Accueil > WebZine > « Les Chroniques de Mars » > >[Sociétés Initiatiques - Sociétés secrètes] > Frédéric GARNIER - Un membre de la « Societas Rosae Crucis »

Frédéric GARNIER - Un membre de la « Societas Rosae Crucis »

L’apparition formelle des trois Manifestes de la Rose-Croix, en 1614, 1615 et 1616, marque trois dates mémorielles dans l’Histoire de l’Hermétisme occidental. Passé quatre siècles, elles marquent aussi un anniversaire en forme de pierre blanche posée sur la ligne du temps, en signe sacramentel. Un signe des temps mais aussi un sceau de cire rouge orné d’une rose pourpre, en relief, pour signifier à chacun, au passant, au questeur, à quel point les écrits de l’Ancien Ordre mystique sont fondamentaux pour toute quête initiatique authentique.

Les éditions Arqa se devaient de saluer à leur manière ce moment si important, en cette date anniversaire, pour commémorer les quatre-cents ans de la Fama, de la Confessio et des Noces, et pour ainsi faire œuvre utile en présentant de nombreux documents inédits sur ces « Frères invisibles ».

Gil Alonso-Mier - Rafal T. Prinke - François Trojani - Thierry Emmanuel Garnier - Cédric Mannu - Patrick Berlier - Frédéric Garnier - Benoît Fichefet


Du secret alchimique de François de Chazal

Vers 1755-1757, François de Chazal de la Genesté, en visite à Paris au domicile de la rue de la Sorbonne où logeait son frère Pierre, rencontra à cette époque un mystérieux gentilhomme, sans doute dans le champ des relations de Pierre, qui devint son Initiateur en Alchimie...

Ce gentilhomme - dont l’Histoire ne retiendra pas le nom - l’initie en tant que membre de la Societas Rosae Crucis. Cette entrevue apparaît comme fondamentale dans la transmission du secret alchimique qu’eut François de Chazal. À cet égard, comme nous l’avons perçu, le témoignage le plus probant concernant la face cachée de François de Chazal est celui de son disciple Sigismund Bacstrom. Selon nos propres recherches et nos sources, les dates données par Bacstrom à propos de l’entretien de François et de cet invisible gentilhomme dont nous faisons état, sont erronées - est-ce une erreur ou une volonté de masquer les détails de cette histoire... ?

Pierre de Chazal était à l’époque à la troisième Chambre de la Cour des Aydes, dont la juridiction était de juger les affaires fiscales - donc les privilèges fiscaux et la validité des titres de noblesses - ce qui lui conféra un pouvoir certain et l’entrée libre dans les arcanes du pouvoir… Pour anecdote, un proche collègue et ami de Pierre, dont le nom rappelle un célèbre écrivain et alchimiste, vivait en voisinage du Chevalier Denis de Molinier, rue de Lyon. Un détail important semble être passé inaperçu aux yeux des chercheurs étudiant cette histoire est que le docteur Petit Radel - qui présenta Sigismond Bacstrom à François - parlait parfaitement anglais, il avait même vécu trois années durant dans un comptoir anglais d’Inde orientale. Les membres du trio parlant tous la langue de Shakespeare, il apparaît évident que c’est une des raisons de l’initiation rapide de Bacstrom auprès de François.

François de Chazal, selon son disciple, réussit la Pierre Philosophale deux ans après son arrivée à Port-Louis, et ce dès la première tentative, en l’année 1762. Sigismond Bacstrom précise que François avait trouvé (...)

Frédéric GARNIER (extrait de L’Héritage de Christian Rosencreutz) - Les Chroniques de Mars, numéro 22 - novembre - décembre 2016.


1614-1615-1616 - 2014-2015-2016

400e ANNIVERSAIRE de la ROSE-CROIX // L’héritage de Christian Rosencreutz

400e ANNIVERSAIRE de la ROSE-CROIX // Préface de la « FAMA » de 1615 – Édition de Dantzig

400e ANNIVERSAIRE de la ROSE-CROIX // Table des Matières

400e ANNIVERSAIRE de la ROSE-CROIX // Index nominum

400e ANNIVERSAIRE de la ROSE-CROIX // Cahier iconographique – De quelques documents inédits

Gil ALONSO-MIER // Christian Rosencreutz, une incroyable gravure

Gil ALONSO-MIER // L’Auberge du Cœur blanc - La Loge Rosicrucienne de Saint-Albans

Gil ALONSO-MIER // Le tombeau initiatique de Christian Rosencreutz

Gil ALONSO-MIER // La Rose-Croix en France - Les cartels Rosicruciens de 1623

Gil ALONSO-MIER // La « Fraternitas Thesauri Lucis » ou la Fraternité du Trésor de la Lumière

Thierry E. GARNIER // 1604 - La Supernova de Kepler et le Temple du Saint Esprit

Thierry E. GARNIER // L’ultime venue d’Élie Artiste

Thierry E. GARNIER // « DAT ROSA MEL LAPIBUS »

Thierry E. GARNIER // « La Rose numérique » – Un document Rose-Croix inédit - De Simon Studion à Jacques Breyer

François TROJANI // De l’antique mystique des Rose-Croix du XVIIe siècle à l’Alchimie contemporaine

François TROJANI // ERGON et PARERGON

François TROJANI // L’Esprit et l’Être

François TROJANI // Les Rose-Croix et l’Alchimie

RAFAL T. PRINKE // Une copie manuscrite du D.O.M.A

RAFAL T. PRINKE // « Lampado Trado » - De la Fama Fraternitatis à la Golden Dawn

Frédéric GARNIER // Un membre de la « Societas Rosae Crucis »

Frédéric GARNIER // Du secret alchimique de François de Chazal et de son origine

Frédéric GARNIER // Alchimie – Ce qu’en disent les Adeptes

Patrick BERLIER // Paul de Foix et le calendrier grégorien

Patrick BERLIER // Des Saint-Gilpins aux Rose-Croix

Cédric MANNU // Heinrich Kunrath - Quelques découvertes sur le seuil

Cédric MANNU // Heinrich Kunrath - Détails de la gravure centrale : Oratoire & Musique

Benoît FICHEFET // De la Rose-Croix minérale

Benoît FICHEFET // Les Manifestes de la Rose-Croix

Thierry E. GARNIER // Miyamoto Musashi (1584-1645) – Le samouraï-calligraphe

Daniel Giraud // Comment s’affranchir de son thème astrologique ?

Paul Sédir // Légende libanaise

N. O. M. // Gilbert TAPPA (1927-2016) – In Memoriam


Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.