Accueil > Le Blog > Archives 2009, 2010 > 24/07/2010 LA SOLUTION DE L’ENIGME de THOT

24/07/2010 LA SOLUTION DE L’ENIGME de THOT

LA SOLUTION DE L’ENIGME de THOT // « Je suis Thot, le scribe excellent, aux mains pures, qui chasse le mal, qui écrit ce qui est exact, témoin impartial des Dieux qui met à part la Parole et fait proclamer juste celui dont la voix est étouffée... » Eloge de THOT – « Livre des Morts Egyptiens » - Chapitre CLXXXII. Tout d’abord merci à tous les participants…, avec de très nombreuses réponses pour la plupart très érudites pour le lancement de cette première année de notre JEU concours : « L’Enigme de THOT ». Bon nombre de ces réponses ont vraiment flirté de très très près avec le grand chelem sans toutefois donner véritablement la totalité des 10 solutions souhaitées même si le résultat final, L’Enigme elle-même, pour cette première année, n’était pas si difficile ! (Evidemment avec la solution... c’est encore plus facile...).

PREMIER

Le candidat vainqueur et notre Gagnant pour l’édition 2010, de « L’Enigme de THOT » qui s’est approché au plus près du résultat final est Monsieur :

Julien JOUSSE
29 avenue Monnot
71100 Chalon-sur-Saône
>[21/07/10-20 h 40]

Il a gagné : « L’ABC de RLC – L’Encyclopédie
de Rennes-le-Château », (seconde édition).

* * *

SECOND

Pour cette première année de lancement de « L’Enigme de Thot »,
nous offrons également un ouvrage au second et troisième candidats qui sont :

Monsieur Philippe Duquesnois
>[22/07/10-13 h 01]

le Polar publié
aux éditions Arqa : « L’Ile Rouge »

* * *

TROISIEME

Monsieur Marc Lebeau
>[22/07/10-18 h 59]

le dernier livre de Patrick Berlier
aux éditions Arqa : « Reflets de RLC, en pays lyonnais ».

* * *

La réponse à « L’ÉNIGME de THOT » 2010 était : « L’Eglise de Brou » ou encore « Le Monastère Royal De Brou » à Bourg en Bresse, où est enterrée Marguerite d’Autriche.

RÉPONSE 1 : Marguerite.

RÉPONSE 2 : Tombeau de Marguerite d’Autriche.

RÉPONSE 3 : L’Ain et/ou La Burgondie.

RÉPONSE 4 : Cadran solaire de Brou.

RÉPONSE 5 : Eglise de Brou.

RÉPONSE 6 : Devise de la Maison d’Autriche.

RÉPONSE 7 : Joseph Jérôme Lefrançois de Lalande.

RÉPONSE 8 : Marguerite d’Autriche fut deux fois veuve.

RÉPONSE 9 : FORTUNE INFORTUNE FORT.UNE.

RÉPONSE 10 : Marguerite d’Autriche.

* * *

Deux éléments symboliques importants étaient cachés - dès l’origine de L’Enigme de Thot dans les énoncés afin de pouvoir aider, le cas échéant, les plus érudits, le premier dans le règlement du concours, puisqu’il était signalé : « que la Fortune soit avec vous » et que l’indice 9 - le plus difficile - était justement le baptistère de l’Eglise de Brou encore appelé « Fontaine de Fortune » - le second était tout simplement dans le tout premier indice lui-même, qui donnait en fait la solution finale de l’Enigme de Thot et ce, dès l’origine du JEU, puisque « le Mystère… c’est Brou » !

… Parfois on ne trouve pas ou on ne comprend pas vraiment ce que l’on a sous les yeux… Et l’Enigme de « trop facile » en devient encore plus difficile... C’est exactement en se posant cette même question : - Comment rassembler les éléments épars et transmettre « par écrit » la totalité de la Connaissance primordiale afin de la protéger des désastres de la décadence de leur civilisation que les prêtres égyptiens, fort embarrassés, interrogèrent le Dieu-Scribe THOT, gardien des Ecritures et des Mystères antédiluviens. Après réflexion, celui-ci, leur apporta les 22 Arcanes Majeurs du Tarot dit aujourd’hui « de Marseille » qui détenaient, sous forme de symboles, la Quintessence de la Tradition Hermétique. Les Arcanes Majeurs qui étaient Divinatoires et Sacrés, à l’origine, passèrent progressivement dans la tradition populaire et devinrent un JEU, tout simplement. Elles perdirent peu à peu leurs vérités premières et nul ne se souvint plus de ce qu’elles contenaient véritablement, mais là n’était pas le plus important car l’on continuait à jouer avec ces cartes et le Grand Secret était maintenant bien préservé…

Nous allons maintenant détailler, avec le créateur de L’Enigme de Thot, les différents indices qui donnaient lieu à la solution finale…

Rendez-vous est pris pour l’année prochaine, pour L’Enigme de THOT – Saison 2 !

