Accueil > WebZine > « Les Chroniques de Mars » > >[SURNATURALISME - Sociologie - Infrahistoire - Paranormal - Robotique - (...) > Thierry E. GARNIER - Cryptozoologie – Un incroyable animal disparu refait (...)

Thierry E. GARNIER - Cryptozoologie – Un incroyable animal disparu refait surface

I - Une race éteinte refait surface

« Les formes primitives d’intelligence artificielle que nous avons déjà se sont montrées très utiles. Mais je pense que le développement d’une intelligence artificielle complète pourrait mettre fin à la race humaine. »

Stephen Hawking

Incroyable mais vraie, cette découverte étonnante faite récemment sur l’île de la Réunion passionnera plus d’un chercheur, qu’il soit zoologue confirmé ou simple curieux amoureux de cryptozoologie…

* * *

Une race éteinte, le Dodo de l’île Maurice (Raphus cucullatus) vient de refaire surface sur cette île et ce contre toute attente. Filmé de nuit avec une caméra infrarouge par des scientifiques confirmés, le volatile peu craintif se laisse ici surprendre dans son habitat naturel et apparaît bien vivant, pour la première fois, depuis la fin du XVIIe siècle avec l’arrivée des Européens qui sont les premiers à le décrire scientifiquement.

L’espèce peu commune fut découverte en 1598 et fut aussitôt pourchassée. Le Dodo mettra moins d’un siècle avant de s’éteindre définitivement. Du moins le croyait-on jusqu’à la divulgation incroyable de ces quelques images très rares.

A l’heure où les plus grands scientifiques considèrent que la race humaine est en péril à brève échéance sur cette planète, il est rassurant de constater qu’une race animale définitivement éteinte a la capacité stupéfiante de ressurgir d’un passé oublié que l’on croyait irrémédiablement à l’agonie.

II – Pour une spiritualité de la désinformation

« Un peuple analphabète, sans écriture, sans mémoire, est un peuple qui n’a pas d’histoire. »

Jean-Marie Adé Adiaffi

Les plaisirs pervers du Web, celui des fausses infos, (d’actualité ou historiques, anciennes ou récentes…), reprises à l’envi par des sites Internet peu regardants, gavés de publicité, (plus soucieux de faire du buzz que de la pédagogie informative), nous amènent évidemment à nous interroger sur une époque aussi tragique que comique et qui, malgré nous, nous transporte inévitablement à très grande vitesse dans un maelstrom d’images avariées, de bruits informes et de sons préenregistrés, de fureur bien sûr et d’énumérations à la Prévert.

De l’affaire des « couveuses du Koweït » à celle de « L’homme de Piltdown », chaînon manquant entre l’homme et le singe, en passant par les « fausses montagnes » de Kong, au Sénégal, (inexistantes, mais qui apparurent sur toutes les cartes de Géographie du XVIIIe siècle jusqu’au XIXe siècle), sans oublier le « meurtre de JFK » par Lee Harvey Oswald, le « ballon sonde/soucoupe volante de Roswell », en 1947, les « 3 tours jumelles » du World Trade Center…, sans oublier encore les « charniers de Timisoara » and, last but not least, le « débarquement des martiens », en 1938, racontée à la radio par Orson Welles…, nous amènent à nous interroger savamment sur une dérive mortifère de l’information contrôlée, celle de l’actualité quotidienne en priorité, et relative à la manipulation volontaire de celle-ci.

En cette époque outrancière à toute chose, un détournement invisible s’opérerait-il en secret, dans les arrière-boutiques frelatées ou dans les salles de commandement de pays surarmés. En silence, une prédation s’effectue sur notre réalité devenue volontairement hétérogène, engendrant un système catatonique où la folie guette le moindre veilleur pourvu d’un tant soit peu d’exigence spirituelle. La Spiritualité révélée n’étant que la Connaissance des connaissances portée à son ultime feu.

* * *

Dans le monde des GAFA et dans cet imbroglio sauvage de réalités incompréhensibles pour tout être humain modérément informé - dont l’appendice manuelle en forme de smartphone lui sert de prêt-à-penser - dans ce chaos anthropomorphe monstrueusement composé en vrac de niaiseries people et d’attentats meurtriers, de tweets ignobles et de rapports Facebook à la sauce Zuckerberg, de false flags et d’infox nauséabondes divulguées tous azimuts, d’ignorance et de bêtise, de publicités mensongères et de débarquements téléguidés de cubains ou de vénézuéliens, la magie opère à notre corps défendant – avec emprise et ténacité tel un Léviathan gigantesque surgi du tréfonds de nos peurs. Dans ce marasme abyssal composé en strates, par alternance, de vérités cachées et de fake news, de négationnisme immonde et de soi disant « complotisme » - (et même d’une infrahistoire non révélée) - où se situe vraiment notre compréhension des mystères cachés, en cette période décadente, véritable faillite d’un monde dit « moderne », début de siècle en putréfaction avancée.

