir Mac OS X. Ce système antédiluvien survit, on se demande encore comment, grâce à d’irréductibles geeks fonctionnant encore sous Nehalem, processeur sorti peu après le prodigieux iPhone 3G, là où tout a commencé.

P.S. : Cet article est une fiction. Toute ressemblance avec la réalité est purement fortuite.

Nil Sanyas