APOCALYPSE - Une catastrophe d’origine humaine

Aperçu en trois temps pour une apocalypse sans concession

I - La spirale prophétique.

« Va, Daniel, car les paroles sont rendues secrètes et scellées jusqu’à la fin des temps. » Daniel (XII-9).

Signalons en préalable que toutes les traditions anciennes, égyptienne, maya, polynésienne, animiste, chamanique, zoroastrienne, védique, comme les religions modernes abrahamiques, judaïsme, christianisme, islamisme, font toutes état d’une histoire de l’humanité en cours tenant compte de la loi des cycles en action. Elles promettent toutes un achèvement des temps dans les feux de la géhenne ou le déluge des eaux.

Des prophéties de Fatima, de l’extinction du cinquième soleil du Codex vaticanus selon les Mayas, de la Parousie biblique énoncée par Daniel à l’Apocalypse de Jean, en passant par les considérations kabbalistiques du rabbi Chouchani relatives au retour du Mashia’h hébreu non encore advenu (1) ; sans oublier les fils du prophète, d’Abd al-Qâdir al Jilani au cheikh Ahmad al-Alawî - tout ce corpus de textes illuminés et d’images apocalyptiques concourent dans ces révélations occultes à déterminer au carrefour d’un axe archangélique, un « point ultime », un phare sur la ligne du temps qui fixe résolument une zone théologique réfractaire : un signe avant-coureur, une borne incandescente de flammes dans les ténèbres, un cap marin venu des profondeurs des abysses ou mieux encore un point de basculement inéluctable à savoir considérer comme le pivot de toute apocalypse... Juste un écho du temps dans la nuit des hommes.

Pour le père Teihard de Chardin, la compréhension « matérialisée » de l’existence bien réelle et ultime de ce point "oméga", authentiquement consubstantiel à la noosphère, au sens qu’il en esquisse à la fois les contours parfaits et le cœur flamboyant est la conséquence évidente et logique du retour de l’humanité vers une destinée solaire. Une accélération temporelle, brutale, du passé vers le futur - vers ce point oméga - que Teilhard appelle d’une certaine manière de ses vœux et qui marque un avènement vers un ultima verba, une nouvelle ère, ou pour reprendre le terme consacré par le paléontologue jésuite, un point oméga qui signe à terme une reconnaissance absolue d’un « christianisme cosmique ». Dernière station marquant finalement l’achèvement d’un cycle annoncé de toute éternité, paroles de chairs et de sang autant que d’anathèmes pour un christianisme en expansion - celui-là même, justement, dont nous parlent les plus grands prophètes de l’Occident chrétien - d’Ulrich de Mayence le dignitaire Kataugue à Emmanuel Swedenborg le visionnaire de Stockholm, une perspective forcément singulière apte à décrire sans voilement la "Jérusalem céleste" comme seule une Anne-Catherine Emmerich sera capable de rendre compte par ailleurs (2).

II - La sphère naturelle.

Force est de constater les énormes menaces qui pèsent aujourd’hui sur l’avenir de la vie sur notre planète. Au train (d’enfer !) où va le délabrement de la Terre depuis quelques décennies - déforestations, désertification, stérilisations des terres, réchauffement de la planète, épuisement des ressources naturelles, empoisonnement des nappes phréatiques, taux effarant d’extinction des espèces vivantes, paupérisation accrue d’une large fraction de l’humanité -, personne ne peut dire si notre planète sera encore habitable à la fin de ce siècle et dans quelles conditions vivront nos petits-enfants en 2050. Tous les clignotants sont au rouge vif. »

Hubert Reeves

Si les scientifiques comme Hubert Reeves sont particulièrement inquiets, à court terme, pour le devenir de la race humaine - pour une fois de nombreux économistes, comme les prophètes des temps anciens, sont en parfait accord sur une chose, une vision eschatologique commune - la date de la « fin des temps » est imminente et se situe dans un cadre imparti de quelques décennies. Elle marquera la « fin d’un temps », celui de l’effondrement d’une finance mondialisée à l’agonie, effondrement d’un système capitalistique totalement déconnecté des processus élémentaires de l’économie marchande conventionnelle. Bien sûr dans le langage des scientifiques, le terme de « fin des temps » n’apparait aucunement, mais tous les symptômes exprimés le sont, dans un vocabulaire adapté. Ce point de non retour est appelé chez les économistes anglo-saxons contemporains, reprenant le terme défini à l’origine par Morton Grodzins : le « tipping point » - ou point d’équilibre fatal, provoquant l’arrêt global et immédiat de nos économies mondialisées, via notamment, comme étant le plus probable, un krach boursier. Jean-Pierre Dupuy dans son ouvrage fondamental « Pour un catastrophisme éclairé », défenseur et illustrateur de cet aperçu, donne avec une pertinence inégalée une réalité métaphysique de premier plan à ce concept à la fois historique, sociétal, économique et ontologique.

III - Les Qliphoth.

