Accueil > WebZine > Lettre de Thot – Archives – Best of > 2008 > Interview du Sénéchal des Blancs Manteaux - Marc Dagand

Interview du Sénéchal des Blancs Manteaux - Marc Dagand

Interview du Sénéchal des Blancs Manteaux - Marc Dagand

La Compagnie médiévale des « Blancs Manteaux » fondée par Marc Dagand afin de faire revivre la geste templière en Occitanie mais aussi partout en Europe est aujourd’hui reconnue comme une troupe d’exception de très grande qualité. La Lettre de Thot a rencontré le 13 octobre 2007 à Avignon (Voir la LdT No 52) son initiateur Marc Dagand, qui nous livre ici en exclusivité ses commentaires et nous parle de l’historique de sa Compagnie.

Thierry de Beaumont // Arcadia

Arcadia : Votre compagnie est née il y a huit ans déjà, vous en êtes, Marc Dagand, son Sénéchal et son fondateur. Pouvez-vous nous raconter la genèse de votre compagnie ? Qui sont les « Blancs Manteaux » ?

Marc Dagand : Eh bien, la compagnie médiévale des Blancs Manteaux est une association loi 1901 qui a pour but de redonner vie aux ordres de chevalerie monastique, Ordre de Ste Marie des Allemands (Teutonique), Ordre de St Jean de Jérusalem (Hospitalier), Ordre du St Sépulcre et Ordre des Pauvres Chevaliers du Christ & du Temple de Salomon (Templier). J’ai créé celle-ci en octobre 1999, il y a déjà 8 ans… J’avais ce projet en tête depuis fort longtemps… passionné d’Histoire depuis ma tendre enfance, j’ai eu l’occasion de toucher du doigt la reconstitution médiévale. Vice-président des journées médiévales Hyéroises, je me suis occupé de la partie historique : débarquement de Louis IX à Hyères en 1254... Passant de l’autre coté de la barrière je suis rentré dans le costume de Roger de Fos coseigneur de la ville de Hyères au XIIIe siècle et ceci plusieurs années de suite… Un beau jour j’ai reçu un coup de fil d’un jeune homme de Marseille qui ayant entendu parler de moi a demandé a me rencontrer. Je lui ai dit de venir me voir à l’occasion des festivités et depuis nous sommes restés amis… Lui parlant de mon projet de créer une association sur les Templiers il m’a approuvé, m’a aidé et est devenu trésorier fondateur de l’association. Il faut savoir qu’à cette époque nous n’étions que deux ! Maintenant nous sommes forts d’une cinquantaine de membres venus de tous les horizons… Je voulais faire connaître ces « Chevaliers aux Blancs Manteaux » aimés du bon peuple…

Qui ne connaît la rue et le théâtre des Blancs Manteaux à Paris ? Pourquoi les Blancs Manteaux ? J’aurais pu appeler la Compagnie tout simplement « les Templiers » - or à cette période une secte « l’Ordre du Temple solaire » défrayait la chronique il était donc vraiment préférable de ne pas faire d’amalgame… J’ai donc choisi ce nom et l’ai fait connaître dans le monde médiéval, ce qui ne fut pas une mince affaire car bien souvent on me demandait ce que voulait dire « Blancs Manteaux »… Tout simplement c’était le nom donné par le bon peuple à ces moines soldats tout vêtus de blanc…

Arcadia : Avez-vous une éthique ou une philosophie de vie, au sein de cette compagnie ? Qu’est ce qui vous relie tous ?

Marc Dagand : La même passion pour l’Histoire et en particulier pour les Templiers. Lorsque l’on rentre dans la Compagnie, on rentre au sein d’une « famille » pour ainsi dire, et comme dans toutes les familles, on en respecte les règles… Une tenue irréprochable tant au niveau vestimentaire qu’au niveau du comportement est demandé à chacun. Nous représentons en quelque sorte des ordres religieux… il serait donc en l’occurrence très malvenu de faire « les pitres… »

Arcadia : Pouvez-vous nous parler de la manière dont le camp de vie fonctionne ? Quel est aussi son plan au sol, lorsque vous vous installez sur un lieu de mémoire médiéval ou templier ?

