Accueil > WebZine > Lettre de Thot – Archives – Best of > 2008 > Sept-centenaire de l’arrestation des Templiers (13 Octobre 1307 / (...)

Sept-centenaire de l’arrestation des Templiers (13 Octobre 1307 / 2007)

Avignon 2007 - Fête de la Rose d’Or

Commémoration du sept-centenaire

de l’arrestation des Templiers

(13 Octobre 1307 - 13 Octobre 2007)

Un reportage de Thierry de Beaumont

C’est le 13 octobre dernier qu’a eu lieu la plus grande fête médiévale d’Occitanie en la cité papale d’Avignon, classée Patrimoine Mondial par L’UNESCO (1) ; la Fête de la Rose d’Or. Cette fête tient son nom de la récompense qu’offraient les papes d’Avignon à des seigneurs méritants chaque année, lors du Carême. Trente-trois troupes médiévales et des meilleures étaient au rendez-vous, sur l’île de la Barthelasse en bordure du Rhône face au pont Saint Bénézet, le fameux pont d’Avignon, pour la commémoration du sept-centenaire de l’arrestation des Templiers (13 Octobre 1307 - 13 Octobre 2007) ; soit plus de 560 participants en costumes d’époque ! Organisée par la « Cour Pontificale », le lieu d’accueil, une aire de verdure parfaitement aménagée au milieu des pins à proximité du Rhône et une fin de semaine estivale, ont fait de cette commémoration une réussite exemplaire, avec plus de 10 000 entrées payantes le seul dimanche 14 octobre !

Le samedi 13 octobre était dévolu à la rencontre entre troupes, à l’échange, à l’amitié des retrouvailles. Un défilé dans l’après-midi, à partir du campement, jusque dans les rues d’Avignon, pour se retrouver sur la Cour d’Honneur du Palais des Papes pour la présentation des troupes prit une telle ampleur que plus qu’une manifestation de grande envergure, on eut tout à coup l’impression qu’une nouvelle croisade s’ébranlait en direction d’Aigues Mortes pour rejoindre la Terre Sainte à l’assaut des tours crénelées de Jérusalem ! Inutile de décrire ici l’effarement mirifique et l’intérêt non moins extraordinaire de toute la population avignonnaise et des badauds et touristes français et étrangers tout esbaubi devant une telle présence inattendue ! C’est sous des « Okkkaaaayyyyy !... » tout droit sortis des Visiteurs, et différentes marques de sympathie, nombreuses et renouvelées, que le cortège déploya tout son apparat au son des tambours et instruments de musique divers de la troupe de Carlamusa…

Le retour au campement de tout le cortège et la traversée du Rhône, se fit dans un ordre certain mais non dénué d’intérêt, après avoir arrêté toutes les « charriottes » environnantes, ce qui provoqua un beau « binz » comme dirait Jacquouille… Le Dimanche 14 octobre vit l’ouverture du campement au public, qui put découvrir outre les troupes elles-mêmes, les échoppes des uns et des autres, des différents artisans venus en grand nombre… drapiers et autres forgerons, (présentant des articles de mailles rivetées comme camail, haubergeon, haubert, chausses, goussets etc.), tous les métiers du cuir et des arts de la guerre bien sûr, armures, épées, ainsi que de nombreuses activités de combat, tournois et autres joutes… et des arts tout court, danse médiévale, musique, enluminure, calligraphie, ont fait de cette journée exceptionnelle, pour les passionnés comme pour les amateurs et néophytes, une véritable réussite. En fin d’après-midi une reconstitution historique, mise en scène par « La Cour Pontificale », retraça l’arrestation des Templiers le 13 octobre 1307. La journée se termina, pour le plus grand plaisir d’un public venu nombreux pour l’occasion, par une gigantesque « mêlée », une énorme bataille rangée de trois cents chevaliers en armes, répartis en deux camps, d’un côté les ordres monastiques de chevalerie et de l’autre les chevaliers des troupes inféodées au Roi de France…

Thierry de Beaumont – Envoyé spécial pour la LdT, invité par la Troupe des Blancs Manteaux et son Sénéchal Messire Thibault - Octobre 2007.

(1) Siège de la chrétienté, neuf papes se sont succédés à Avignon au XIVe siècle. Benoit XII et Clément VI ont édifié ainsi en moins de vingt ans (1335-1352), le plus grand palais gothique du monde.

Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.