Myriam PHILIBERT - Mystères de la GNOSE - GLOSSAIRE #4

MYSTÈRES DE LA GNOSE

De la Tradition primordiale à la Gnose alexandrine

* * *

GLOSSAIRE

ABRASAX / ABRAXAS : Éon ou archonte (ch. 3.2, 4.1), puis amulette gnostique. Le mot serait peut-être en relation avec l’anagramme de Barak ou barka (orage) et signifierait fluide universel. (voir cahier icongraphique). ACHAMOTÔH : Sagesse, en langue hébraïque, équivalent de Sophia. On trouve parfois Echamôth.

ADAM : homme primordial ou premier homme sur terre (ch. 1, 3.2, 3.3, 4.1, 4.2, 4.3, 5).

ADAMAS (parfois Adamus) : Entité supérieure située après l’Homme (= dieu), chez les Naassènes (ch. 4.1) ; elle Punit Pistis Sophia dans l’ouvrage de ce nom (ch. 4.3).

AGAPÉ : Amour divin (ch. 3.1, 4.1).

ALÊTHÉIA : Vérité par opposition à erreur ou mensonge. Signifie aussi Réalité (ch. 4.1).

ÂME : On distingue une âme du monde plus ou moins divinisée, parfois nommée Vierge cosmique, et l’âme individuelle dont le parcours sur les chemins de l’au-delà enthousiasme les divers courants gnostiques (ch. 2, 3.1, 3.2, 3.3, 4.1, 4.2, 4.3).

AMENTI (ou AMENTE) : Enfer sur certains manuscrits. Le mot est pris à la tradition égyptienne (ch. 4.2).

ANGE : Parfois nommés Puissances, ils interviennent dans les sphères célestes et/ou infernales (ch. 2, 3.1, 3.2, 3.3, 4.1).

APOCALYPSE : Le mot issu du grec signifie « révélation », ou parfois prophétie. Il s’associe au cheminement de l’âme ou à des considérations plus métaphysiques (ch. 1, 2, 3.1, 3.2)

APOPHASIS : Mot qui signifie « déclaration », employé par Simon (ch. 3.1).

ARCHON ou ARCHONTE : Guide, fondement ou Puissance (ch. 1, 3.1, 4.1, 4.3). Se distingue de l’archange.

ASCENSION DE L’ÂME : Voir Apocalypse (ch. 2, 3.2, 3.3, 4.1).

AUTOGÈNE : (ou auto-engendré). Il s’agit du Dieu suprême (ch. 3.2, 4.1, 4.2, 5).

BARBÉLÔ : Entité féminine de l’entourage du Principe suprême. (ch. 1, 3.1, 3.2, 4.1, 4.3) ; Royaume céleste (ch. 4.2, 4.3).

BRONTÈ : Mot signifiant « Tonnerre ». Il s’applique à l’Intellect parfait (ch. 3.1, 4.1).

CHRÊSTOS : Entité à distinguer du CHRIST : Éon ou Dieu placé tout en haut des plans célestes (ch. 4.1). Les définitions données diffèrent parfois d’un auteur gnostique à l’autre.

CHRISTOS : Âme chez Valentin. Éon distinct du Christ (ch.4.1).

CONNAISSANCE : Ou Gnose. Acquis intuitif ou révélé (ch. 1, 2, 3.1, 3.2, 4.1). Dans la tradition islamique, il est question de connaissance extatique (ch. 3.3).

DÉCADE : Principe du nombre dix, terme utilisé par Marc (ch. 4.1).

DÉMIURGE : Dieu créateur, toujours placé à un niveau inférieur à la Divinité suprême (ch. 3.1, 3.2, 4.1, 4.2).

DÉMON : Souvent l’équivalent du daïmon en grec, c’est-à-dire ange ou génie. (ch. 1, 2, 3.1). Ultérieurement, le sens devient péjoratif et les démons sont des anges déchus à la solde de Satan (ch. 3.2, 3.3).

DODÉCADE : Principe du nombre douze, souvent en relation avec le zodiaque (ch. 4.1).