Alors bonne chance à tous pour la prochaine édition et surtout :

« BONNES VACANCES… »

Thierry E Garnier – Directeur des éditions Arqa

* * *

REMERCIEMENTS / Un grand Merci à nos partenaires pour ce JEU « L’Enigme de THOT » : La librairie de « La Porte de Rennes », à Rennes-le-Château ainsi que le site Internet de « La Gazette de RLC » et son forum : « La Chasse au Trésor ».

* * *

PS // > Un travail de recherche monumental a été entrepris par Sébastien Joly sur la Fontaine de Fortune de Brou, les lecteurs du Blog des éditions Arqa auront la primeur d’une partie de ce travail dès demain, ici même, sur ce Blog et sans doute avec quelques surprises à la clef.


Passons maintenant aux solutions de l’Enigme de THOT, indice après indice... Sachant que la majorité des pièces du puzzle à reconstituer ne pouvaient voir le jour que progressivement par le jeu des correspondances entre les indices donnés.

1 – « Il te faudra découvrir un LIEU, qui est beaucoup plus sacré que terrible. Pour cela suit la fleur qui te conduira au cœur du mystère qui s’ébroue. »

RÉPONSE : Une des lectures possibles de la première énigme selon la langue des oiseaux permettait de donner directement la solution de l’Énigme sans attendre les autres indices…, puisque « le mystère c’est Brou » ! Premier piège à éviter – La fleur à trouver était bien la Marguerite et non pas la Rose.


2 - INDICE et PROBLEME Numéro 2 - « Un tombeau réalisé par un artiste te mènera au cœur de l’Énigme. »

RÉPONSE : Il s’agissait du tombeau de Marguerite d’Autriche réalisé par Conrad Meyt, sculpteur allemand de l’école flamande (Worms autour de 1480-Anvers 1550 ou 1551). Piège à éviter : Il ne s’agissait pas du Tombeau de Poussin mais bien de celui de Marguerite d’Autriche.


3 - INDICE et PROBLEME Numéro 3 - Dans l’ancien royaume du dernier mérovingien qui ne réside pas à l’étage 101, tu reconnaîtras aisément mon R puisque mon département porte le nom de ma rive, hier. »

RÉPONSE : L’Ain – L’ancien royaume mérovingien en question est la Burgondie ou Bourgogne actuelle. >[ Malgré le partage du royaume mérovingien en tria regna, les royaumes de la Neustrie (nord-ouest de la France), de l’Austrasie (l’est de la France) et la Burgondie (l’actuelle Bourgogne), le déclin complet du royaume, qui sous Dagobert au début du VIIème siècle s’étendait de l’Atlantique au Danube moyen.] Piège à éviter : Il ne s’agissait pas de l’Aude mais de l’Ain – (L’Aude étant un fleuve et non pas une rivière). Le département de l’Aude ne figurant pas, par ailleurs, dans l’ancien royaume mérovingien, mais en Septimanie wisigothe. Le dernier mérovingien est bien entendu Childéric III, roi des Francs, de Neustrie, de Bourgogne et d’Austrasie de 743 à 752. >[Cf. ABC de RLC > Mérovingiens]


4 - INDICE et PROBLEME Numéro 4 – « Un repère Sol R te guidera vers la voie que tu choisiras, en direction de la fleur que tu cherches qui est sans doute bien moins la rose que le lys, mais là n’est pas le seul indice. »

RÉPONSE : Il s’agissait du gnomon ou cadran solaire de Brou devant le portail de l’église de Brou. Marguerite, archiduchesse d’Autriche fut aussi princesse de Bourgogne et fille de France, à ce titre elle pouvait arborer le lys, qui était un de ses symboles, beaucoup plus que la rose… Piège à éviter : Il ne s’agissait pas du Gnomon de Saint-Sulpice.


5 - INDICE et PROBLEME Numéro 5 - « Dans ce LIEU à découvrir, ni Lozère ni Finistère, que tu as maintenant antre ou vert les pommes bleues ne pourront pas t’aider. Un message secondaire, j’en fus le premier roi et bon à rien, tué par les huns du dernier des romains, ce qui te donne ainsi l’assurance de mon R, à découvrir sans œillères. »

RÉPONSE : Il s’agit toujours de l’Eglise gothique de Brou, bien évidemment. La nef, très curieusement, est totalement dépourvue dans sa partie basse, de tous vitraux, autant dire qu’aucun d’entre eux ne donnera de détails…, pommes bleues ou autres. C’est à cet endroit sacré qu’est enterrée Marguerite d’Autriche. Le bon arien était bien sûr Gondicaire (385-436) premier roi Burgonde de la Gaule romaine.


6 - INDICE et PROBLEME Numéro 6 - « Pour consigne, comme tu le sais maintenant avec malice, dans cet ancien royaume où ce LIEU sacré existe, une R, une rivière , une fleur, un tombeau, un locus solis et, pour dernier indice, des… voyelles qui, avec délice, te donneront un nouveau cygne. »

RÉPONSE : La Burgondie – L’Ain en tant que département et rivière – Marguerite – son tombeau - Le gnomon de Brou - Les voyelles étant la Devise de la Maison d’Autriche - « Austriae Est Imperare Orbi Universo » - Il appartient à l’Autriche de gouverner l’univers. En bonus, l’emblème du cygne – [cygne pour signe] s’apparente parfois aux Habsbourg.


