Emmanuel RIVIÈRE - Un ptérodactyle découvert en avril 1890

La photographie que nous présentons ici est à mettre en relation avec un article paru dans le « Tombstone Epitaph », gazette locale d’Arizona, publié le 26 avril 1890. Bien qu’il fut délicat aux chercheurs américains contemporains, spécialistes de Cryptozoologie, de déterminer la validité de cet article, cela fut fait et l’article retrouvé ils constatèrent que le texte mentionnant la créature volante paru en effet bien à la date mentionnée, mais sans la photographie elle-même. Toutefois est parfaitement chroniquée dans l’article la capture de l’animal, autrement dit, si nous sommes en présence d’un « fake » comme l’on dit aujourd’hui…, celui-ci daterait de l’année 1890 !

Photo - avril 1890

Selon cet article, deux éleveurs de bétail se trouvaient dans le désert entre Whetstone et les montagnes Huachuca à la fin du mois d’avril 1890, quand ils sont tombés sur un « monstre ailé ressemblant à un énorme alligator avec une queue très allongée et une immense paire d’ailes » !

La créature semblait épuisée et ne pouvait plus voler que sur de courtes distances... Les éleveurs, armés de fusils Winchester, chassèrent la créature pendant plusieurs miles, pour finalement arriver assez près d’elle et l’atteindre mortellement par balles. Après examen, ils ont constaté que le monstre volant avait une envergure de près de 10 mètres, elle avait deux pattes situées à une courte distance de la jointure des deux ailes. Le bec était d’environ deux mètres avec de fortes dents pointues. Les yeux étaient aussi grands que des assiettes et sortaient de la tête. Les ailes étaient composées d’une membrane épaisse, presque translucide. Les ailes et le corps étaient sans poils et plumes. Les hommes coupèrent une petite partie de la pointe d’une aile et l’a ramenèrent chez eux. Un des chasseurs fit des préparatifs pour préserver une partie de la peau de la créature préhistorique. L’article prétend que la peau aurait été envoyée à des scientifiques éminents pour examens.

L’article affirme que l’envergure de la créature était de 10 mètres environ, par comparaison, Queztalcoatlus, le plus grand ptérosaure connu, avait une envergure de moins d’un cinquième de celle du monstre volant de Tombstone.

Emmanuel Rivière – © Les Chroniques de Mars numéro 12 – Septembre 2013.


MARS EYE 2013

En 2013, Marseille est Capitale Européenne de la Culture, les éditions ARQA qui fêtent cette année leurs dix ans d’activités se devaient dans la continuité du travail déjà accompli de proposer à leurs lecteurs plusieurs ouvrages de qualité, avec des auteurs reconnus et surtout avec la présentation de nombreuses recherches et documents d’archives inédits. Avec les livres de Georges COURTS, Gino SANDRI et la Trilogie de Gil ALONSO-MIER sur les guérisseurs spirituels de la fin du XIXe siècle, Vignes, Schlatter, et Philippe de Lyon, voilà chose faite.

En souhaitant donc à tous nos lecteurs de très bonnes lectures !


Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.