Cédric MANNU // Le cas Nassim HARAMEIN #1

L’ALCHIMIE une Tradition vivante

Abordant la connaissance de la Matière - qu’elle soit alchimique ou infra-atomique - et ses possibles mutations et transmutations – cheminant de la Physique Quantique à la construction de l’Univers - ce numéro 28 des CHRONIQUES de MARS désire, pour une fois, présenter l’Alchimie Traditionnelle sous un angle bien différent de celui que nous avons l’habitude de côtoyer. Les relations entre SCIENCE et ALCHIMIE et ALCHIMIE et SCIENCE ont toujours plus ou moins tenté, habilement ou avec fracas, de cohabiter… Comment cet Art du FEU multimillénaire et cette Science dure pluriséculaire interagissent entre elles pour créer, depuis tant de temps, non seulement une répulsion incontestable mais aussi une attractive fascination, des Rose-Croix du XVIIe siècle pour lesquels les frontières étaient totalement poreuses jusqu’aux incroyables expériences actuelles sur les transmutations à faible énergie, tout est maintenant rendu plus clair, car il est incontestable - pour celui qui voudra bien se pencher sur le propos - que la limite entre ces deux Connaissances n’a jamais été aussi ténue…

Tous les alchimistes de grand talent qui sont ici présentés sur notre espace d’échanges - libre et gratuit – et sans aucune publicité, présentent chacun leur éclairage sensible afin de nourrir un débat constructif et pertinent, et vous retrouverez sur la Boutique d’Arqa, tous leurs livres pour approfondir les sujets traités. Si nous avions pu les réunir tous, dans un même lieu et dans un même temps, au cours de l’année 2018-2019, nul doute que nous aurions pu assister au plus beau Colloque sur l’Alchimie et sans doute le plus important de ces 30 dernières années, puisque l’on compte, entre autres dans ce Numéro Spécial, pas moins de 4 disciples d’Eugène Canseliet (Bernard Chauvière, Georges Llabrès, Robert Delvarre, Roger Bourguignon), plusieurs alchimistes opératifs écrivant déjà dans notre WebZine depuis plusieurs années dont notamment François Trojani, ainsi que Cédric Mannu, historien de l’Alchimie, scientifique et biographe de Canseliet (Biographie préfacée par Béatrix Canseliet) ; plus deux scientifiques de premier plan, étant par ailleurs, eux aussi, des alchimistes chevronnés, auxquels nous rajoutons volontiers feu Roberto Monti qui a présenté en photos une magnifique transmutation sur notre site, et de nombreux amis et historiens de l’Alchimie, spécialistes de la voie de Caro ou de Canseliet, que vous retrouverez dans notre Sommaire. Qu’ils soient tous, ici, très sincèrement remerciés de leur collaboration amicale et fraternelle, dans le cadre de ce Numéro Spécial. En vous souhaitant de très bonnes lectures hermétiques en ce solstice d’Hiver et en cette période de la Nativité...

Thierry E. Garnier – « Chroniques de Mars » No 28, Solstice d’hiver - Décembre 2019 – Numéro spécial Alchimie.


NEUF LIVRES à découvrir ce mois-ci sur le site des éditions Arqa

Les Amis de Roger Bourguignon // « Roger Bourguignon - Disciple d’Eugène Canseliet »

Bernard Chauvière // « Réflexions Hermétiques - Pratique de la voie alchimique - Le second Œuvre »

Georges Llabrès // « Pratique de la voie alchimique – De Nicolas Flamel à Eugène Canseliet »

Cédric Mannu // « Nassim Haramein - Petit essai de Métaphysique quantique »

Roberto Monti // « L’Alchimie est une science expérimentale »

François Trojani // « Éternelle Rose-Croix »

Bernard Chauvière // « Aperçus alchimiques »

Cédric Mannu // « La Table d’Émeraude »

Jean Artero // « FULCANELLIANA »


« Quand on emprunte aux sciences occultes leurs surprenants mystères, on peut passer pour un sorcier, et subir le sort d’un canard prêt à rôtir... »
Alexandre Pothey (1820-1897)

Nassim Haramein, physicien et mathématicien, est un chercheur suisse, né en 1962. Ses travaux de recherches axés principalement sur la connaissance de l’Origine, de la Source Mère, de la création du monde physique qui en découle, de l’explication du « vide » en tant qu’énergie subtile connectée au Tout universel à travers un « champ unifié », ne peuvent qu’émerveiller ou agacer le « curieux de Nature » selon la prédisposition naturelle que l’on aura envers cet explorateur atypique. Parfois très fortement controversé par l’élite scientifique, on ne peut en réalité que se demander quelles sont les raisons véritables qui poussent ces critiques (ayant opinion sur rue) à des attaques ad hominem aussi vives et aussi personnelles envers Nassim Haramein.