7 - INDICE et PROBLEME Numéro 7 - « Nous fumes une grande famille, des frères mais aussi neuf sœurs – Je fus l’un d’entre eux ; j’ai de l’intérêt pour un des indices qui t’a montré la voie. »

RÉPONSE : Il s’agissait de Joseph Jérôme Lefrançois de Lalande (1732-1807) né à Bourg-en-Bresse, astronome français fondateur de la Loge ou Société des neuf sœurs [Frères – et Neuf Sœurs]. De Lalande fut le restaurateur désintéressé et généreux du cadran solaire géant, tracé sur le sol devant l’église de Brou, qu’il fit restaurer à ses propres frais en 1757.


8 - INDICE et PROBLEME Numéro 8 – « Des crânes et des os, la danse macabre rôde autour de moi, tel est mon destin, le nom de veuve me côtoie. »

RÉPONSE : Marguerite d’Autriche fut deux fois veuve, autant dire que ce nom de « veuve » elle le porta telle une croix, puisque sa devise en témoigne, Marguerite était connue à son époque sous cette appellation de « veuve ».


9 - INDICE et PROBLEME Numéro 9 – « Ô LIEU dort soutenue par un piédestal gardien de cette Énigme une inscription cryptée. Si tu arrives à dire quel est cet objet puis à transcrire intégralement - somme des lettres et ponctuation - et traduire impérativement la totalité de l’inscription, tu auras alors accès à ta fortune en vainqueur et à la solution de l’Énigme de Thot sans nullement avoir besoin du dernier un X que l’ibis sacré te délivrera demain de 1 à 10… »

RÉPONSE : Ô LIEU dort [Eau dormante sur le LIEU] Le Bénitier en marbre de l’église de Brou est un véritable chef-d’œuvre d’architecture. [Maître Nicolas Ducré s’engagea à faire ce travail dans l’espace de huit mois et pour le prix de vingt écus d’or]. Sur son pourtour est gravé sur les 8 faces du Bénitier la devise de Marguerite d’Autriche, soit : FORTUNE INFORTUNE FORT.UNE FERT - FORTUNE INFORTUNE FORT.UNE FERT. [Cette devise, dit M. Léon Ménabréa, a mis à torture tous les savants qui ont tenté d’en expliquer le sens...] FERT est la devise de l’ordre de l’Annonciade, en fait elle apparaît vers 1392 et demeure encore bien incompréhensible. [On en a fait l’anagramme latin de l’expression « Sa vaillance défendit Rhodes » en référence à l’expédition d’Amédée V sur cette île au XIIIe siècle, mais ne serait-ce pas aussi : « Nous sommes tenus par l’alliance et la religion » ou comme on le suggéra au début du XVIIIe siècle « La femme sera ta ruine » ? … à moins que plus simplement elle ne signifie « qu’il (ou elle) supporte » ou plus franchement encore (selon Guichenon) - « Frappez, entrez, rompez tout ». Le mystère demeure…] Disons plus simplement en ce qui concerne uniquement la réponse de L’Enigme de THOT, qu’il suffisait de donner au moins la transcription exacte figurant sur le Bénitier de Brou, donnée plus haut, et la traduction de la devise de Marguerite d’Autriche : FORTUNE INFORTUNE FORT.UNE, considérant que deux fois veuve, elle s’était choisie pour devise « Fortune Infortune Fort Une » ce qui peut se traduire par : « Le destin éprouve fort une femme » ou « Chance et Malheur ne font qu’un ». Piège à éviter : Il ne s’agissait pas du Bénitier de RLC et d’Asmodée mais des fonts baptismaux de Brou.


10 -INDICE et PROBLEME Numéro 10 - « De 1 à 10 pour ce dernier un X… Mets-toi en 4 car un regard 9 à la 5 et tu trouveras évidemment qui je s’8. Ici J J. On 10 2 moi que je fus une femme qui telle une perle d’une éclatante beauté rayonna dans toute l’Europe. Mon port 3 te regarde, envoi 6, 1 dernier écueil – Comme la fleur qui s’effeuille, si tu trouves 7 dernière clef, tu découvriras par déduction la somme des parties qui constituent le tout. »

RÉPONSE : un X… [pour indice] … Mets-toi en quatre car un regard neuf à la saint [le 20 juillet est également la fête d’une Sainte Marguerite] et tu trouveras évidemment qui je suis. Ici je gis. On dit de moi que je fus une femme qui telle une « perle » [premier sens de Marguerite] d’une éclatante beauté rayonna dans toute l’Europe [Voir la biographie de Marguerite d’Autriche qui fut une des femmes les plus extraordinaire de son temps]. Mon portrait te regarde [portrait de Marguerite d’Autriche en illustration de l’indice], en voici, un dernier écueil – Comme la fleur qui s’effeuille [marguerite], si tu trouves cette dernière clef, tu découvriras par déduction la somme des parties qui constituent le tout. Soit le tombeau où gît Marguerite d’Autriche dans l’Eglise de Brou.