Vues rapprochées sur la fin du monde

La fin du monde est une source d’inspiration inépuisable pour les illustrateurs de vulgarisation scientifique et de science-fiction populaire.

Voici une iconographie au délicieux parfum rétro des XIXe et XXe siècles. A l’évidence, ces images, reflets de leur époque respective, témoignent des fantasmes, des peurs et des espoirs d’une société. L’iconographie du XXIe siècle fonctionnera-t-elle sur le même principe, renvoyant l’image de notre propre société aux générations du futur ? Réponse après les prochaines fins du monde.

1 - La fin du monde selon Camille Flammarion.

Dans cet ouvrage, fidèle à une perspective encyclopédique propre à son siècle, le grand astronome et vulgarisateur scientifique français imagine différents scénarios, dont une fin du monde qu’il situe au XXVe siècle, causée par une météorite géante croisant la Terre au plus mauvais moment. Mais au final, pour Flammarion, le monde ira jusqu’à son terme (dans quelques millions d’années tout de même), et la disparition des derniers hommes.

Illustration de Saunier pour La fin du monde de Camille Flammarion, 1ère éd. 1894. - coll. Agence Martienne.

2 - « Fin du monde. Aéroplans à louer !

Sauve qui peut !! Essence, un bidon suffit pour arriver jusqu’à la Lune ! » Le meilleur moyen d’éviter la collision ultime n’est-il pas de quitter la Terre pendant qu’il en est encore temps, par tout moyen à disposition, y compris par la location d’aéroplanes !? Un traitement sur le mode comique des peurs engendrées par le retour de la comète de Halley, version 1910, pour cette carte postale Belle-Epoque.

coll. Agence Martienne.

3 – Tout savoir sur la fin du monde.

Scène de panique à la française avec feu atomique, soucoupes volantes et tout le tremblement. Effet cumulatif assuré pour cette illustration, avec pas moins de trois scénarios de fin du monde, témoignant des peurs en vogue dans les années cinquante.

Illustration de Michel Gourdon pour Tout savoir, novembre 1954.

coll. Agence Martienne.

4 - Paris sous la glace / sous les eaux.

L’attaque des glaciers au Champ-de-Mars.

Apocalypse climatique avec le retour de l’âge de glace pour « La fin du monde » sur Paris, une illustration de Louis Tinayre, gravé par Vintraut, pour Le Journal des Voyages, 19 janvier 1902.

Yves BOSSON © - pour les Chroniques de MARS, numéro 8, avril 2012 - Crédits photos // coll. Agence Martienne.

Recherche iconographique : Yves Bosson / Agence Martienne – www.agence-martienne.fr

Sommaire - Spécial Fin du MONDE //

Chroniques de MARS - EDITO // En cas d’Apocalypse, relayez l’info par Twitter

Ze Insider of Mars – Apocalypse - Une catastrophe d’origine humaine

Emmanuel RIVIERE // 2013 – La comète du Millénium

Gil ALONSO-MIER // « L’Apocalypse selon Schlatter – 1895 »

Jean-Marc ROLLAND // Calendrier MAYA – L’APOCALYPSE pour l’année 3500

Jacques ERLICH // BUGARACH 2012 – 1230 mètres au dessus de l’Apocalypse

Yves BOSSON // Vues rapprochées sur la fin du Monde

Emmanuel RIVIERE // Une fin sans avenir

Jacques HALBRONN // Prophéties et Généthliomancie

Jean-Marc ROLLAND – Apocalypse - Fukushima et les forces de l’esprit

Thierry E GARNIER // Les quatre cavaliers de l’Apocalypse

Emmanuel RIVIERE // La prophétie d’Akita et le Vatileaks

Ze Insider of Mars // ANONYMOUS – 21 décembre 2012 - 11h 11.


Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.