Après lecture de nombreux commentaires parsemant le Web, ou des publications scientifiques, la charge au demeurant est apparue à beaucoup tellement considérable qu’elle a semblé, en définitive, comme fondamentalement suspecte. Cédric Mannu, l’auteur de cette étude, fait lui partie de cette « nouvelle vague » de chercheurs et d’historiographes en pleine ascension, une nouvelle race pour ainsi dire d’écrivains hermétistes, pétrie de talent, qui bouscule avec un aplomb insolent les archétypes poussiéreux de l’édition actuelle si convenue. Prenant partie, l’auteur analyse ici dans ce petit essai, avec tact et talent - et sans aucune concession - les contingences fondamentales qui structurent de toute éternité le débat entre Science et Métaphysique, se servant de l’exemple de Nassim Haramein pour arpenter en pleine conscience des chemins de traverse qui vont, in fine, bien au-delà de la seule figure de ce scientifique moderne ayant à cœur d’explorer la Tradition…


(...)

Je me réserve la possibilité d’écrire ailleurs et longuement les limites des antinomies kantiennes, et pourquoi saint Anselme, dans l’Esprit qui l’initiait, était plus juste que tant de nos démonstrateurs contemporains, car il est une nature différente de comparaison par contradiction et par hétérogénéité. Et tout ceci nous entraînerait si loin et tellement dans les travaux que je poursuis actuellement, que je ne saurais ici importuner mon lecteur.

Aussi est-ce plus particulièrement à ce point de la preuve de saint Anselme, à son Prosologion que je fais référence.

« Je ne cherche pas à comprendre afin de croire, mais je crois afin de comprendre.

Car je crois ceci, à moins que je ne croie, je ne comprendrai pas. »

La raison dans son principe s’appuie sur la nécessité ontologique de la foi. Et, bien sûr, ceci prouve déjà, amplement, ce que d’aucuns prendraient pour un syllogisme, mais qui complètement étudié, et au besoin informatisé, fonctionne comme une horloge bien réglée.

Savoir que la Raison se pose comme son propre principe, son propre élément mesureur et validant.

Savoir aussi que dans la Réalité, celle-ci ne nous est connue que par l’Homme, et j’entends chacun de nous individuellement. L’Homme est réellement la mesure de toutes choses (ce qui nous rappelle ici l’enseignement du grand Pythagore). Toute mesure, tout appareil externe est toujours un prolongement de ce que l’homme est intrinsèquement – merci à Charles Henry, père de l’informatique, de la cybernétique et de la robotique, de l’avoir prouvé.

Il a été – volontairement ? – oublié. Et, comme beaucoup de ces êtres, dont je défends la qualité intrinsèque, l’amour de la Grâce affleure dans leurs travaux de pertinence et de vérité, ils ont pour eux la modestie qui n’a d’égale que l’immense intérêt que nous leur portons.

Je serai maintenant plus succinct…

Au regard de ce qui me semble être constructif en termes méthodologiques pour l’humanité, je me réserve bien sûr tout droit de dire quoi que ce soit de M. Nassim Haramein, n’étant juge d’aucun tribunal, et n’imaginant même pas l’intérêt de cette approche dans le contexte de la philosophie, de la métaphysique, de la théologie, de la physique, ou même de la peinture et de la photographie…

Si M. Nassim Haramein est physicien, eh bien ! tant mieux, et donc le dialogue est déjà ouvert et pérenne. Peut-être lui reproche-t-on d’être autodidacte ? Je lis toujours avec énormément d’amour Charles Janet qui, bien qu’autodidacte, et souvent méprisé de Paris, avait fait des recherches et de études passionnantes avec un souci réel et minutieux de scientifique.