DYADE : Principe du nombre deux. Divinité double masculine et féminine. (ch. 2, 3.1, 3.2, 4.1)

ECHAMÔTH : Grande Sagesse en langue hébraïque, à rapprocher de Sophia (ch. 3.1, 3.2, 3.3, 4.1, 4.2, 4.3) / ECHMÔTH : Petite sagesse, dans la vie quotidienne.

ÉLÉLETH : Lumière en tant que qualificatif de la Sagesse. Peut-être l’ange chargé de réconcilier homme et femme (ch. 3.1, 4.3).

ÉLÉMENTS : Les quatre éléments (Air, Feu, Terre, Eau) sont constitutifs de l’être humain, tant dans l’Hermétisme que dans certains courants gnostiques (ch. 1, 2, 4).

ÉMANATION : Théorie expliquant la création et/ou les hiérarchies célestes comme découlant les unes des autres (ch. 1, 4.1, 4.2).

ENNEADE : Principe du nombre neuf, qui appartient avant tout à la tradition égyptienne, où il a une valeur théogonique (ch. 2), puis hermétique et gnostique (ch. 3.1, 3.2).

ENNOIA : Mot grec signifiant acte de penser, puis intelligence ou Pensée. Ce dernier sens est retenu par Simon le Magicien. À rapprocher de Noûs. (ch. 1, 2, 3.1, 3.2, 4.1, 4.2).

ÉON : Ce mot vient du grec aiôn qui signifie éternité. Il est employé par les néo-platoniciens et les gnostiques. Il s’agit des Puissances éternelles émanées de l’Être (ch. 1, 3.1, 4.1, 4.2, 4.3). Parfois, il s’agit de cieux (4.3).

ÉPINNOIA : Sagesse supérieure (ch. 3.1, 3.3).

ÉPISTÉMÈ : Science, Connaissance, chez Philon. (ch. 4.1).

ESPRIT : Équivalent de Dieu ou émanation de celui-ci, au plan supérieur. Au niveau individuel, l’esprit se situe au-dessus de l’âme. (ch. 1, 2, 3.1, 4.1, 4.2, 5). Quant à l’Esprit saint, il prend parfois le nom de Paraclet (ou Paracletos).

ÉVANGILE : Terme qui vient du grec et signifie « bonne parole ». Il a été employé d’abord par Marcion et Cerdon (ch. 3.1, 4.1, 4.2).

ÈVE : Première femme (ch. 1, 4.3)

FEMME : Ève, la première femme, faite de chairs, se distingue de la Femme spirituelle (ou Vierge cosmique) qui appartient, elle, à des plans plus subtils (ch.1, 3.1).

GNOSE / GNÔSIS : Mot grec signifiant « Connaissance » (ch. 1, 2, 3.1, 3.4, 4.2, 5). Chez Evagre, le mot prend le sens de « contemplation » (ch. 3.1).

HEBDOMADE : Principe du nombre sept que l’on trouve dans les traditions hermétique et gnostique (ch. 2, 3.2, 4.1, 4.2).

HYLÈ : Principe féminin ou Sophia Hylique (ch.4.1, 4.2). Au sens premier, il s’agit d’un résidu matériel ou de la partie substantielle d’un corps.

HOCHMAH : Sagesse en langue hébraïque, mot employé dans la Bible (ch. 3.1, 4.1). Voir Echamôth.

HOMME : Dieu chez les Naassènes et les Ophites (ch. 4.1, 5). Ou Homme céleste (ch. 2, 3.2). Adam est le premier homme (ch. 1). L’Homme parfait est un but à atteindre, dans l’Islam par exemple (ch. 3.4, 4.2)

HOROS : Esprit supérieur ayant la vocation de Rédempteur. Son nom vient de celui du dieu égyptien Horus (ch. 4.1).

INTELLECT : L’Intellect parfait est le plus souvent assimilé à une déité féminine, hiérarchiquement placée au-dessous du Dieu immatériel et inconnaissable de la Gnose. Mais il peut s’agir d’une entité masculine (parfois nommée Protophanès) (ch. 1, 3.2, 4.1, 4.2, 4.3, 5).