Marc Dagand : Nous montons toujours le camp de la même façon… Malheureusement il ne nous est pas toujours possible de le monter tel que le préconisait la Règle, car bien souvent nous sommes dans des villes et le lieu imposé par les organisateurs, fait force de loi, à vrai dire… Sur le campement, hormis les tentes, nous avons les frères de métiers, forgeron et haubergier, qui pratiquent leur art devant le public, ainsi que diverses tables sur lesquelles on retrouve archeries, arbalestries, divers casques, de la cervelière au heaume, armes d’hast, diverses protections et bien d’autres choses encore, dans le plus grand respect de l’Histoire et de la tradition de l’époque… Lors des prestations médiévales, je présente les ordres monastiques avec tous les intervenants en costumes, chevaliers, sergents, gonfanonier, turcopoliers, arbalétriers, etc.

Arcadia : Comment se hiérarchise votre compagnie ?

Marc Dagand : Tout d’abord le Sénéchal, le Maréchal, les Frères Chevaliers Templiers, le Gonfanonier, les Sergents, les Archers, les Turcopoliers et les Arbalétriers. Ainsi que les Chevaliers Hospitaliers, Chevaliers Teutoniques et Chevaliers de l’Ordre du St Sépulcre, qui sont aussi acceptés dans notre Compagnie…

Arcadia : Vous avez un projet de longue date, celui de fédérer pour la durée d’un week-end ou d’une manifestation toutes les compagnies templières d’Europe… Où en êtes-vous de ce projet ?

Marc Dagand : Il est encore trop tôt pour entrer dans les détails de ce projet, mais je peux d’ores et déjà vous dire que ceci est en bonne voie… et je pense pouvoir vous donner bientôt beaucoup plus d’informations. J’ai créé un jumelage il y a trois ans avec une compagnie templière italienne « Les Mansio Templi Parmensis » qui sont venus par deux fois en Terre de Provence à Comps-sur-Arturby et en échange nous sommes allés en Italie, à Parme, à Quatro Castella, Trieste, Castell’Arquato… Dès lors, je suis aussi entré en contact avec d’autres compagnies européennes et je travaille donc sur ce regroupement…

Propos recueillis par Thierry de Beaumont à la « Rose d’Or » - week-end du 13 et 14 octobre 2007 - Journée de commémoration à Avignon, pour le sept-centenaire de l’arrestation des Templiers.

Crédits Photographiques // Copyright et Droits réservés // Arcadia © // Frère Philippe & Marc Marino © & un très grand merci pour l’exceptionnel reportage photographique effectué pour la Lettre de Thot, le 13 & 14 octobre par Andrée Gesuele, à découvrir sur notre film - Arqa production.

Sites Internet à consulter //

Site officiel des Blancs Manteaux //

http://www.compagnie-medievale-les-blancs-manteaux.com/

Le Blog de Estguillodéric

http://estguilloderic.skyrock.com/1.html

En l’an de grâce 2004, jeunes damoiseux que nous étions nous nous rendîmes sur les terres d’Andilly pour y commencer notre ascension dans l’idéal chevaleresque. Nous fîmes alors la connaissance de Messire Thibaut de Saint-Hilaire, Sénéchal de la compagnie médiévale Les Blancs Manteaux et notre valeur fut reconnue à son juste mérite. Ainsi, nous avons pu rejoindre les troupes et cela fait plusieurs années que nous menons de nombreux combats sous les ordres du Baucéant….

La Compagnie des Blancs Manteaux

N’oubliez pas de mettre le son à fond !

La Lettre de THOT © janvier 2008

Montage // Alexandre Dampuré

Régie technique // Pierre-François Besson

Photos © // A Gesuele - Marc Marino & Fr Philippe

Si vous rencontrez des problèmes techniques pour regarder notre film (selon les navigateurs utilisés, etc.), vous pouvez aller le voir également sur :

http://www.youtube.com/watch?v=7c8aW6ezcLo

24 Janvier 1308 // Janvier 1308 - Janvier 2008

La période templière de 1118 à 1314 est bien connue des historiens et des chercheurs de terrains et en archives. Il est pourtant un fait très peu souvent mis en avant à sa juste valeur et qui concerne l’arrestation des Templiers du midi. Cette arrestation fut réalisée on le sait le 13 octobre 1307 dans le Royaume de France, mais seulement le 24 janvier 1308 dans le Royaume de Provence sur ordre de Philippe Le Bel et du pape Clément V.

Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.