Accueil > WebZine > « Les Chroniques de Mars » > >[ Ze Insider of MARS - Space Time - SF - UFOLOGIE - Objectif MARS (...) > Le vol MH 370 – La plus grande énigme de l’histoire de l’aviation (...)

Le vol MH 370 – La plus grande énigme de l’histoire de l’aviation civile

Information et désinformation

Vol MH 370 : « Un avion ne disparaît pas comme ça. »

Florence de Changy

* * *

Décidément les vols de la Malaysian airline, ont un mauvais karma… Je vous avais parlé dans une précédente livraison, dans ma chronique, de l’utilité de savoir vider les poubelles du Net et vous avais entretenu du vol MH 17, en vous signalant l’importance de ne pas se précipiter dans ce genre d’analyse. Je vous avais expliqué à quel point le Web – en tant que 4e pouvoir – pouvait jouer un rôle majeur dans certains cas pour l’éclairage et parfois même l’élucidation de vrais mystères, mais aussi à quel point les « rouletabille du Net », écervelés auteurs de blogs et de sites à sensation, gavés jusqu’aux yeux de publicités tous azimuts et de pop up fluorescents, blogs autoproclamés dans la résolution des mystères interplanétaires, pouvaient se montrer inconséquents et inaptes à toute analyse, tant la complexité de ces mystères qui touchent parfois les sommets des services secrets de certains états-nations, s’avèrent totalement impénétrables, tout au moins… dans un premier temps.

* * *

Dans mon article « VOL MH 17 – Ombres et poussières », je vous signalais à quel point il fallait savoir attendre dans ce type de mystères et surtout bien analyser le Web, c’est-à-dire l’information « gratuite », nourriture fastfood que l’on nous sert sur un plateau, comme étant à la fois le poison et l’antidote d’une même énergie subtile. « Le recopiage tous azimuts s’effectuant sans perspicacité, du moment que cela conforte le buzz ambiant, l’actualité non filtrée de l’instant primant sur le fond », telle était ma mise en garde.

« C’est un secret d’état gardé au plus haut niveau.

La version officielle est très loin de la vérité. »

Après le vol MH 17, retour sur la Malaysian airline et le vol MH 370. Comme souvent, c’est justement le temps qui est un juge de paix… Il suffit pour cela de regarder le travail rigoureux et minutieux de véritables spécialistes, à l’échelon international, écrivant sur un site comme ReOpen 9-11, sur le drame des tours jumelles du 11 septembre, pour s’apercevoir de la complexité et de la difficulté quasi insurmontable que soulèvent de telles enquêtes, surtout lorsqu’en plus ce sont des enquêtes de terrain, comme c’est d’ailleurs le cas ici avec le travail ô combien professionnel que nous propose, après deux longues années de recherches exceptionnelles, Florence de Changy dans un livre absolument remarquable au titre provocant et provocateur – au bon sens du terme - "Le vol MH370 n’a pas disparu"… « Cette histoire n’est pas crédible ! » nous dit Florence de Changy.


Disparition du vol MH370 : "un secret d’Etat... par Europe1fr

Deux ans après la disparition mystérieuse – et avérée - du vol MH 370 - du Boeing 777 de la Malaysia Airlines et de ses 239 passagers, Florence de Changy démontre et démonte toutes les imbécillités et les théories abracadabrantes du Net, quand il ne s’agit pas d’un avion caché au Kazakhstan avec prise d’otages, il s’agit d’un richissime avocat américain « spécialiste de l’arche d’Alliance » parti à la recherche, dans le monde entier du vol MH 370, finissant par découvrir un débris du Boeing triple 7, après deux ans de recherches, par inadvertance, au… Mozambique, - en passant par les Maldives, la Réunion et même l’Himalaya... On a même lu, sur le Net, des scénarios à la « James Bond » où un sulfureux cartel d’ingénieurs invisibles, sans doute à la solde du Spectre, détenant des brevets incroyables disparaissait corps et biens avec le vol maudit… On a vu ainsi fleurir sur Internet, en quelques semaines, des titres tels que : « Rothschild s’est débarrassé du Vol MH 370 de la Malaysia Airlines pour obtenir les droits d’un brevet de semi-conducteurs… », bien sûr thèses reprises à l’échelon planétaire, par de nombreux blogs et cela sans aucune vérification… Mais comment vérifier…, si ce n’est, en préalable, en faisant appel au simple bon sens et à ses intuitions premières ?

Du courage et des faits

Il suffit parfois de prendre du recul, de savoir attendre et de donner la parole à de vrais lanceurs d’alerte comme Thomas Drake, par exemple, et pour n’en citer qu’un. Ici, dans ce livre, Florence de Changy dénonce en priorité l’absurdité du scénario officiel et la totale désinformation liée à l’enquête. C’est là l’essentiel. Florence de Changy, correspondante de France Info, du Monde et de RFI en Malaisie, interrogée par son employeur « France-Info » donc, le 8 mars 2016, donnera sur cette radio sa version des faits parfaitement étayée. Elle sera aussitôt, sur cette même radio et à la suite de son intervention, contredite dans la totalité de ses argumentaires par le « spécialiste aviation » de France Info, un collègue et confrère donc. Curieuse façon de faire, somme toute, mais le monde de l’information, tout au moins des médias officiels, n’est-il pas de plus en plus imbibé de chlorophormite… ? Nous en avons-là un bel exemple… Il faut absolument prendre connaissance de ces deux vidéos, l’une sur « Europe 1 » et l’autre sur « Le Figaro » où Florence est interviewée, elles sont le fruit d’un travail qualifié et authentique. Je vous laisse le soin d’écouter ce qu’elle nous dit lorsqu’on lui demande quel est son sentiment sur la finalité de son enquête et sur ce qu’il s’est réellement passé et surtout quels sont les personnages au fait du scénario pervers.

Pour Florence de Changy il y a deux choses à bien distinguer, « ceux » qui savent, ils sont les plus nombreux, et « ceux » qui connaissent les motivations premières, ils sont seulement une poignée… Ce livre est une œuvre éclairante à laquelle il faut rendre hommage, tant pour les vérités qu’elle apporte que pour le courage indicible de son auteure.

Ze Insider of Mars # 2 - "Debunking4enigma"

Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.