Accueil > WebZine > « Les Chroniques de Mars » > >[ASTROLOGIE - ASTROSOPHIE - ASTRONOMIE] > Patrice BOURICHE - Le 13e Signe du ZODIAQUE

Patrice BOURICHE - Le 13e Signe du ZODIAQUE


Il aura suffi d’une information révélée par un astronome américain pour que le monde apprenne enfin que les signes du zodiaque présentés dans les horoscopes ne correspondaient pas à la réalité céleste ! L’Express, 20 Minutes, Le Nouvel Obs et les autres médias américains et européens reprennent actuellement en boucle cette vérité qui est pourtant loin d’être une révélation. Que cette dernière fasse en revanche l’objet d’un buzz des deux côtés de l’Atlantique constitue en soit une véritable révolution !

Bien évidemment, cette annonce a conduit à des levers de boucliers chez les saisonnologues français de la fédération autoproclamée des astrologues qui se défendent comme ils le peuvent (de manière assez maladroite…) face à cette démonstration de vérité.

La première carte du ciel calculée à partir du zodiaque tropical date, non pas de l’époque de Ptolémée (puisqu’astronomiquement calqué sur celui du zodiaque sidéral), mais bien de celle d’Albumasar, soit vers l’an 830 après JC. Aucun astrologue grec, romain ou byzantin succédant à Ptolémée n’avait utilisé le point vernal comme point de départ du zodiaque avant cette date.

Les signes présentés par les horoscopes sont en outre décalés de – 25° du fait de la précession des équinoxes (- 1°/72 ans) expliquant que le Printemps se fait à environ 5° des Poissons et non à 0° du Bélier. Il n’y a qu’à observer et comparer, rien que dans la classe politique française, la personnalité des natifs du faux Bélier (comme Jean-Louis Borloo), qui sont de vrais natifs des Poissons, avec les vrais natifs du Bélier gouverné par Mars (comme Brice Hortefeux) qui sont de faux Taureau (signe théoriquement gouverné par Venus, l’astre de l’amour) pour comprendre le décalage entre le faux et le vrai zodiaque…

Il faut par ailleurs rappeler que les dessins des constellations, les maîtrises des planètes en signe, la signification des signes et des planètes datent de Sumer (3 500 ans avant JC lorsque le Printemps se faisait dans la constellation du Taureau / Cocher), et non de Ptolémée ou de la récente Babylonie. Notons que les deux entités prenaient en compte les étoiles des constellations pour définir la nature des signes. C’est à l’époque de Manilius et de Ptolémée que l’on évoque pour la première fois l’influence des saisons pour expliquer l’origine des signes. Ce dernier imaginait aussi que les exaltations avaient une origine saisonnière alors qu’elles avaient été établies en l’an 786 avant JC à Babylone à partir de levers héliaques repérés à partir des positions sidérales (Venus 27° Poissons, Mars 28° Capricorne, etc).

En ce qui concerne la treizième constellation (le 13ème signe que l’on appelle « Serpentaire » rattaché à la constellation Ophiuchus) et qui se situe au niveau du Scorpion, il s’agit d’un faux problème. Ainsi les Pléiades sont-elles aussi une constellation qui intersecte l’écliptique qui pourtant n’est pas prise en compte… La division en douze du zodiaque provient du cycle de Jupiter (12 ans) comme l’indique allégoriquement le Zohar. Chaque constellation constituant pour ainsi dire une « demeure » de Jupiter.

En somme, si la surprise de cette information conduit aujourd’hui à l’euphorie sur la toile (j’enregistre actuellement des records de visites…), il faut souhaiter qu’elle entraîne une prise de conscience durable sur l’imposture du tropicalisme qui conduit les occidentaux à vivre dans le mensonge permanent. J’en appelle donc à la bonne foi et à l’honnêteté intellectuelle des saisonnologues (ceux qui pratiquent le zodiaque tropical) pour qu’ils utilisent le zodiaque sidéral et qu’ils renient définitivement leur croyance en une réalité céleste obsolète. Je sais que de nombreux astrologues pratiquent aujourd’hui l’astrologie sidérale depuis qu’ils me suivent sur ce blog. L’entrée de Jupiter en Poissons peut en outre inciter à la réflexion et offrir l’opportunité de franchir ce cap.

Patrice Bouriche © Les Chroniques de Mars numéro 6, septembre 2011.

Voir aussi le Blog de Patrice Bouriche.
Article reproduit avec l’aimable autorisation de l’auteur //

Illustration du Serpentaire T E Garnier ©.

* * *

THESAVRVS // Air – Aldébaran – Algol – Astéroïdes - Astrologie arabe - Astrologie chinoise - Astrologie sidérale - Astrologie védique - Axes de l’horizon – Balance – Bélier – Cancer – Capricorne – Cardinal – Carré – Chiron - Comètes – Conjonction - Constellations du zodiaque - Cycle soli-lunaire - Demeures de la Lune – Eau – Feu – Fixe - Fond du ciel – Gémeaux - Grande année - Jupiter – Lion – Lune - Lune Noire – Maisons – Mars - Mercure - Mi-points – Mutable – Nakshatra - Neptune - Nœud Nord - Nœud Sud - Nœuds lunaires –Novile – Octile – Opposition - Planètes – Pléiades – Pluton – Poissons – Quinconce – Quintile – Régulus – Sagittaire - Saturne – Scorpion - Semi-sextile - Sesqui-carré – Sextile - Signes du zodiaque tropical – Sirius – Soleil - Soleil Noir - Systèmes de domification – Taureau – Terre – Trigone - Uranus - Vénus – Verseau – Vierge – Xiu//

Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.