Emmanuel RIVIÈRE - 2013 – ISON - La comète du MILLENIUM


« Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles. Nous avions entendu parler de mondes disparus tout entiers, d’empires coulés à pic avec tous leurs hommes et tous leurs engins ; descendus au fond inexplorable des siècles avec leurs dieux et leurs lois, leurs académies et leurs sciences pures et appliquées, avec leurs grammaires, leurs dictionnaires, leurs classiques, leurs romantiques et leurs symbolistes, leurs critiques et les critiques de leurs critiques. Nous savions bien que toute la terre apparente est faite de cendres, que la cendre signifie quelque chose. Nous apercevions à travers l’épaisseur de l’histoire, les fantômes d’immenses navires qui furent chargés de richesse et d’esprit. Nous ne pouvions pas les compter. Mais ces naufrages, après tout, n’étaient pas notre affaire. »

Paul Valéry - LA CRISE DE L’ESPRIT.

Certains disciples de Jésus parlaient du Temple, admirant la beauté des pierres et les dons des fidèles. Jésus leur dit : 
« Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. » 
Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe que cela va se réaliser ? » 
Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom en disant : ’C’est moi’, ou encore : ’Le moment est tout proche. ’ Ne marchez pas derrière eux ! 
Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne vous effrayez pas : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas tout de suite la fin. » 
Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume. 
Il y aura de grands tremblements de terre, et çà et là des épidémies de peste et des famines ; des faits terrifiants surviendront, et de grands signes dans le ciel.

Luc ‪21,5-11.

Un signal lumineux dans le ciel est toujours perçu par l’humanité en marche comme un signe avant-coureur du divin. La venue de « l’étoile » surbrillante - on pense aux « rois mages » de Bethléem ou à la comète de 1680, qui fit aussi écrire Edmond Halley (1656-1742) - marque toujours un événement de portée mondiale qui concerne l’ensemble des civilisations et des religions révélées. On pourrait également évoquer l’aurore boréale du 24 janvier 1938, prédite à Fatima en 1917, ou encore la prophétie de Garabandal, en 1961, qui signalait que deux corps célestes entreront prochainement en contact : « On verra dans le ciel comme deux étoiles qui entreront en collision dans un vacarme épouvantable et beaucoup de lumière, mais elles ne tomberont pas… ».

Dans ces cadres surnaturalistes les commentaires abondent et ne font parfois que renforcer le pouvoir obscurantiste des églises et des sectes. Pour autant, c’est aussi une façon particulièrement « éclairante » pour le cherchant de revisiter actuellement l’ensemble des prophéties anciennes et récentes et de relire à nouveau les écritures saintes, quelles que soient les religions ou les civilisations convoquées au parloir de l’Histoire des peuples. S’intéresser également au fait que les Mayas, « populations de sauvages » avaient la possibilité il y a 3000 ans de calculer avec une grande précision la précession des équinoxes n’est pas un mystère en soi, le vrai mystère est plutôt que la science officielle soit incapable de comprendre comment cela fut possible pour une civilisation aussi « arriérée »…

L’observation et la connaissance du ciel par les prêtres antiques, égyptiens, sumériens, babyloniens ont toujours fait partie des savoirs hermétiques détenus jalousement par cette caste. Pour exemple, la construction de la pyramide de Gizeh selon des données arithmosophiques universelles est selon toute vraisemblance un héritage bien plus ancien que celui proposé par la science officielle - Un savoir antédiluvien, légué à nos civilisations matérialistes.

Mais pour quel besoin - que se cache-t-il derrière ces arcanes au-delà de la dimension purement initiatique ? Une connaissance scientifique de l’inversion des pôles, de la précession des équinoxes, des cycles climatiques ? L’eschatologie métaphysique, les prophéties engagées, le devenir de la race sont les véritables interrogations des « religions primitives », pour reprendre le terme de Leroi-Gourhan. L’étude du ciel, astronomie et astrologie confondues, les signes célestes, étoiles, comètes, sont des points de passages qui de loin en loin balisent formellement une chronologie de l’histoire occulte des hommes depuis des millénaires.

