Accueil du site > Catalogue > Hermetica > BUGARACH – La Montagne magique

BUGARACH – La Montagne magique

Le nouveau livre photos de Jean-Louis Socquet-Juglard aux éditions Arqa.

Depuis plus de 25 ans Jean-Louis Socquet-Juglard traque avec ses objectifs les plus beaux sites du Razès… Après « Ombres et Lumières sur Rennes-le-Château », publié en 2011 en collaboration avec Jean-Pierre Monteils, Jean-Louis Socquet-Juglard, celui que l’on surnomme le « photographe de l’Aude » nous propose cette année, en une dizaine de photographies choisies parmi des centaines, des vues absolument exceptionnelles de la fabuleuse montagne sacrée des Corbières – Montagne qui verra en décembre 2012 ses heures de gloire...

Ces photographies prises de jour comme de nuit, et en toutes saisons depuis tant d’années, sont autant de vues grandioses et absolument surprenantes du Pech de Bugarach - Une montagne magique qui ne peut laisser indifférent et que Jean-Louis Socquet-Juglard rend encore plus aimante grâce à son habileté à dévoiler toutes les inclinations que prend le Bugarach au gré des inquiétudes du temps.

Préface

« Les Ayers Rock de l’Occitanie »

Le texte d’introduction de Thierry E Garnier sur la plus belle et la si énigmatique montagne de l’Aude compose pour l’occasion un conte moderne sur le thème de la révélation, de la quête du sacré et du sentier de la Tradition. Une parole d’ouverture en hommage à la Nature, à la Terre Mère et bien évidemment au talent incontestable du photographe Jean-Louis Socquet-Juglard.

Un livre « collector », publié chez Arqa, pour tous les amoureux de la photographie mais aussi de cette région mythique et du Bugarach en particulier…

20 pages Quadrichromie. ISBN 2- 7551 – 0060 – 5

BUGARACH - La Montagne magique

Prix : 10.00 €

(extrait)

Les plus belles photos du Bugarach.

« La survivance la plus ancienne et la plus curieuse des vues théocratiques est celle que nous offre le Temple-montagne. »

Pierre Gordon

« Qui n’a jamais vu passer au sommet du Pech de Bugarach la ligne rouge sacramentelle qui partage en deux parties égales le mystère du monde pour ainsi retenir vaillamment entre les interstices du temps les armées anciennes des élémentaux de pierre, authentiques guerriers morts, aux cuirasses ravagées par les combats contre le vent, ensanglantés par les orages tourmentés des Corbières, n’a pas connu la montagne… » Voir aussi //

« Bugarach 2012 » – Préhistoire d’un mythe moderne.




Mise à jour par W&B CREATION | | Plan du site | Conditions générales de vente | Réalisation www.8iemeclimat.net