Un XXIe siècle qu’André Malraux prophétisait avant tous comme « spirituel » - ou inqualifiable. Où se situent finalement, aujourd’hui, concrètement, les frontières exactes entre conscience, inconscience, et conjuration ; entre réalité, irréalité, et surréalité ; entre conspiration, manipulation des masses, et dissimulation des sources – et pour tout dire entre Connaissance et Spiritualité ? La vérité hermétique, ou mieux - la « Parole perdue » - dissoute maintenant avec imprudence dans le chaos du monde, serait-elle à retrouver pour chacun d’entre nous dans un ailleurs indicible et devenu, dès lors, presque inatteignable à la raison humaine ? Et qu’appelle-t-elle de si terrible que nul prophète ne peut l’envisager pour ce qu’elle est vraiment ? Serait-elle à retrouver sur l’Horloge du Temps, cette vérité là, incidemment, dans un espace redimensionné à notre réalité 2.0 où seuls auraient accès quelques éveilleurs éveillés, « lanceurs d’alerte » en péril, évadés d’Alcatraz et de l’asile de nos consciences ou échappés d’un goulag invisible forgé avec persuasion par le Nouvel Ordre Mondial ?

Alors, méditons, ici même, avec humilité au sein du village globalisé, dans l’espace clos et endormi de notre psyché où somnole encore, pour peu de temps, une étendue en friche vierge d’emprise – celle du moment dit composant notre temps.

Il s’agit, à vrai dire, d’un continuum intermédiaire peu commun, un lieu magique et impromptu devenu au fil des âges parfaitement atrophié, une terre d’asile quasi inoccupée par nos sens, un espace frontière mis en quarantaine et que l’on nomme tout simplement : « discernement ». Lieu sacré, totémique, de toutes les mémoires enchaînées à la composition ineffable de la pénétration. La capacité de jugement et d’analyse de chacun d’entre nous (1), dans un nouveau monde peuplé de naïfs incultes et de décérébrés en goguette, de geeks devenus analphabètes à force d’érudition et de prix Nobel inconscients de leur pouvoir génocidaire, dans un monde eugénique peuplé de réalités augmentées par des manipulateurs hors pair, toute chose révélée par les médias et les sources habituelles de la Connexion Informatique Universelle ne peut que terriblement nous interroger sur notre intelligence individuelle, la nôtre en tant que genre, et, bien sûr, sur celle de notre prochain en devenir.

III – Le Dodo est un oiseau incapable de voler par ses propres moyens

« Les fake news empoisonnent l’atmosphère dans laquelle nous travaillons. Le public doute désormais de tout ce qui est en circulation. Elles ont vraiment porté un coup aux relations entre le public et les médias. »

Verashni Pillay

Alors pour les plus curieux et les plus aventureux, avant de partir faire dodo ou même la chasse au Dodo, voyons pour les plus éclairés de passage sur nos ondes, (et qui ont bien voulu nous lire jusque là…), le fin mot de notre histoire.

Thierry E. Garnier // « Chroniques de Mars » No 30, Équinoxe de Printemps, mars 2019.

1 - Voir aussi l’article de Jacques Erlich sur les K2Mars.


THESAVRVS // Agneau – Air – Alpha - Alphabet grec - Alphabet romain – Âne – Ange - Année solaire – Anthropologie – Apocalypse – Argent - Art poétique - Astronomie – Berger – Bible – Boaz – Bœuf - Carl-Gustav Jung – Carré - Cartographie céleste – Cène – Cercle – Chiffres – Christ – Cœur – Couleurs – Coupe Coutumes – Croix – Cromlech - Cycle lunaire – Désert – Divinations – Dolmen – Dragon – Eau – Etrusques – Feu – Figures – Formes – Gestes – Graal – Hébreux – Histoire – Jakin – Lion – Mains – Mégalithes – Menhir – Mère – Miel – Montagne – Myrrhe – Mythes - Mythes fondateurs - Nature des symboles – Nombres – Nombres – Omega – Or – Pain – Paradis – Phénicien – Poissons – Pythagore – Pythagorisme – Religions – Rêves – Runes – Sang – Sel – Serpent – Signes – Soleil - Souffle – Sumbolon – Symboles - Symboles chrétiens primitifs - Symboles dans la Bible – Symbolisme – Taureau – Temple – Terre – Tradition – Triangle – Veilleur – Vin – Zoé //

Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.