Contre toute attente, mais peut-on l’écrire comme cela, en 2013, une comète baptisée « Ison » plus lumineuse encore que toutes celles observées en 2000 ans d’Histoire sera visible dans le ciel. Est-ce pour cette raison précise – en rapport avec les prophéties mariales de la fin des Temps – que le Vatican a décidé, depuis 1993, de surveiller sur le mont Graham, la voûte céleste, avec un des télescopes les plus puissants du monde et ce en Arizona ?

Sur cette même zone, appartenant au Vatican, un second télescope, opérationnel en 2011, a été baptisé "LUCIFER". Mais pourquoi « Lucifer »... (1) ?

Peut être, comme le disait le pape Paul VI, parce que : "la fumée de Satan est bel et bien entrée dans l’Eglise…" (2).

Emmanuel RivièreLes Chroniques de Mars # 9, 21 décembre 2012.

(1) Le Télescope du Mont Graham est détenu pour la majorité de son usage par le Vatican, à 60%, et pour 40% par l’University d’Arizona. Le nom de baptême du second télescope est « Lucifer », selon l’acronyme suivant : « Lucifer Utility with Camera and Integral Field for Extragalactic Research ». Il est construit au Mont Graham sur un des sites les plus sacrés des indiens Apaches. L’expropriation des indiens Apaches par les financiers et scientifiques américains associés aux cardinaux romains a été un des scandales récents liés au Vatican les mieux étouffés.

(2) Voir aussi le livre et l’interview du père Gabriele Amorth, l’exorciste officiel du Vatican, sur "les satanistes au Vatican" (voir ci-dessous).

INTERVIEW - EXTRAIT DU LIVRE //

- Vous dites que certaines sectes sont peu dangereuses, mais que d’autres sont beaucoup plus redoutables…

En effet certaines doivent être prises très au sérieux. Et malheureusement elles sont partout. Même au Vatican, on trouve des membres de sectes sataniques.

- Mais de qui s’agit-il ? De prêtres ou de simples laïcs ?

Il s’agit de prêtres, d’évêques et mêmes des cardinaux ! Je le tiens de personnes qui ont pu me le signaler pour la bonne raison qu’elles ont la possibilité de le savoir directement. Et c’est une vérité qui m’a été "confessée" à plusieurs reprises par le démon lui-même, parce que je l’y ai forcé au cours des exorcismes…

- Le pape en est informé ?

Et comment, qu’il en est informé !

Mais il fait ce qu’il peut… C’est un sujet terrible. Cela dit, n’oubliez pas que Benoît XVI est un pape allemand. Il vient d’un pays qui refuse fermement de croire à ces choses… En Allemagne, voyez-vous, il n’y a pratiquement pas d’exorcistes… Toutefois le pape, lui, y croit. J’ai eu par trois fois l’occasion de lui parler, quand il était encore préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi. Sûr qu’il y croit ! Il a même abordé le sujet publiquement à plusieurs reprises. Il nous a reçus, nous, l’Association des exorcistes. Il a prononcé un beau discours pour louer et encourager notre sacerdoce.

N’oublions pas que Jean-Paul II avait beaucoup parlé du diable et de l’exorcisme…

- Alors ce que disait Paul VI est vrai : la fumée de Satan est bel et bien entrée dans l’Eglise…

Hélas ! c’est la vérité.

Même dans l’Eglise il existe des adeptes des sectes sataniques. Cette allusion particulière à la "fumée de Satan", Paul VI l’a faite le 29 juin 1972. Elle a provoqué un énorme scandale. Si bien que la même année, le 15 novembre, il a consacré tout un discours du mercredi au démon, en employant des phrases très fortes.

Certes, le silence était brisé. Le voile de la censure était soulevé, cela n’avait que trop duré. Mais il n’y a pas eu de conséquences pratique. Il a fallu que je tire en personne la sonnette d’alarme pour qu’il y ait des conséquences pratiques. Moi qui n’ai aucun poids, moi qui ne suis rien…

Père Gabriele Amorth, Confessions, Mémoires de l’Exorciste officiel du Vatican, Michel Lafon, décembre 2010.