« Les gens doivent se préparer car nous faisons face à une catastrophe d’origine humaine. »

John Williams

Pour le commun des mortels, indifférents, athées, agnostiques, incroyants, les prophéties de la « fin des temps » sont un cortège de sornettes sans queue ni tête (3). Pour les scientifiques, astrophysiciens, géographes, océanographes, climatologues, démographes, ... , les temps sont venus, sous peu, où la considération de l’irréversibilité des catastrophes planétaires en cours pose un problème crucial au devenir de l’humanité et ce dans la quasi indifférence générale. Dupuy ira même jusqu’à dire : « La catastrophe a ceci de terrible que non seulement on ne croit pas qu’elle va se produire, mais qu’une fois produite elle apparaît comme relevant de l’ordre normal des choses. » Pour les économistes, les seuls à s’engager sur des dates à très court terme, le seuil critique à venir est inévitable et se profile à très grande vitesse – moins d’une décennie. Le meilleur économiste américain, John Williams, dans une interview récente confirme cette réalité évidente à tous ses confrères et considère que l’hyperinflation américaine engendrera dans sa chute programmée - avant 2018 - la totalité du système économique mondial dans un abime inégalé et surtout sans aucune comparaison avec la crise spécifique de 1929. Pour John Williams le déficit annuel américain, de 5 000 milliards de dollars par an, est au-delà des limites acceptables pour l’économie mondiale.

Indépendamment de toute considération philosophique ou religieuse, de quelque sorte que ce soit, indépendamment de tout châtiment divin, il est donc à présenter avec une bien curieuse attention que la "révélation" annoncée ne sera sans doute pas seulement celle des visionnaires de tous poils, initiés mayas de l’ancien monde, prophètes hébreux immémoriaux, Rasûls et Nabîs du Soufisme ancestral ou encore apparitions mariales de premier ordre, mais tout bonnement celle des financiers internationaux, sur lesquels nous n’aurions pas parié un euro sur leur capacité authentique à prophétiser la fin des temps ou à légitimer l’Apocalypse de Jean...

Les Chroniques de Mars # 9

(1) Bien que les Hassidim de Loubavitch virent en Menahem Mendel Schneerson le personnage attendu.

(2) Sur les mystiques chrétiens de tout premier plan dont on connait peu les textes prophétiques, voir aussi l’article de Gil Alonso-Mier sur François Schlatter dans ce numéro 9 des Chroniques de Mars et la prophétie de 1895 sur la City de Londres, à une époque où il était strictement impossible d’anticiper une telle vision matérialiste planétaire dédoublée par la justesse en quelques mots d’une analyse politico-financière particulièrement aiguë. Par ailleurs certains textes hautement visionnaires du Comte Joseph de Maistre mériteraient d’être revisités en profondeur au regard de considérations eschatologiques contemporaines.

(3) Il faudrait cependant, s’interroger sur la création bien énigmatique de cet édifice de pierres qu’est le "Georgia Guidestones" sur lequel sont gravés dix « commandements » qualifiant un « nouvel âge de la Raison ». Quel est le but exact de ce monument ? Quels en sont les auteurs manifestes ? Et pourquoi vouloir mêler à cet imbroglio pseudo-apocalyptique la figure emblématique de Christian Rosenkreutz mâtinée à la mode néoconservatrice américaine ?

A découvrir // Collapse - L’Effondrement - En route vers les 10 commandements des Georgia Guidestones.

RUÉE vers L’OR, APOCALYPSE et HYPERINFLATION - Les dossiers à suivre //

« Sur la piste de l’Or et de l’Argent » - LIENS à suivre // références, sujets, livres, films, … //

« L’homme évolue en sens inverse du lingot d’or. Il se dévalue avec les années. »

Jacques Sternberg

L’Or de la CIA – Du butin nazi au trésor japonais, en 1945, en passant par les contras nicaraguyens en 1979 //

BLYTHE MASTERS de Pierre Jovanovic - Le plus grand hold-up de tous les temps, prélude à une banqueroute universelle

« L’État et les banques, les dessous d’un hold-up historique » par Myret Zaki et Etienne Chouard //

Us debt clock //

Myret Zaki - La fin du dollar et la dette européenne //

Un cinquième du stock d’or de la France vendu en 2004 //

Un ex-salarié de Goldman Sachs dénonce la culture toxique de la banque.

Les interventions d’Olivier Delamarche sur BFM TV //

Rencontre avec Piero San Giorgio //

« L’Or des Fous » de Gillian Tett //

« 777 » - La chute du Vatican et de Wall Street selon saint Jean de Pierre Jovanovic //

“ 9/11 Press For Truth” //

« Le Pouvoir des Cauchemars » (The Power of Nightmares) - documentaire produit par la BBC //

* * *

Sommaire - Spécial Fin du MONDE //

Chroniques de MARS - EDITO // En cas d’Apocalypse, relayez l’info par Twitter

Ze Insider of Mars – Apocalypse - Une catastrophe d’origine humaine

Emmanuel RIVIERE // 2013 – La comète du Millénium

Gil ALONSO-MIER // « L’Apocalypse selon Schlatter – 1895 »

Jean-Marc ROLLAND // Calendrier MAYA – L’APOCALYPSE pour l’année 3500

Jacques ERLICH // BUGARACH 2012 – 1230 mètres au dessus de l’Apocalypse

Yves BOSSON // Vues rapprochées sur la fin du Monde

Emmanuel RIVIERE // Une fin sans avenir

Jacques HALBRONN // Prophéties et Généthliomancie

Jean-Marc ROLLAND – Apocalypse - Fukushima et les forces de l’esprit

Thierry E GARNIER // Les quatre cavaliers de l’Apocalypse

Emmanuel RIVIERE // La prophétie d’Akita et le Vatileaks

Ze Insider of Mars // ANONYMOUS – 21 décembre 2012 - 11h 11.


Textes & photos © Arqa ed. // Sur le Web ou en version papier tous les articles présentés ici sont soumis aux règles et usages légaux concernant le droit de reproduction de la propriété intellectuelle et sont soumis pour duplication à l’accord préalable du site des éditions Arqa, pour les textes, comme pour les documents iconographiques présentés.