Bernard CHAUVIÈRE // Aperçus Alchimiques – Le travail de l’Alchimiste # 4

Avant-propos

« Tu veux connaître le mystérieux secret ? Alors regarde au fond de ton cœur, c’est là que le secret est dissimulé. Le secret est caché en toi ; là est la source de la vie et la source de la mort. »

Hermès Trismégiste

Autant essai sur l’Alchimie opérative que pamphlet sans concession, le témoignage rare de Bernard Chauvière - authentique disciple et ami d’Eugène Canseliet - très remonté après le constat patent qui voit de plus en plus de faiseurs s’épancher aujourd’hui dans des livres provocateurs, des CD-roms vendus à prix… d’or, se livrer sans vergogne sur Internet ou dans des colloques spécialisés, s’autoproclamer « alchimistes »…, ce témoignage arrive à point nommé dans une époque en pleine déliquescence spirituelle. Cette vive protestation de Bernard Chauvière, contre la perte élémentaire des préceptes alchimiques de base renvoie évidemment, non seulement à une certaine philosophie de la Nature que prônaient les anciens hermétistes, mais aussi à une confidentialité nécessaire qui devrait seoir absolument à tout initié sur le sentier désireux de s’incliner humblement, à genoux, devant la porte des mystères insondables qui s’offre parfois à lui. On aimerait également avoir l’avis circonstancié d’Eugène Canseliet lui-même sur la multitude de stages « alchimiques » qui fleurissent abondement aux différents coins de notre hexagone, sous la houlette d’habiles brûleurs de charbon.

Dans le creuset porté au rouge l’artiste, passe le mélange en poudre préparé avec soin. - (Photo © B. Chauvière).

Tel un Don Quichotte des temps modernes à l’assaut des moulins de l’ignorance l’auteur pourfend les contempteurs, les avides et les grincheux ainsi que tous les « maîtres alchimistes » autoproclamés, en mal de reconnaissance, paradant devant un public béat ou ignorant. Ce court texte de combat présenté par Bernard Chauvière a pour but ultime de mieux faire réfléchir le lecteur, de resituer savamment l’antique science hermétique dans un contexte contemporain, de marquer une désapprobation farouche à un mercantilisme devenu convenu, de donner aussi, au passage, une déposition incontournable et une réflexion intangible sur Fulcanelli, l’adepte invisible…

Qui était-il vraiment ?

Le témoignage essentiel de Bernard Chauvière sur le sujet - via Eugène Canseliet et Jean Laplace - remettra heureusement bien des choses en cause... L’auteur dans ses « aperçus alchimiques » ouvrira aussi charitablement quelques pistes utiles concernant la pratique fort délicate du premier Œuvre, la prima materia, l’assation, et mettra en lumière quelques techniques subtiles hautement nécessaires à tout véritable opératif.

Pour parachever, en cette année 2014-2015 qui marque le 400e anniversaire de l’éternelle Rose+Croix, il apparaît bien nécessaire de présenter à nouveau à tous nos lecteurs, à tous les cherchants de bonne volonté en partance ou déjà en quête sur le chemin fort caillouteux du Compostelle céleste, cette parole incontournable de Paracelse, le Maître à penser des Rose+Croix : « Les alchimistes qui cherchent à fabriquer de l’or sont des imbéciles qui battent de la paille vide. L’alchimie ne consiste pas à faire de l’or et de l’argent, son but est de produire les essences souveraines et de les employer pour guérir les maladies. »

Il faut croire que le Collège Invisible de la Rose+Croix fut à bonne école, puisqu’ils s’exprimeront exactement de la même manière dans leur Testament philosophique, la Confessio Fraternitatis, publié en 1615, à propos de la divine transmutation philosophale et ce afin, d’une certaine manière, de remettre en quelque sorte l’église au milieu du village :

« Nous invitons les esprits les plus fins et les meilleurs à examiner de plus près la Nature, plutôt qu’à teindre les métaux. Nous désirons ardemment revenir sur les textes que nous avons écrits dans la Fama Fraternitatis au sujet de la question de la transmutation des métaux et de la Panacée, tout en admettant que ces deux opérations puissent bien effectivement être réalisées par l’homme, nous craignons que certains grands esprits ne se fourvoient dans la vraie recherche de la Connaissance et de l’entendement, pour se limiter à celle de la transmutation des métaux. Lorsqu’on donne à l’homme le pouvoir de guérir, d’éviter la pauvreté, d’atteindre aux dignités mondaines, il est inévitablement assailli par de nombreuses tentations, et à moins de posséder la vraie connaissance et une pleine compréhension, il deviendra une menace pour l’humanité. »

Bernard CHAUVIÈRE © EXTRAIT de l’ouvrage APERÇUS ALCHIMIQUES - Chroniques de Mars - #1 - 2015

A VOIR AUSSI SUR LE SITE des ÉDITIONS ARQA

Bernard CHAUVIÈRE // Aperçus Alchimiques - L’Assation – Clef du Grand Œuvre # 1

Bernard CHAUVIÈRE // Aperçus Alchimiques - L’Assation selon Eugène Canseliet # 2

Bernard CHAUVIÈRE // Aperçus Alchimiques – Les creusets de FULCANELLI # 3

Bernard CHAUVIÈRE // Aperçus Alchimiques – Le travail de l’Alchimiste # 4

Bernard CHAUVIÈRE // Aperçus Alchimiques – 3 dessins inédits d’Eugène CANSELIET # 5


THESAVRVS // Adam – Adepte – Aigles – Alchimie – Alchimiste – Argyropée – Assation – Athanor – Chrysopée – Coupellation – Cyliani – Élixir- Élixir de longue vie – Eugène Canseliet – Philalèthe – Fulcanelli – Gnose – Grand Œuvre – Lavures – Macrocosme – Magnum Opus – Mercure – Microcosme – Nicolas Flamel – Œuvre au noir - Œuvre au blanc – Œuvre au rouge – Or – Panacée – Paracelse – Philosophie Hermétique – Pierre Philosophale – Poudre de projection – Régule – Rémore – Soufre – Sublimations – Table d’Emeraude – Teinture – Terre adamique – Transmutation – Unobtainium - Vitriol – voie de l’Antimoine – voie du Cinabre //


Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.