Interview du Père Gabriele AMORTH

SOURCES //

MONT GRAHAM - UNE LUTTE POUR UN DROIT DU PEUPLE APACHE.

LUCIFER - Le Télescope du Mont GRAHAM - par Pierre JOVANOVIC

La Prophétie de GARABANDAL

ISON – La comète du MILLENIUM

L’observatoire du VATICAN

Le Télescope du Mont GRAHAM

Ison : une comète plus lumineuse que la pleine Lune visible en 2013 ?

Aurons-nous droit à la comète du millénaire l’année prochaine ? Deux astronomes russe et biélorusse, Artyom Novichonok et Vitali Nevski, viennent de découvrir une nouvelle comète qui promet de devenir l’une des plus brillantes jamais observées dans l’histoire de l’humanité. Visible dans l’hémisphère nord, son éclat pourrait dépasser celui de la pleine Lune et elle pourrait même être observée en plein jour.

La comète, baptisée Ison, se situe pour le moment loin dans notre système solaire, après Jupiter. Pour l’instant il s’agit d’un corps discret, qui n’a pas commencé son ’dégazage’ car encore trop éloigné du Soleil. Cependant, son orbite va l’approcher très près de notre étoile, environ 2 millions de kilomètres soit un centième de la distance qui sépare la Terre du Soleil. Ajouté à cela qu’il pourrait s’agir d’une comète jeune ne s’étant encore jamais approchée du Soleil, donc possédant beaucoup de glace friable, elle pourrait vaporiser énormément de matière et offrir un spectacle unique.

D’après les calculs des astronomes, la comète Ison sera visible du mois de novembre 2013 au mois de janvier 2014, avec son apogée lumineuse le 29 novembre. Un risque non négligeable demeure toutefois que la comète ne parvienne pas à survivre à son approche du Soleil.

Selon le scientifique de la Nasa et spécialiste des comètes Karl Battams, "Provenant du nuage d’Oort, cela pourrait bien être sa première rencontre avec le Soleil. Si c’est le cas, elle regorge sûrement de glaces intactes très volatiles et pourrait bien n’avoir jamais fait face à de véritables contraintes thermiques ou gravitationnelles. Elle pourrait donc très bien exploser et s’évaporer des semaines, voire des mois, avant de frôler le Soleil."

A contrario, si la comète Ison est suffisamment stable, la quantité de matière qu’elle pourrait vaporiser à son approche du Soleil promet de lui fournir une queue d’une dimension et d’un éclat unique. Elle pourrait bien ressembler à la Grande Comète de 1680, l’une des plus brillantes du dernier millénaire.

Source // Technosciences //

Droits, crédits images// Sites internet //

Astresnet & Splendeurs du ciel profond.

* * *

Sommaire - Spécial Fin du MONDE //

Chroniques de MARS - EDITO // En cas d’Apocalypse, relayez l’info par Twitter

Ze Insider of Mars – Apocalypse - Une catastrophe d’origine humaine

Emmanuel RIVIERE // 2013 – La comète du Millénium

Gil ALONSO-MIER // « L’Apocalypse selon Schlatter – 1895 »

Jean-Marc ROLLAND // Calendrier MAYA – L’APOCALYPSE pour l’année 3500

Jacques ERLICH // BUGARACH 2012 – 1230 mètres au dessus de l’Apocalypse

Yves BOSSON // Vues rapprochées sur la fin du Monde

Emmanuel RIVIERE // Une fin sans avenir

Jacques HALBRONN // Prophéties et Généthliomancie

Jean-Marc ROLLAND – Apocalypse - Fukushima et les forces de l’esprit

Thierry E GARNIER // Les quatre cavaliers de l’Apocalypse

Emmanuel RIVIERE // La prophétie d’Akita et le Vatileaks

Ze Insider of Mars // ANONYMOUS – 21 décembre 2012 - 11h 11.


Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.