INTELLIGENCE : En revanche, Intelligence s’applique au Dieu suprême, mâle et femelle à la fois. C’est un équivalent de Lumière (ch. 1, 2, 4.1). Peut aussi avoir le sens d’ange (ch. 3, 4).

ISIS : Déesse égyptienne, puis personnage des dialogues hermétiques. Parfois, elle se nomme Korè Kosmou (la Vierge du monde), parfois elle s’identifie à la Sophia (ch. 1, 2).

KORÉ KOSMOU : Vierge cosmique (ch. 1, 2, 3.2).

LOGOS : Verbe est son synonyme. On trouve cette expression dans plusieurs textes gnostiques (ch. 1, 3.1, 3.2, 4.1, 4.3). Jean l’emploie plus spécifiquement dans le sens de Parole de Dieu associée à la Sagesse. Synonyme de Christ. Pour Philon d’Alexandrie, les Logoï sont des êtres appartenant à des plans intermédiaires entre matière et esprit (ch. 4.1).

LOGION : « Parole de l’Oracle », verset (ch.1, 4.2).

LUMIÈRE : Dieu (ch.1, 2, 3.1, 3.2, 3.4, 4.1). Dans la tradition hermétique, Poïmandrès est l’Intelligence de Dieu et/ou la Lumière (ch. 2).

MATIÈRE : La matière s’oppose à l’esprit (ch. 1, 2, 3.1, 4.1, 5).

MONADE : Principe de l’Un, d’abord chez Philon. (ch. 4.1, 4.3, 5).

MONOGÈNE : Dieu. Ce mot, qui signifie « né de lui-même », est employé par les Valentiniens (ch. 4.3).

NOM : Le nom divin est imprononçable (ch. 1, 2, 3.1, 4.1). Celui de Jésus (ch. 4.2).

NOÛS : Le mot signifie d’abord faculté de penser, puis intuition, intelligence, esprit, âme. Ennoia est la forme féminine de ce terme. Voici l’Esprit ou l’Intellect (ch. 1, 2, 3.2, 4.1).

OGDOADE : Principe du nombre huit, qui appartient à la fois à la tradition égyptienne, à l’Hermétisme et à certaines formes du Gnosticisme et qui a souvent un sens cosmogonique. L’Ogdoade gnostique est souvent constituée de sept Éons et de la Sophia (ch. 2, 3.1, 3.2, 4.1, 4.2).

PARACLET : Mot venant de paracletos qui signifie invoqué. On désigne le plus souvent le Saint Esprit par ce terme. Le mot est pris dans le sens d’avocat ou de consolateur dans les textes. En réalité il s’agit d’un intercesseur. Certains textes parlent de Jésus comme du fils de Paraclet (ch. 3.1, 4.2).

PENSÉE : La Pensée, émanation du plan divin est mère du son (ch. 1, 3.1, 4.1).

PENTADE : Principe du nombre cinq (ch. 4.3).

PISTIS SOPHIA : L’expression se traduit par Foi – Sagesse. Voir Sophia (ch. 3.1, 4.1, 4.2, 4.3).

PLERÔME : Entourage du Dieu inconnaissable et sorte de cercles d’entités, toutes placées au niveau le plus haut (ch. 1, 3.2, 4.1, 4.3). Parfois traduit par plénitude.

PNEUMA : Mot grec signifiant Esprit (ch. 4.1).

POÏMANDRÈS : Mot traduit par « pasteur d’âmes ». Il s’agit de l’Intelligence souveraine, une entité intermédiaire entre le plan divin et le plan humain (ch. 2, 3.3).

PRINCIPE : Dieu (ch. 1, 2, 3.1, 4.1). Le sens d’Éon est attesté (ch. 3.1, 3.2). Avec l’alchimie, les principes sont au nombre de trois et ils entrent dans le domaine de la matière (ch. 5).