Si M. Nassim Haramein est métaphysicien, soit. Il me reste alors de me retirer sur ce point de la discussion, car la métaphysique n’a rien à voir avec la formation de l’Univers. Le concept Univers est une déviation et une dégradation du noble Cosmos. Certes, d’aucuns ont étudié ce changement sémantique survenu à la « Renaissance ». Je ne souscris pas à ces propos, d’autant que pour l’Astronomie, Johannes Kepler, grand astrologue et grand astronome, via l’Harmonices Mundi, aussi étudié en détails par Francis Warrain, (sculpteur et philosophe extraordinaire), fit ses découvertes en étudiant la « Musique des Sphères », inscrite dans la Géométrie du Verbe de chacune de nos (...)

Extrait du livre de Cédric Mannu - Le cas Nassim Haramein.

« Chroniques de Mars » No 28, solstice d’Hiver 2018 – Numéro Spécial Alchimie.


ENTRETIEN avec Cédric MANNU // « Demain le FUTUR » - ou les dernières avancées de l’Énergie libre

TABLE RONDE avec // A. Roche, A. des Brunis, G. Llabrès, TEG - L’Alchimie face à la Science #1

TABLE RONDE avec // A. Roche, A. des Brunis, G. Llabrès, TEG // L’Alchimie face à la Science #2

A. Roche & A. des Brunis // L’ALCHIMIE & les Origines de la VIE - (Alchemy and life origin)

Roberto MONTI // L’Alchimie est une science expérimentale #3

Cédric MANNU // Le cas Nassim HARAMEIN # 1

Cédric MANNU // Le cas Nassim HARAMEIN # 2

Walter GROSSE // L’Alchimie et le troisième principe de la thermodynamique #3

ENTRETIEN avec Bernard CHAUVIÈRE // ALCHIMIE OPERATIVE - " Le SECOND ŒUVRE "

Bernard CHAUVIÈRE // RÉFLEXIONS HERMÉTIQUES #1

Bernard CHAUVIÈRE // RÉFLEXIONS HERMÉTIQUES #2

Georges LLABRÈS // Pratique de la Voie Alchimique – Le Triomphe du Phénix

Thierry E. GARNIER // ALCHIMIE – De l’art d’être disciple

François TROJANI // Alchimie & Hermétisme – Éternelle Rose-Croix

Les amis de Roger BOURGUIGNON // Roger BOURGUIGNON – Disciple d’Eugène Canseliet #1

Thierry E. GARNIER // Roger BOURGUIGNON – Disciple d’Eugène Canseliet #2

Jean ARTERO // Préface au livre Roger BOURGUIGNON – Disciple d’Eugène Canseliet #3

Franco BALDINI // Roger BOURGUIGNON – Disciple d’Eugène Canseliet #4

Robert DELVARRE // Roger BOURGUIGNON – Disciple d’Eugène Canseliet #5

Cédric MANNU // Roger BOURGUIGNON – Disciple d’Eugène Canseliet #6

Bernard CHAUVIÈRE // Roger BOURGUIGNON – Disciple d’Eugène Canseliet #7

ARCHER // Roger BOURGUIGNON – Disciple d’Eugène Canseliet #8

Joëlle OLDENBOURG // Roger BOURGUIGNON – Disciple d’Eugène Canseliet #9

Dominique VOISIN // Roger BOURGUIGNON – Disciple d’Eugène Canseliet #10

Thierry MAZENOT // Roger BOURGUIGNON – Disciple d’Eugène Canseliet #11


THESAVRVS // Adam – Adepte – Aigles – Alchimie – Alchimiste – Argyropée – Assation – Athanor – Chrysopée – Coupellation – Cyliani – Élixir- Élixir de longue vie – Eugène Canseliet – Philalèthe – Fulcanelli – Gnose – Grand Œuvre – Lavures – Macrocosme – Magnum Opus – Mercure – Microcosme – Nicolas Flamel – Œuvre au noir - Œuvre au blanc – Œuvre au rouge – Or – Panacée – Paracelse – Philosophie Hermétique – Pierre Philosophale – Poudre de projection – Régule – Rémore – Soufre – Sublimations – Table d’Emeraude – Teinture – Terre adamique – Transmutation – Unobtainium - Vitriol – voie de l’Antimoine – voie du Cinabre //

Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.