PROBOLE : Terme signifiant avancée au sens premier. Dans Pistis Sophia (ch. 4.3), il prend le sens de procréation.

PRONOIA : Le mot signifie prévision, préscience, prévoyance au sens premier, puis Providence (ch. 3, 4.2, 4.3).

PROTENNOIA : Pensée première (ch.1, 3.1, 4.3).

PROTOPHANÈS : Intellect parfait chez les Sethiens. (ch. 3.2, 4).

PUISSANCE : Elles entrent dans les hiérarchies angéliques (ch. 2, 3, 4.2). Parfois voici un synonyme de Dieu ch.3.1).

RABBI : Titre désignant le Christ et faisant référence à son rôle de prêtre, de meneur (ch. 4.2).

RÉVÉLATION : Voir Apocalypse (ch. 3.2).

SAGESSE : Voir Sophia (ch. 1, 2, 3.1, 3.2, 4.1, 4.2).

SEMENCE : Première émanation du plan divin, de l’ordre de l’infiniment petit, chez Basilide (ch. 3.2, 4).

SIA : Connaissance intuitive en langue égyptienne (ch. 2, 3.1, 3.2).

SOPHIA : Mot grec signifiant « Sagesse » et se substituant au mot Hochmah, en langue hébraïque (ch. 1, 3.1, 3.2, 4.1, 4.2, 4.3, 5). Féminin divin chez Philon.

TÉTRADE : Principe du nombre quatre (ch. 3.2, 4.1, 4.3).

TRIADE : Principe du nombre trois (ch. 1, 3, 4.1, 4.3). Le Christianisme use du terme Trinité. VERBE : Équivalent de Logos (ch. 1, 3.1, 4.1). Souvent ce mot désigne le Christ, mais Poïmandrès est désigné de la même façon. Parole de Dieu associée à la Sagesse, chez Jean (ch.3.1).

VIERGE COSMIQUE : Ou Korè Kosmou. Voici une entité féminine divine. Elle est la première à venir à la vie, issue de Dieu (ch. 2, 3.1, 3.2).

ZOE : Le terme se traduit par Vie. Elle est la fille de Pistis Sophia, selon les Valentiniens (ch. 3.2, 4.1).

* * *

Myriam PHILIBERT – Mystères de la GNOSE © Les Chroniques de Mars, numéro 18 - Septembre - octobre 2015.


MYSTÈRES DE LA GNOSE

ENTRETIEN avec Myriam PHILIBERT - Mystères de la GNOSE

Myriam PHILIBERT - Mystères de la GNOSE #1

Myriam PHILIBERT - Mystères de la GNOSE #2

Myriam PHILIBERT - Mystères de la GNOSE – SOMMAIRE #3

Myriam PHILIBERT - Mystères de la GNOSE – GLOSSAIRE #4


THESAVRVS // Agneau – Air – Alpha - Alphabet grec - Alphabet romain – Âne – Ange - Année solaire – Anthropologie – Apocalypse – Argent - Art poétique - Astronomie – Berger – Bible – Boaz – Bœuf - Carl-Gustav Jung – Carré - Cartographie céleste – Cène – Cercle – Chiffres – Christ – Cœur – Couleurs – Coupe Coutumes – Croix – Cromlech - Cycle lunaire – Désert – Divinations – Dolmen – Dragon – Eau – Etrusques – Feu – Figures – Formes – Gestes – Graal – Hébreux – Histoire – Jakin – Lion – Mains – Mégalithes – Menhir – Mère – Miel – Montagne – Myrrhe – Mythes - Mythes fondateurs - Nature des symboles – Nombres – Nombres – Omega – Or – Pain – Paradis – Phénicien – Poissons – Pythagore – Pythagorisme – Religions – Rêves – Runes – Sang – Sel – Serpent – Signes – Soleil - Souffle – Sumbolon – Symboles - Symboles chrétiens primitifs - Symboles dans la Bible – Symbolisme – Taureau – Temple – Terre – Tradition – Triangle – Veilleur – Vin – Zoé //


Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.